Page 1 sur 1

SOS

Posté : ven. 19 oct. 2007 10:46
par Invité
Je viens d'acquérir un Rolleiflex marqué DBP, (des années 50) en parfait état, tessar 3,5.
Or le compteur de vues reste sur O capot bien fermé. Or, avec un film périmé, capot ouvert, le compteur marche. Rien ne semble gêner le fonctionnement du petit levier que la fermeture actionne pour la mise à zéro.
Quelle est la procédure de mise en service ? si réparation nécessaire en quoi consiste-t-elle ?

SOS

Posté : ven. 19 oct. 2007 10:47
par Invité
Bonjour, vous m'avez donné l'idée de regarder sur le mien, et surprise, c'est la même chose.
Je me demande si cela ne viendrait pas du système d'expositions multiples qui permet d'armer sans avance du film ni du compteur.
Le premier qui a la réponse le signale à l'autre .
Cordialement

Avancement du film sur le n°1

Posté : ven. 19 oct. 2007 10:47
par Sylvain Halgand
Dans la notice (téléchargeable sur mon site), il y a page 10 un paragraphe concernant l'avancement du film sur le n°1. Il semble qu'il y ait un point de resistance à franchir entre le 0 et le 1.

Posté : ven. 19 oct. 2007 10:48
par Bernard ( nanar )
Si j'ai bien compris la question :idea:
c'est la bobine réceptrice AVEC le film/papier qui fait tourner la molette dans le fond du boitier :P
Si j'ai écris une c... alors désolé de toute façon c'est l'heure de l'apéro
Amicalement

Merci Bernard

Posté : ven. 19 oct. 2007 10:49
par Invité
La bobine réceptrice entaîne la molette du compteur de vue effectivement.
Il semblerait que le blème soit résolu au niveau de la bobine qui donne le film il faut engager celui-ci entre deux rouleaux, l'un lisse, l'autre en-dessous et cannelé. La seule épaisseur du film doit dégager le taquet qui libère la molette ci-dessus.

Posté : ven. 19 oct. 2007 10:50
par Christian Ekreviss
Bonjour,

Il s'agit des deux rouleaux qui pressent le film, et l'épaisseur de celui-ci permet au Rolleiflex de "connaître" la présence d'un film, et l'avance "automatique" se met en place.

Il faut donc revoir l'écartement de ces deux rouleaux, car les films anciens étaient plus épais que ceux d'aujourd'hui. J'ai eu ce problème avec le rare et exceptionnel Weitwinckel-Rolleiflex.

Le meilleur technicien Rollei que je connaisse est Otto Baumgartner à Wädenswil (Suisse). Une révision complète de l'appareil (qui revient pratiquement neuf) coûte environ CHF. 450.- (300 Euros).