Batteries - suite aux remarques pertinentes de Bruno

Batteries - suite aux remarques pertinentes de Bruno

Message non lupar Jacques MAR » Sam 9 Juil 2011 12:13

Bruno lanc a écrit: (...) soit avec des piles NEUVES, de qualité, achetées le matin même dans un magasin qui en vend un certain volume (au delà de 20° une pile peut perdre jusqu'à 20% de sa capacité en 3 mois, les modélistes savent tout ça (...).

Citation reportée d'un autre fil
Merci Bruno de cette confirmation d'une observation que je suis en train de faire: pour beaucoup d'appareils, des piles à 30-40% de leur capacité (qui indiquent donc encore un voltage correct sur un bon voltmètre) donnent un retour négatif (du genre: "changer les piles" / symbole pile clignotant / écran LCD éteint).
Je n'y connaissais rien en batteries, mais ayant, depuis 2-3 ans, acquis pas mal de ces appareils en nécessitant, je me rends compte de ce phénomène. Pour certains appareils il faut une pile à >80% pour fonctionner. Cela est vrai de toutes les batteries (CR 123-A, 2CR5, ... et même des AA ou AAA standards), mais pas de tous les appareils.

J'ai d'ailleurs une question à ce sujet, mais je vais la poser ailleurs.


Voilà ma question :gratgrat: : par principe j'utilise des batteries rechargeables pour toutes mes applications en nécessitant (petite radio, souris d'ordi, réveil, ...). Les AA et les AAA sont à 1,35 v. au lieu d'être à 1,5 v. (pour les alcalines, les lithium, etc.). Si pour les applications à domicile juste mentionnées, cela ne pose pas de problème, je me demande ce qu'il en est des appareils de photo.

En effet, pour prendre un exemple récent, le Nikon F-801S fonctionne parfaitement avec de telles batteries: même les rafales à 3,5 images/seconde giclent, et idem pour le moteur de l'autofocus (qui met au point très correctement). MAIS... qu'en est-il de la mesure de la lumière (cellules CdS) ?; telle est ma question aux spécialistes ès-reflex AF et autres appareils nécessitant des piles. Je sais qu'avec l'abandon des piles boutons au mercure, des problèmes de fiabilités des cellules se posent (ré-étalonnage nécessaire). Quid de 4x1,35 v. au lieu de 4x 1,5 v. ???

Merci d'un écho à l'occasion.
Jacques

Être ou Avoir ? Être ... être présent à sa collection et disponible pour les amis partageant ce vice, voilà la meilleure posture pour un collectionneur.

Membre du Bureau exécutif des Amis du Musée suisse de l'appareil photographique
Avatar de l’utilisateur
Jacques MAR
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 5007
Enregistré le: Ven 26 Mar 2010 10:03
Localisation: Suisse romande

Re: Batteries - suite aux remarques pertinentes de Bruno

Message non lupar Bruno lanc » Sam 9 Juil 2011 13:49

Voilà ce que j'en sais ou crois en savoir (il faut vraiment qu'à l'occasion je séquestre un électronicien pour me faire briefer au mieux):

plusieurs problèmes:
la tension, et la disparition des piles au mercures, qui délivraient en moyenne 1,4 v avec une perte de charge linéaire (la pile donne tout son jus et meurt plus rien à en tirer). Solutionné par des limiteurs de tension (déjà implantés dans le matériel moderne dans les années 70 à 80, mais pas tout le temps). La perte de charge quand à elle est plus tendancieuse, les alcalines par exemple sont tout à fait incapables de mourir, 3 jours hors de l’équipement et elles redonnent l'impression de fonctionner, puis leur tension chute en fonction de ce qui a été mangé et c'est le grand n'importe quoi...

la charge, ou quantité emmagasinée et ou restituable, bref ce qui nous intéresse en photo; concrètement certains équipements n'ont aucun problème à loupiotter quand on teste la batterie, à afficher la bonne valeur de cellule, mais font n'importe quoi au déclenché.
La raison est simple, un solénoïde ça peut tirer pas mal de jus, on se retrouve donc dans le même cas que sur certaines voitures, assez d'énergie pour éclairer le tableau et donner l'illusion de vie, pas assez pour lancer le démarreur.
D'où la nécessité de la pile neuve.

La fiabilité de la mesure. Sur un plan théorique j'y crois, j'ai même vu quelques boîtiers à ré-étalonner, dans la pratique il y a quand même assez souvent un circuit de redressement/contrôle de la tension dans les boîtiers équipés en CdS. Au pire il y a la bonne vieille Shottky 0,15...


Dans tous les cas je (nous) gagnerions à attaquer sérieusement le phénomène et à séquestrer quelques électroniciens/électriciens spécialistes du coulomb et adeptes du culte du grand miliampèreheure pour extraire de vrais infos pratiques sur le sujet et démêler le vrai du faux...
Le tout pondéré par la somme de mes ignorances.
Pour un réparateur il est clair que la majorité des pannes d'appareils photo sont dues à la présence de silice.
Restauration-réparation d'appareils photographiques rares et anciens: http://atelierdeblanc.fr
Avatar de l’utilisateur
Bruno lanc
 
Messages: 690
Enregistré le: Lun 22 Juin 2009 12:21
Localisation: Orléans

Re: Batteries - suite aux remarques pertinentes de Bruno

Message non lupar Johan DG » Sam 9 Juil 2011 20:50

Le problème c'est que non seulement la tension baisse, mais aussi que la resistance interne monte. C'est par contre très dépendent de la construction interne, non seulement la chimie. Si la resistance interne monte, la batterie l'a plus difficile de tenir le voltage quand on demande du courrant. Donc si par exemple une solenoide demande un courrant important, la tension basse très vite. Et si la batterie est déjà bier utilisé ça dure un peu avant que la tension est revenu stable. Pour un posemétre qui demande que des micro-ampères c'est pas important. Pour des systèmes AF c'est très important. Si le moteur AF demande un fort courrant et la tension basse assez pour que le processeur n'as pas assez de voltage pour fonctionner on a un problème.
Expert in non-working solutions
Johan DG
 
Messages: 222
Enregistré le: Mer 6 Fév 2008 11:35

Re: Batteries - suite aux remarques pertinentes de Bruno

Message non lupar Patrice R » Mer 13 Juil 2011 17:33

La question de Jacques sur la fiabilité de la mesure de lumière ne peut à mon avis recevoir une réponse unique. Selon la génération à laquelle appartient le boitier le risque généré par une pile douteuse varie. Entre le bon fonctionnement de la cellule seule consommatrice de courant à un instant "t" (années 60 et 70 et peut-être 80 avec le déclenchement électromagnétique des obturateurs) et la validité de la mesure de lumière en continu au même moment qu'une MAP par auto focus avec un appareil des années 90 j'imagine, sans être un pro, que tout change. Sur le site, quelques fines lames ont déjà éclairé cette question pour l'époque classique en distinguant les technologies électroniques utilisées (il resterait à inventorier les boitiers selon leur capacité à supporter des piles fantaisistes). Pour le tout électronique ça ne doit pas être de la tarte...
Patrice ROUSSEL
Patrice R
 
Messages: 628
Enregistré le: Dim 2 Déc 2007 17:29

Re: Batteries - suite aux remarques pertinentes de Bruno

Message non lupar Jacques MAR » Mer 13 Juil 2011 18:14

Merci Patrice,

Je viens de terminer mon premier film avec le Nikon F-801S avec, par chance, du soleil et de la pluie !
Dès que j'ai un résultat ( = film développé), je partage.
Ta remarque Patrice est très pertinente, les appareils les plus récents demandent beaucoup d'énergie en même temps (même si le laps dudit est court). Donc pas facile de savoir quel organe reçoit quelle puissance (et si celle-ci est suffisante).
D'autant que certains organes s'auto-adaptent (j'imagine), p.ex. un moteur reçoit moins de jus, il tournera un peu moins vite, sans conséquence pour le cliché.
Alors qu'un ampérage faiblard, comme un voltage différent, peuvent influencer une mesure avec un effet négatif (cellule en sur ou sous-exposition; éventuellement auto-focus imprécis ou qui lâche).
Seuls les ingénieurs ayant conçu ces usines à gaz pourraient nous renseigner en détail.

Je reste un peu sur ma faim avec ma question concernant le 4 x 1,5 v. par rapport à 4 x 1,35 v. (impact sur la mesure de la lumière des appareils modernes?).
Un retour d'expérience me serait agréable (mais rien ne presse).
Jacques

Être ou Avoir ? Être ... être présent à sa collection et disponible pour les amis partageant ce vice, voilà la meilleure posture pour un collectionneur.

Membre du Bureau exécutif des Amis du Musée suisse de l'appareil photographique
Avatar de l’utilisateur
Jacques MAR
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 5007
Enregistré le: Ven 26 Mar 2010 10:03
Localisation: Suisse romande

Re: Batteries - suite aux remarques pertinentes de Bruno

Message non lupar benoit suaudeau » Dim 17 Juil 2011 23:05

Un appareil comme ne Nikon f801 est déjà en quasi totalité "micro-processeurisé", donc tu lui donne un voltage fantaisiste, à un moment il va déclarer complétement forfait (moteur et AF) quand il manquera de courant. De plus, mais c'est pour info, sa cellule est au silicium.
Ça c'est pour un appareil de la seconde moitié des années 80. Pour la première moitié, idem, l'obturateur refusera de déclencher avant que la cellule ne donne des résultats fantaisistes. Par contre, c'est pour les appareils des années 70 que l’expérimentation s'impose, en fonction de la présence d'un circuit redresseur ou non.
Avatar de l’utilisateur
benoit suaudeau
 
Messages: 452
Enregistré le: Dim 15 Jan 2006 17:41
Localisation: Bretagne Nord (Dinan)

Re: Batteries - suite aux remarques pertinentes de Bruno

Message non lupar Jacques MAR » Lun 18 Juil 2011 15:45

Merci Benoit,
Cela confirme les grandes lignes de ce que je savais.
Mais j'ai souvenir d'appareil qui n'aiment pas les batteries rechargeables à 1,35 volts et te le font comprendre d'entrée de cause (ils ne fonctionnent pas même si les batteries sont bien chargées). Et puis il y a les autres qui se laissent faire.
J'attends les résultats sur film pour le F-801S.
Salutations de Zermatt où Maitre Cervin a bien voulu se montrer aujourd'hui (météo en dents de scie). :D
Jacques

Être ou Avoir ? Être ... être présent à sa collection et disponible pour les amis partageant ce vice, voilà la meilleure posture pour un collectionneur.

Membre du Bureau exécutif des Amis du Musée suisse de l'appareil photographique
Avatar de l’utilisateur
Jacques MAR
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 5007
Enregistré le: Ven 26 Mar 2010 10:03
Localisation: Suisse romande


Retourner vers * Piles

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 1 invité