film Guilleminot

Toutes les questions sur le labo à l'ancienne : le traitement des négatifs, des positifs, de tous les procédés, même les plus anciens (ferrotypie, cyanotypie etc..), le tirage etc....
Avatar du membre
philippe H
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 701
Enregistré le : ven. 10 déc. 2004 17:41

film Guilleminot

Message non lu par philippe H » mar. 3 mai 2011 19:30

Bonjour à tous :Hello:

J'ai récupéré un film 120 guilleminot Panchromatique déjà exposé, la couleur du papier est rose-rouge.
Couleur ou Noir & Blanc ? je développe ou pas ? :gratgrat:

:Tchin: :Tchin:
"ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit."
Margaret Mead, anthropologue

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6192
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Re: film Guilleminot

Message non lu par Arnaud SAUDAX » mar. 3 mai 2011 20:03

:Hello: Un Panchromatique, c'est du noir et blanc... Mais même les films couleur, on peut les développer dans une chimie noir et blanc, mais on n'a pas les couleurs... Bonne chance...
Iconomécanophile chauvin...

Avatar du membre
philippe H
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 701
Enregistré le : ven. 10 déc. 2004 17:41

Re: film Guilleminot

Message non lu par philippe H » mar. 3 mai 2011 20:15

Ah bon!!!
Avec quelle chimie? pourquoi? comment?

Tu peux nous expliquer cela, s'il te plait Arnaud. :boing:


allez zou je développe.
:Tchin:
"ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit."
Margaret Mead, anthropologue

Jacques MAR

Re: film Guilleminot

Message non lu par Jacques MAR » mar. 3 mai 2011 20:48

:Hello: :Hello: :Hello:
Bonsoir,
Arnaud SAUDAX a écrit : (...) Mais même les films couleur, on peut les développer dans une chimie noir et blanc (...)
Merci Arnaud, j'ai appris quelque chose ! :D

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6192
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Re: film Guilleminot

Message non lu par Arnaud SAUDAX » mer. 4 mai 2011 06:18

:Hello: Tous les films "couleur" classiques sont basés sur la sensibilité des sels d'argent... C'était déjà le cas au temps de l'Autochrome. La grosse différence, c'est qu'un film couleur comprend trois couches d'émulsions superposées, chacune sensible à une couleur primaire. Pour les diapos, il y a un premier révélateur dit "noir et blanc", qui développe les trois images négatives sans rien faire d'autre. Ré-exposition à la lumière ou voilage chimique, puis développement "chromogène". C'est aussi le cas des négatifs couleur : le révélateur contient des produits qui vont réagir lors de la réduction des sels d'argent en argent métallique pour produire des colorants au sein de la gélatine. Il ne reste plus qu'à se débarrasser de l'argent métallique pour ne garder que les colorants et avoir une image, en positif ou en négatif. Dans les films classiques, les colorants sont présents dans le film vierge, alors que dans le Kodachrome, ils étaient apportés par les révélateurs. Cela obligeait à faire trois développements chromogènes successifs, mais permettait d'utiliser des colorants plus stables...
En développant un film couleur dans un révélateur classique, on obtient en fait trois images noir et blanc négatives superposées (Y compris avec un film diapo genre Kodachrome.) Faut quand même pas s'attendre à des miracles, je suppose...
Iconomécanophile chauvin...

Avatar du membre
philippe H
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 701
Enregistré le : ven. 10 déc. 2004 17:41

Re: film Guilleminot

Message non lu par philippe H » mer. 4 mai 2011 18:10

Démonstration claire et précise, Merci Arnaud :prosterne:

C'est super intéressant, j'ai pas mal de vieilles pelloches couleur que je me refuse d'envoyer au labo.
Dès ce soir je tente le coup. Foutu pour foutu autant s'amuser. :turlututu:

Heu pour la Guilleminot, c'est raté. Le papier était intimement collé à la gélatine.

:Tchin: :Tchin:
"ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit."
Margaret Mead, anthropologue

Avatar du membre
Philip M
Messages : 81
Enregistré le : sam. 10 juil. 2010 09:29

Re: film Guilleminot

Message non lu par Philip M » jeu. 5 mai 2011 06:16

Bonjour
Quelle est la sensibilité de ce film ancien ? Probablement autour de 100 ASA ? Je pense que le révélateur D 76 devrait convenir surement en forçant un peu le développement. En matière de films anciens ou périmés ou exposés depuis longtemps, faute de maitriser ces paramètres de "vie" du film, on doit en déduire un traitement approximatif. Mais on obtiendra un résultat (plus ou moins satisfaisant !)
Cordialement

Jacques MAR

Re: film Guilleminot

Message non lu par Jacques MAR » jeu. 5 mai 2011 13:25

:prosterne:
Merci Arnaud, du complément d'information.

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6192
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Re: film Guilleminot

Message non lu par Arnaud SAUDAX » jeu. 5 mai 2011 15:03

:Hello: C'est un plaisir pour moi, cela me rappelle ma jeunesse d'étudiant à Lyon... Le labo de la citée U était animé par un élève de l'école de Chimie, et en 68 on développait l'Ektachrome en préparant les bains avec la balance de précision d'après les formules publiées par Glafkidès et autres... Cet ami nous dit un jour "Je viens de développer un Kodachrome" Ébahissement admiratif de l'assistance, et il poursuit : "En chargeant ma cuve, je me suis trompé de bobine...". Il a quand même fait toute sa carrière chez Kodak, à Sévran.
Iconomécanophile chauvin...

Avatar du membre
Eric Carlhan
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 7616
Enregistré le : ven. 5 août 2005 17:41
Contact :

Re: film Guilleminot

Message non lu par Eric Carlhan » jeu. 5 mai 2011 15:19

100 ASA pour un Panchromatique Guilleminot, ça me parait beaucoup :gratgrat:
Le prix s'oublie, la qualité reste
Bastien (1ère gâchette chez Volfoni)

Avatar du membre
philippe H
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 701
Enregistré le : ven. 10 déc. 2004 17:41

Re: film Guilleminot

Message non lu par philippe H » jeu. 5 mai 2011 19:09

Salut :Hello:

La guilleminot est ratée car le papier était complétement collé à la gélatine. Pas grave.
J'ai réitéré avec une Kodacolor-X trouvé dans un Banner, un appareil du genre Diana donné en cadeau par le Reader Digest.
Là, je pars avec un handicap certain, appareil de me... et une pelloche datant de presque 40ans (arrêt du kodacolor-X en 1974).
Revelateur ifosol-3 pendant 45 minutes. Rinçage et fixateur 20minutes.
La peliculle est sortie avec un ton bien rouge mais y avait quelque chose.
Avec un peu de retouche (contraste et luminosité) on reconnait une crêpe et une R6 (?).
Faut dire qu'avec le Banner, cela devait être bien mauvais dès la prise de vue :D

kodacolorx10-002.jpg
kodacolorx10-002.jpg (129.08 Kio) Vu 1483 fois
Ce soir je recommence avec du Microdol-X tout frais et toujours une Kodacolor-X mais 620.
Une 620 trouvé dans un Lumière Scoutbox il y a une vingtaine d'années. :shock:

Je m'éclate. Encore Merci Arnaud :boing:

:Tchin: :Tchin:
"ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit."
Margaret Mead, anthropologue

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6192
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Re: film Guilleminot

Message non lu par Arnaud SAUDAX » jeu. 5 mai 2011 19:59

:Hello: Le "voile" rouge-orangé est ce qui s'appelait un "masque", formé à dessein dans une des couches lors de la réduction des sels d'argent, et destiné à corrigé la mauvaise courbe spectrale d'un des colorants... L'inconvénient, c'est qu'il était quasiment impossible de tirer en noir et blanc car les papier ne sont pas orthochromatiques... Kodak fournissait un papier spécial pour ce genre de tirage...
Bien content que tu t'éclates... :Tchin: :boing:
Iconomécanophile chauvin...

Avatar du membre
Pierre-Yves P
Messages : 3506
Enregistré le : lun. 25 avr. 2005 17:41

Re: film Guilleminot

Message non lu par Pierre-Yves P » ven. 6 mai 2011 06:57

:Hello: Bonjour Philippe,

Bravo pour ce développement ! :D
philippe H a écrit :on reconnait une crêpe et une R6 (?).
Une R6 je ne pense pas... plutôt une 204 break je dirais ? :gratgrat:
Le Jazz, c'est du Picasso qui réveille les voisins.

Patrice R
Messages : 656
Enregistré le : dim. 2 déc. 2007 17:29

Re: film Guilleminot

Message non lu par Patrice R » ven. 6 mai 2011 15:57

D'accord avec Pierre-Yves :
C'est un bon développement compte tenu de l'ancienneté de la prise de vue (au moins trente années).
C'est probablement une Peugeot, plus large et basse que la R6.
Patrice ROUSSEL

Avatar du membre
philippe H
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 701
Enregistré le : ven. 10 déc. 2004 17:41

Re: film Guilleminot

Message non lu par philippe H » ven. 6 mai 2011 19:31

Salut :Hello:

204 break évidement, c'est quand même super net :mrgreen:
La vache, vous êtes fort en bagnole.

Kodacolor-X 620 développée au microdol-x, 22C°, 40 minutes.
une bonne partie du film est voilé, on peut le voir sur la gauche de la photo, et le papier était en parti collé au support.
Le scan du négatif est bien meilleur en réflectif qu'en mode film, ceci est dû à la fameuse trame rouge qui coupe une grosse partie de la lumière du dos du scan.
kodacolor620-t1.jpg
kodacolor620-t1.jpg (25.66 Kio) Vu 1412 fois
Ce soir, je tente une 620 Kodacolor II.

:Tchin: :Tchin:
"ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit."
Margaret Mead, anthropologue

Avatar du membre
Pierre-Yves P
Messages : 3506
Enregistré le : lun. 25 avr. 2005 17:41

Re: film Guilleminot

Message non lu par Pierre-Yves P » ven. 6 mai 2011 19:45

:Hello: Bonjour,

Je n'affirme rien, hein ! :wink:
Mais bon, c'est pas une R6 pour sûr... je pense 204 ou peut-être 304, mais si ça se trouve c'est pas ça, hein ! :mrgreen:
Le Jazz, c'est du Picasso qui réveille les voisins.

Patrice R
Messages : 656
Enregistré le : dim. 2 déc. 2007 17:29

Re: film Guilleminot

Message non lu par Patrice R » sam. 7 mai 2011 17:57

Pierre-Yves tu brûles !
Pourquoi pas une 304 ? Pas évident de les distinguer car leur dessin est très proche. Mais si elle doit tracter la caravane (une Tesserault ?) qui est à côté le moteur de la 304 ne sera pas de trop.
Patrice ROUSSEL

Avatar du membre
Pierre-Yves P
Messages : 3506
Enregistré le : lun. 25 avr. 2005 17:41

Re: film Guilleminot

Message non lu par Pierre-Yves P » dim. 8 mai 2011 12:07

:Hello: Bonjour,

Je pense que tu as raison, bonne déduction !
Parce que distinguer une 304 break d'une 204 break sous cet angle... à moins de voir le logo ! :lol:
Le Jazz, c'est du Picasso qui réveille les voisins.

gerard pic
Messages : 31
Enregistré le : dim. 22 mars 2009 17:53

Re: film Guilleminot

Message non lu par gerard pic » mar. 17 mai 2011 14:21

Bonjour à Tous

pour ma part, je pencherai "peut-être" pour un breack ami 6 - angle d'inclinaison du pare-brise et présence (à voir à la loupe :idea: ) de coupure dans les glaces latérales :shock: supposant la présence de glaces coulissantes typique à cette version, à l'arrière une glace bien plate, mais on ne voit pas les feux arrières( en coin sur ce modèle). Doute aussi quant on voit le type de caravane garée à côté, bien difficile (pour ne pas dire)à tracter par une 3cv :cry:

L'incertitude continue :mrgreen:

Répondre

Retourner vers « Labo à l'ancienne »