[Rollei] posemètre de rolleiflex

posemètre de rolleiflex

Message non lupar Jean R » Mar 11 Déc 2007 23:19

Est-ce que certains d'entre vous ont fait refaire le posemètre de leur rollei? Même si c'est au sélénium et pas très fiable en basse lumière..... quand il y est il me semble que ça vaut le coup de le remettre en état! Pouvez-vous me dire quels réparateurs font ce travail et combien ça coûte?
Merci d'avance! Bien à vous!
Jean
Je ne voyage pas sans ma flat-twin (1200GS) et mon twin-rolleiflex (3.5E) !
Avatar de l’utilisateur
Jean R
 
Messages: 166
Enregistré le: Mer 14 Nov 2007 09:13

Re: posemètre de rolleiflex

Message non lupar André Bessot » Jeu 13 Déc 2007 13:20

Avez-vous pensé à Mael : http://www.photo-technique.com/index.html?
Bien cordialement et joyeuses Fêtes de Noël.
André

(A.S. : édité pour ajout des balises url...)
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)
Avatar de l’utilisateur
André Bessot
 
Messages: 908
Enregistré le: Sam 26 Fév 2005 17:41
Localisation: Suisse

Re: posemètre de rolleiflex

Message non lupar Mael Bilquey » Ven 21 Déc 2007 07:57

Bonjour Jean.

Le seul établissement disposant de pièces neuves de rechange pour Rolleiflex est Photo-Suffren à Paris.

Personnellement je trouve que le posemètre Sélémnium, relativement pécis, est un atout, surtout si on a un posemètre couplé comme sur les séries F.
Achat, vente, réparation de matériel photographique et cinématographique

http://www.photo-technique.com/
Avatar de l’utilisateur
Mael Bilquey
 
Messages: 314
Enregistré le: Sam 18 Juin 2005 17:41
Localisation: Limoges

Re: posemètre de rolleiflex

Message non lupar Jean R » Dim 23 Déc 2007 17:49

Merci pour ta réponse Maël, j'ai appelé photo suffren, ils m'ont dit que si c'est le sélénium, eux aussi n'en ont plus.....si c'est le galvanomètre ça peut se réparer. Pour le vérifier ils m'ont dit qu'il faut dévisser la plaque et voir avec un voltmètre si le sélénium donne toujours une tension. Je ne le ferai pas car les vis de la plaque sont apparemment "spéciales". et j'ai pas envie de les casser;
L'aiguille de ma cellule est inerte pas la moindre réaction j'aimerai que ce soit le galva car comme tu dis l'appareil est un 2.8F et c'est bien le couplage...
J'ai eu une antique cellule à main "capital" au sélénium, elle est aussi précise que ma sékonic cds.
J'aimerais savoir :
- Est ce qu'une cellule sélénium s'use avec le temps même si elle est dans le noir? le fait qu'elle soit à la lumière ça a une incidence sur sa durée de vie???

Je vous souhaite à tous de bonnes fêtes et.... de trouver un beau vieil appareil, chargé d'histoire, au pied du sapin!!!
Je ne voyage pas sans ma flat-twin (1200GS) et mon twin-rolleiflex (3.5E) !
Avatar de l’utilisateur
Jean R
 
Messages: 166
Enregistré le: Mer 14 Nov 2007 09:13

Re: posemètre de rolleiflex

Message non lupar Jean R » Mar 25 Déc 2007 19:24

J'ai réussi à dévisser la plaque du posemètre, les deux vis sont en fait percées dans l'axxe et donc faciles à enlever. Bonne surprise, c'était une histoire de mauvais contact...
Ma cellule réagit maintenant mais elle est tout de même un peu molle.... J'ai essayé avec un autre galvanomètre pris sur un autre rollei, c'est toujours pareil donc ça vient bien d'elle.... (Pour replacer le galva il faut régler en 12asa, 500e et f22)
Je ne crois pas qu'on puisse la booster... Y aurait-il un réglage possible à faire au niveau du galvanomètre??
Je ne voyage pas sans ma flat-twin (1200GS) et mon twin-rolleiflex (3.5E) !
Avatar de l’utilisateur
Jean R
 
Messages: 166
Enregistré le: Mer 14 Nov 2007 09:13

Re: posemètre de rolleiflex

Message non lupar bernard P » Mar 25 Déc 2007 20:34

Bonsoir Jean,

Un problème des posemètres au Sélénium peut venir de l'élément Se lui même. Il se trouve dans la colonne VI de la classification de Mendéléev en dessous de l'oxygène et du soufre. L'oxygène est un gaz, le soufre se sublime très facilement (c'est une méthode pour le purifier) et le sélénium a par atavisme une certaine propension à la sublimation, c'est à dire à s'évaporer à partir de l'état solide. Ce qui fait qu'à la longue la plaquette du posemètre s'appauvrirait en sélénium. Certains réparateurs changeait "l'élément sensible" du posemètre pour lui donner une seconde jeunesse.
Les éléments sensibles ayant tellement changé de nature chimique, je ne suis pas sûr que cela se pratique encore.

berplazo
Avatar de l’utilisateur
bernard P
 
Messages: 1073
Enregistré le: Ven 13 Fév 2004 17:41
Localisation: France Auvergne

Re: posemètre de rolleiflex

Message non lupar Jean R » Jeu 10 Jan 2008 22:54

Encore une question ! Mais une idée qui me vient....
Quand un posemètre est un peu mou... on ne peut pas l'étalonner? Il n'y a pas une résistance entre le sélénium et le vu-mètre? qu'on pourrait changer?

PS: récemment sur ebay il s'est vendu une plaque sélénium pour rollei 3.5F , apparemment en parfait état de fonctionnement mais elle est partie à plus de 30€.....J'ai lâché prise sur l'enchère bien avant....Avec le port en plus ça ne me paraissait pas très raisonnable d'autant plus que je n'étais pas sr qu'elle soit étalonnée avec mon vu-mètre...
En plus le vendeur donnait aussi le cache métal du sélénium qui comporte le numéro de série d'un rollei.... Je me suis bien demandé qu'elle pouvait en être l'origine...

Bien à vous!
Je ne voyage pas sans ma flat-twin (1200GS) et mon twin-rolleiflex (3.5E) !
Avatar de l’utilisateur
Jean R
 
Messages: 166
Enregistré le: Mer 14 Nov 2007 09:13

Re: posemètre de rolleiflex

Message non lupar Daniel Herlent » Mar 5 Fév 2008 02:27

Jean R a écrit:Encore une question ! Mais une idée qui me vient....
Quand un posemètre est un peu mou... on ne peut pas l'étalonner? Il n'y a pas une résistance entre le sélénium et le vu-mètre? qu'on pourrait changer?

PS : Récemment sur Ebay il s'est vendu une plaque sélénium pour rollei 3.5F, apparemment en parfait état de fonctionnement mais elle est partie à plus de 30€... J'ai lâché prise sur l'enchère bien avant... Avec le port en plus ça ne me paraissait pas très raisonnable, d'autant plus que je n'étais pas sûr qu'elle soit étalonnée avec mon vu-mètre...
En plus, le vendeur donnait aussi le cache métal du sélénium qui comporte le numéro de série d'un Rollei... Je me suis bien demandé qu'elle pouvait en être l'origine...

Bien à vous!


Bonjour quand un élément au sélénium s'épuise, ce qui est normal, la tension fournie diminue. On peut par exemple nettoyer le galvanomètre dans le cas où les pivots nécessitent une lubrification. Il y a le fait qu'une très fine poussière s'accumule au fil des ans et encrasse les pivots. Pour avoir retaper pas mal de cellules, ou tout au moins les avoir nettoyées. Le circuit électrique avec un élément au sélénium est des plus simples. L'élément au sélénium est directement raccordé aux bornes du galvanomètre. Il n'y a que dans le cas d'un circuit avec élément sensible au CdS que tu pourrais envisager ce genre de bidouille. Et encore seulement si l'élément CdS est encore opérationnel.

http://herlent.daniel.free.fr/posemetre/index.html

Daniel

(A.S. : édité pour ajout des balises url...)
Avatar de l’utilisateur
Daniel Herlent
 
Messages: 5
Enregistré le: Sam 2 Fév 2008 16:09
Localisation: Lille, France

Re: [Rollei] posemètre de rolleiflex

Message non lupar jean-pierre dor » Jeu 10 Avr 2008 10:09

Bonjour
une petite remarque : les éléments sélénium sont très souvent raccordés au galvanomètre avec une résistance en série dans le circuit de 1k à 5 k ohms.
j'ai "récupéré une vingtaine de cellules sélénium : le pb majeur est souvent une oxydation d'un des contact qui est seulement assuré par contact élastique (soudure difficile).j'ai pu remarquer que la qualité des éléments et donc de leur vieillissement est très dépendant de leur fabricants:
Les ikophot (1 et 2) sont comme neuves , précises , rapides après en moyenne 30 ans ( je n'ai pas re potassée les références) :oops:
les françaises : Réal..Cellophot..etc très variables.. :?
les russes: déplorables. :cry:
des modèles GE de+ de 40 ans toujours justes.. :lol:
les Westons master : très variables et les plus anciennes mieux que les dernières ! :roll:
Les petites gossen Sixtino 1et 2 , très nerveuses mais précision aléatoire en hautes lumières. :?
J'utilise encore :oops: une Sékonic très précise et excellente en incidente..
Il est certain que la mise au noir :ronfle: est le conseil N°1 : Les Rollei n'ont pas à ce que je sache de cache sur la cellule :?: donc housse obligatoite ( Oui, c'est pas Bô sur un rayonnage) ou cache maison pour l'expo (scotch Alu...).
j'ai récupéré un cellule de rollei du 25/3/1965 et le cache multilentilles: bien que les connections soient soudées => pas un micro volt sous un halogène. :(
Donc pour vivre longtemps , rester à l'ombre. :wink:

Evidement , la sensibilité en faibles éclairements n'est pas comparable à une Cds :shock: Mais quel plaisir de prendre sa sacoche au débotté et pouvoir compter sur le matériel sans se préoccuper de pile , d'accus ( tjrs .à plat).De plus , avec le temps ( 60 :twisted: ) je me rends compte que pour 90% des prises en extérieur, la loi du f16 et un peu de jujeotte :wink: , ou, pour ne pas se prendre la tête, les "chartes d'expo" (que l'on trouvait "avant" dans toutes les boites de pellicule) sont bien suffisantes :D ( en N&B).
:Hello:
argentique for ever..
jean-pierre dor
 
Messages: 52
Enregistré le: Mar 9 Oct 2007 18:01
Localisation: antibes

Re: [Rollei] posemètre de rolleiflex

Message non lupar Jean R » Ven 18 Avr 2008 12:19

Sur la notice du rollei 3.5F il est clairement expliqué qu'il n'est pas nécessaire de mettre la cellule au repos dans le noir. Je cite : "la durée et l'intensité de la lumière qu'il reçoit ne compromet pas son fonctionnement précis"
Je ne voyage pas sans ma flat-twin (1200GS) et mon twin-rolleiflex (3.5E) !
Avatar de l’utilisateur
Jean R
 
Messages: 166
Enregistré le: Mer 14 Nov 2007 09:13

Re: [Rollei] posemètre de rolleiflex

Message non lupar jean-pierre dor » Lun 21 Avr 2008 07:57

:Hello: Je pense que la notice du "Rollei" :hurle: s'adresse principalement à la justesse des indications; Rollei ou pas , c'est une cellule au sélénium comme toutes les autres de ce type; Pour ma part , c'est un constat dans le temps , maintenant si parmi l'un de nous se trouve un éminant physicien qu'il nous éclaire sur "l'usure" des éléments sélénium via Mendeleev...j'ai déjà vainement cherché.. :gratgrat:
Pour être plus pragmatique , le "sac tout près" se substitue très souvent à un cache "perdable" ou un volet fragile et renchérissant la fabrication :l'"analyse de la valeur"ne date pas d'aujourd'hui 'hui même si l'on ne l'appelai pas ainsi.
salutations :ronfle:
jp
argentique for ever..
jean-pierre dor
 
Messages: 52
Enregistré le: Mar 9 Oct 2007 18:01
Localisation: antibes

Re: [Rollei] posemètre de rolleiflex

Message non lupar Jean-Claude.B » Lun 21 Avr 2008 08:26

D'après tous les renseignements que j'ai pu glaner ici ou là, et beaucoup sur ce forum, personne ne semble d'accord sur cette question de la soi-disant "usure" du sélénium dans les cellules.
Le bon sens ne voudrait-il pas que si le sélénium produit une tension électrique quand il reçoit de l'énergie lumineuse, les électrons qui quittent l'élément sensible par une anode pour traverser le galvanomètre y reviennent par l'autre ?

Que les spécialistes me disent si je me trompe, mais il me semble que chimiquement le sélénium est un corps simple, il ne peut que se composer avec d'autres corps simples dans une réaction chimique - et ce n'est pas le cas - ou se désintégrer dans une réaction atomique qui mettrait en jeu des quantités d'énergie sans commune mesure avec la lumière.

J'ai aussi lu que ce n'est pas le sélénium qui s'altère, mais le vernis qui le recouvre qui perd ses qualités.

Enfin je pense que souvent c'est le galvanomètre qui doit lâcher le premier : c'est un petit objet aussi précis et fragile qu'un mécanisme de montre, et qui ne supporte ni les chocs, ni la poussière, ni les vibrations. D'ailleurs j'ai quelques appareils dont la cellule ne répond plus, et dont l'aiguille est bloquée même si l'on imprime un petit choc au boitier, ce qui montre un blocage mécanique. C'est d'ailleurs aussi le cas d'un boitier (Minolta) à cellule cds.
Un honeste homme peut trouver le bonheur
entre les pages d'un livre,
entre les bras d'une femme,
ou sur le dos d'un cheval.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Claude.B
 
Messages: 3360
Enregistré le: Mar 20 Déc 2005 17:41
Localisation: environ par 48°48' nord et 2°16' est

Re: [Rollei] posemètre de rolleiflex

Message non lupar Jean-Claude.B » Lun 21 Avr 2008 10:30

Il me vient un doute : l'élément sensible est-il du sélénium pur, ou un composé (sel de sélénium) ?
Dans ce cas, une dégradation chimique est tout à fait possible - et même probable.
Un honeste homme peut trouver le bonheur
entre les pages d'un livre,
entre les bras d'une femme,
ou sur le dos d'un cheval.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Claude.B
 
Messages: 3360
Enregistré le: Mar 20 Déc 2005 17:41
Localisation: environ par 48°48' nord et 2°16' est

Re: [Rollei] posemètre de rolleiflex

Message non lupar Arnaud SAUDAX » Lun 21 Avr 2008 12:23

Même un corps chimique utilisé pur peut subir des altérations... l'argent des daguerréotypes s'oxyde et noircit, et pire encore, les traces de soufre, comme sur les photo argentiques où traine des traces d'hypo...
Pour ma part, il me semble que les cellules sélénium qui survivent on bien droit à une retraite sans doute méritée...
Iconomécanophile chauvin...
Avatar de l’utilisateur
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 5548
Enregistré le: Lun 14 Mai 2007 17:41
Localisation: Mirabel aux B. Provence

Re: [Rollei] posemètre de rolleiflex

Message non lupar marc spang larsen » Lun 21 Avr 2008 13:03

J'ai remis en état le mois dernier une Weston 650 de 1936 qui ne répondait plus. Le galvanomètre était en bon état. Après démontage de la cellule sélénium, nettoyage des zones de contact avec une bombe KF F2 spécial contact et des ressorts (en chrysocale?), elle est repartie et a quitté sa retraite! Très bonne sensibilité en basse lumière. Il me reste à faire une table d'étalonnage pour que je puisse l'utiliser.
Il semble bien que le problème de ces cellules soient les contacts avec le sélénium non soudable. Il doit être possible de restaurer ces zones avec de la résine à l'argent utilisée pour réparer les circuits imprimé (Ecolit). :gratgrat:

Marc
marc spang larsen
 

Re: [Rollei] posemètre de rolleiflex

Message non lupar jean-pierre dor » Lun 21 Avr 2008 16:59

Exactement.
NB: parfois une limaille ou autre poussière bloque le galva. dans l'entrefer très étroit entre noyau et masses polaire , il semble alors que le galva est hs : complètement bloqué, ou seulement sur une partie de la course.
J'ai constaté cet état plusieurs fois et mon remède à été une petite languette de papier déchiré en forme de crochet et glissée dans l'entrefer pour crocheter l'obstacle.
la languette étant souple , pas de risque pour le cadre si , bien que maintenu dégagé en rotation( boulette de tack..) on venait à le toucher.
Les barbules de plume de condor sont top mais la chasse est fermée.
argentique for ever..
jean-pierre dor
 
Messages: 52
Enregistré le: Mar 9 Oct 2007 18:01
Localisation: antibes


Retourner vers Rollei

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité