Page 1 sur 1

[PENTAX] SPII - cellule trop sensible

Posté : lun. 29 oct. 2018 15:41
par philippedc
Bonjour, J'ai fait l'acquisition d'un Spotmatic SPII, et une fois une pile AG9 mise en place, je m'aperçois que la cellule est beaucoup trop sensible : disons que les réglages ouvertures / vitesse d'obturation pour un film de 200 ASA, il me faut régler l'appareil sur 64 ASA, il y a 2 diaphragmes d'erreur, en trop. J'ai essayé plusieurs manipulations, il y a toujours le même décalage :ronchon:

J'ai vérifié qu'à priori ce n'est pas le bouton de réglage de la sensibilité du film qui pose problème :gratgrat:

Et je suis bien d'accord que si la cellule se trouve intégrée dans un montage en pont, la différence de tension de la pile ne doit pas se faire ressentir.

Quelqu'un a-t-il une piste à partager ?

Re: [PENTAX] SPII - cellule trop sensible

Posté : lun. 29 oct. 2018 22:17
par Philippe_M
Je crois que cet appareil utilisait une pile au mercure.
Les piles au mercure fournissaient une tension de 1.35 volts très constante tout au long de leur vie.
Ces piles sont à présent interdites.

Je crois que la pile AG9 est une pile alcaline.
Elle fournit une tension de 1,5 Volt, qui va diminuer au fur et à mesure.
La sensibilité va donc diminuer petit à petit.

Il semblerait que les piles pour appareils auditifs (Zinc-air) puissent convenir.
Elles sont bon marché. Il "suffit" d'en trouver une de taille comparable à la pile d'origine.
Mais si leur tension est constante de l'ordre de 1,35 V, leur durée de vie est limitée :
Une fois l'opercule autocollant enlevé, elles se déchargent même quand on ne s'en sert pas au bout de quelques jours à quelques semaines !

Re: [PENTAX] SPII - cellule trop sensible

Posté : mar. 30 oct. 2018 07:07
par Eric Carlhan
Perso, comme je n'aime pas me servir des cellules qui mesurent à ouverture réelle j'ai testé mon SP II avec une cellule à main. C'est aussi ce que je fais quand il y a un doute sur la présence d'un régulateur de tension

Re: [PENTAX] SPII - cellule trop sensible

Posté : dim. 2 déc. 2018 17:08
par philippedc
Bonsoir, alors je me suis décidé à démonter le capot de l'appareil photo. Dès que j'ai eu le courage de transformer 3 tournes vis en "fourchettes à 2 dents" pour dévisser les 3 boulons à 2 petits trous....
L'opération n'est pas difficile à réaliser, ce n'est pas comme l'Icarex 35S dont je cherche encore le moyen de démonter le capot supérieur pour le nettoyer...
Malgré les illustrations que l'on peut trouver ici : http://t.hacquard.free.fr/site2/depannage.html je n'ai pas vu le montage en pont, par contre j'ai vu un mini potentiomètre de réglage de sensibilité. Potentiomètre pas du tout précis d'ailleurs, le réglage est hyper fin pour arriver à la bonne mesure.
Bonne nouvelle, la prochaine fois je n'aurai pas à tout démonter, il existe une lumière sous l'enjoliveur de la manivelle de rembobinage du film, lumière qui donne accès au potentiomètre.
Voilà cet appareil acheté 10€ sur ebay de nouveau opérationnel, que je vais offrir à ma fille de 19 ans pour la changer un peu des Focasport I qu'elle utilise régulièrement.