Les incontournables dans une collection

Ce forum est destiné à recevoir toutes vos questions sur les appareils anciens, si elles ne trouvent pas meilleur thème ci-dessous, mais pas les petites annonces de ventes, achats ...
Avatar du membre
GC COPPEL
Messages : 74
Enregistré le : ven. 1 avr. 2016 10:02
Localisation : Houston Tx, USA; Roazhon, Naoned, Lamballe, Kemper... BZH

Re: Les incontournables dans une collection

Message non lu par GC COPPEL » sam. 8 déc. 2018 15:11

Le simple fait de se poser la question de savoir si il y a des INCONTOURNABLES dans une collection semblerait devoir impliquer qu'une "collection" doive repondre à des critères ( techniques, historiques, sociologiques...) considérés comme plus ou moins universels, raisonnés et finalement obligatoires au sens de conventionnels.

Mais cette question à mes yeux en induit une autre: "qu'est ce qu'une collection", la mienne, celle des autres...

A ce propos et à titre personel, j'ai enormement de mal à considérer les appareils photos qui m'entourent, qui ont ete utilisés, offerts, decouverts, sauvés, preservés, questionnés par trois generations dans ma famille jusqu' à moi, comme une "collection", meme si par facilité j'utilise aussi ( de moins en moins) ce mot qui ne correspond en rien à ce qu'ils representent à mes yeux.

Au fond, la vraie question est pourquoi ces objets me sont precieux, pourquoi ils font l'objet de mon interet. Car si l'on cherche et recherche, ce qui est souvent le cas pour les "collectionneurs" de quoi que ce soit, l'on a appris à apprendre l'histoire de tel modele, de telle marque, ses caracteristiques techniques, sont histoire commerciale, son impact sociologique etc...donc les appareils nous obligent "a bosser" et ce faisant, apparaissent tres vite dans les champs cités, ceux qui ont pour une raison ou une autre constitués un tournant, un etape, un symbole...mais tout cela est encore une fois à la surface des choses.

Se poser la questions des incontournables, c'est un peu prendre le probleme à l'envers et par à 30 000 pieds d'altitude. En ce qui me concerne, je ne me sens pas etre un "collectionneur". Connaitre l'histoire de ces objets me donne une vision assez claire de où sont les moments important de l'histoire de la technique, de l'evolution pratique de l'utilisation etc...pour autant je n'ai aucune ambition de rechercher particulièrement ces appareils là, c'est là une autre demarche, qui pourrait etre pedagogique (certains livres le font tres bien).

Il n' y a donc en ce sens AUCUN incontournable et il n'en n' y aura jamais selon moi, car sauf à devenir un accumulateur compulsif et un rien obsessionnel (ce que sont beaucoup de collectionneurs soit dit en passant), certains d'entre nous considerent ces objets comme des outils d'humains, des objets ayant une histoire (la leur, celle de leur utilisateurs pas celle du modele, de la marque etc...)) et qui vaut autant sinon plus que ce qu'ils representent dans l'histoire de leur technologie, de leur aventure commerciale etc...

Imaginons une seconde pour etre plus clair, que les appareils photos qui m'entourent soient des arbres, ou des animaux. Ils seraient là parce que je les auraient recueillis, adoptés, soignés, chacun aurait son histoire à lui, importante, essentielle, precieuse, pour peu que l'on s'y interesse bien sur. Sinon on aurait "une foret" ou un "troupeau". Aucun à mes yeux n'est plus "incontournable" qu'un autre, ce qui reviendrait un peu à demander à un parent de choisir parmi ses enfants ( je sais par experience que certains le font cependant). Voilà comment je regarde """ma collection""", et cela conditionne bien sur totalement la manière dont les appareils viennent à moi. Je ne "choisis" pas vraiment parmi ceux que j'adopte, ceux qui seraient "strategiques" dans une elaboration de collection, ceux qui me "manqueraient"...

Ils se presentent à moi d'une manière ou d'une autre (on m'en donne beaucoup), si je peux les adopter, je les adopte, sinon j'espere qu'un autre le fera (sans trop me faire de souci sur un site marchand, plus dans un deballage), et j'en suis tres heureux quand qq de plus fortuné que moi achete un appareil qui a vraiement besoin d 'etre sauvé, restauré ( merci +++ à ceux qui le font et partagent leur savoir sur ce site!, ils font la difference).

J'imagine que cela paraitra assez niais à certains, mais je deteste vraiment m'entendre dire "bonne chasse ou bonne peche" quand qq me voit partir dans une braderie comme on disait en Haute Bretagne, une rederie, comme on dit en Picardie, avant que l'on invente les "vide greniers". Je ne "chasse" pas, ne "peche" pas, je ne suis pas à "l'affut". Ces manières d'utiliser un vocabulaire de predateur pour qq chose qui selon moi releve de tout autre chose, m'exaspere positivement, je dois l'avouer. Je laisse ca à d'autres, je suis un alien dans leur monde.

Avec cette manière de faire et de voir et il n' y a pas, n' y aura jamais "d'incourtables", les plus techniquement humbles ayant qq fois des histoires humaines incroyables valant mile fois une "vedette" de catalogue, parce que, tous les appareils qui sont sous ma responsabilité ont tous ete et seront "incontournés".

GC
GC
Penoas emañ ar bed ganeoc'h hizio?
How does the world goes with you today?

Avatar du membre
Nicolas Mailloux
Messages : 167
Enregistré le : jeu. 3 août 2017 14:32

Re: Les incontournables dans une collection

Message non lu par Nicolas Mailloux » sam. 8 déc. 2018 15:42

Bien dit GC COPPEL.
Cependant, ma liste n'était que suggestions, des appareils emblématiques qui ont fait l'histoire d'une marque ou d'un utilisateur (d'ailleurs, il m'arrive de me demander à qui tel appareil appartenait, que faisait-il avec......), non des "incontournables" sauf peut-être pour le Nikon F, ce que, un jour ou l'autre, je crois, tout collectionneur devrait avoir dans sa collection, à un moment ou un autre de sa vie...
Cordialement

Avatar du membre
Jacques Bratieres
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 4192
Enregistré le : ven. 20 mai 2011 09:58
Contact :

Re: Les incontournables dans une collection

Message non lu par Jacques Bratieres » sam. 8 déc. 2018 15:51

Je ne collectionne ni pour l'histoire de la photo, ni pour la technique, et les Nikon, a priori, ne m intéressent pas, mais je conçois que pour d'autres personnes ce puisse être différent. Mais peut être, un jour la rencontre d'un Nikon me convaincra.
J.Bratières
https://www.qobra.fr

En ligne
Avatar du membre
Bernard Muraccioli
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 1179
Enregistré le : lun. 25 oct. 2010 07:38
Localisation : Bièvres

Re: Les incontournables dans une collection

Message non lu par Bernard Muraccioli » sam. 8 déc. 2018 19:51

Si a 50 ans on a pas un Nikon F, on a raté sa vie :Speedy: :Speedy: :Speedy: :Speedy:
On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une (Confucius)

Avatar du membre
Nicolas Mailloux
Messages : 167
Enregistré le : jeu. 3 août 2017 14:32

Re: Les incontournables dans une collection

Message non lu par Nicolas Mailloux » dim. 9 déc. 2018 01:31

Moi je l'ai acheté hier!!!!
C'est un Photomic FTn de 1968. Il déclenche bien à toutes les vitesses, le viseur est clair et net, c'est sûrement un des appareils que je garderai avec moi jusqu'à la fin de ma vie...

Avatar du membre
GC COPPEL
Messages : 74
Enregistré le : ven. 1 avr. 2016 10:02
Localisation : Houston Tx, USA; Roazhon, Naoned, Lamballe, Kemper... BZH

Re: Les incontournables dans une collection

Message non lu par GC COPPEL » dim. 9 déc. 2018 14:11

Interessantes considerations. Interessante conversation.

Tout cela pointe encore et une fois vers la question de savoir ce que siginifie "collectionner"? , à quel besoin, ressort, cela repond? ce qui semble avoir des reponses extremements diverses voire opposées pour les uns et les autres. MAis l'essentiel est semble t il difficile à faire sortir car tres vite on replonge dans le technico-affectif sans justification au delà des gouts personnels, forcement ininteressants puisque sans justification "rationnelle" ( qui n'existe sans doute pas)...pourquoi plus un Nikon F qu'un Leica M, ou un Rollei? C'est bien pour cela que cette discussion refait surface il semble regulièrement comme le soulignait Jacques.

Je mesure bien que le plaisir qui est ici maitre n'a nul besoin de creusement de cervelle en quete de "pourquoi", mais je me dis que pour avoir bossé un peu la question, de vraies reponses ne seraient pas sans interet, collectivement et personnellement parlant bien que le sujet, eu egard aux zones qu'il touche soit j'en conviens "sensible".

De manière assez interessante le precedent fil discutait plus ou moins explicitement de "l'apres-nous" en tant qu'acteur d'une "collection" au travers de la question un peu piegée de savoir quel appareil on ne pourrait laisser derriere nous et comme le disait assez justement Arnaud, on va TOUS les laisser. Prenant cela en compte n' y a t il pas la ( dans la "collection") qq chose qui travaille, peut etre repond à la question de la perénité, chose assez interessante quand on considere que l'on parle d'outils de memoire, d'objets destinés à enregistrer des moments de la vie des gens (entre autres)...

Et si prendre soin de ces appareils photos etaient bien plus qu'une manière de satisfaire un interet technqiue, historique, d'entretenir sans le dire l'instinct du chasseur-cueilleur en nous? et si prendre soin de ces appareils, ce qui inclut les connaitre, les reparer, les sauvegarder etait une manière pas tout à fait si egoiste qu'il y parait de dire ( se dire) des choses sur le temps, notre temps, l'avant et l'apres et finalement une main tendue vers la suite à donner pour un geste apparement gratuit, auto centré, qui decrirait à sa manière la vision que l'on a de qui est essentiel ( de l'essence) et de ce qui ne l'est pas tres au delà des objets, tres au delà de la technqiue...personellement les appareils qui sont autour de moi ( mais ce pourrait peut etre aussi des machines à ecrire ou des cintres, ou des instruments de musique, me disent l'humanité qui est inscrite dans ce que nous produisons, et ce pourquoi nous le faisons, et çà cela vaut plus qu'un Nikon F, un Leica M, un Rollei...ou toute autre splendeur iconomecanophile. :Hello:
GC
Penoas emañ ar bed ganeoc'h hizio?
How does the world goes with you today?

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6144
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Localisation : Mirabel aux B. Provence
Contact :

Re: Les incontournables dans une collection

Message non lu par Arnaud SAUDAX » dim. 9 déc. 2018 16:17

:Hello: GC, intéressant le rapprochement entre le collectionneur et le chasseur-cueilleur...
Effectivement, les parcours dans les vides-greniers fournissent sans doute, de façon atténuée quand même, les mêmes émotions que la quête de nos ancêtres pour leur subsistance... Les soins que l'on donne à nos protégés, leur nettoyage et restauration nous amène au stade éleveur-cultivateur, et l'intérêt que nous portons à les connaître, les identifier, en rechercher l'histoire et les techniques de fabrication nous élève au niveau de l'Homo sapiens... Mais où allons nous après ? :gratgrat: :turlututu: :Tchin:
Iconomécanophile chauvin...

Avatar du membre
Nicolas Mailloux
Messages : 167
Enregistré le : jeu. 3 août 2017 14:32

Re: Les incontournables dans une collection

Message non lu par Nicolas Mailloux » dim. 9 déc. 2018 23:08

Bonne question Arnaud...

Avatar du membre
GC COPPEL
Messages : 74
Enregistré le : ven. 1 avr. 2016 10:02
Localisation : Houston Tx, USA; Roazhon, Naoned, Lamballe, Kemper... BZH

Re: Les incontournables dans une collection

Message non lu par GC COPPEL » jeu. 13 déc. 2018 11:34

Merci pour cette analogie, Arnaud.

Elle est finalement assez juste puisque rappellons qu'Homo Sapiens est apparu il y environ 200 000 ans et qu'il a été tout cela, sans que cela constitue d'ailleurs une "evolution" que l'on pourrait consisderer comme objectivement positive. En d'autres termes l'Homo Sapiens chasseur-cueilleur n'etait ni moins evolué, ni plus "sauvage" que l'Homo Sapiens cultivateur/eleveur, pas plus que l'Homo Sapiens qui pointe à l'usine, ou ecrit ces lignes puisque nous sommes des Homo Sapiens sans difference biologique au travers de cette periode. Nous n'avons aujourd'hui pas plus de capacité, peut etre moins, qu'en avaient nos ancetres. La difference, si il y en a une, est dans la technologie que nous avons inventée. Et cela commence vraiement à se voir vers - 6000/5000 avant notre ere où l'Homo Sapiens devient plutot cultivateur/eleveur au Neolithique, cet Homo-Sapiens là est l'exacte meme version que celui qui mettra un homme sur la Lune en 1969...

Les versions Homo precedentes ou plutot semi-paralleles n'avaient pas, à notre connaissance d'aujourd'hui, ni eu besoin, ni eu envie de quitter le mode nomade ou semi nomade qui fait la vraie difference entre les deux periodes avant et apres le Neolithique, revolution autour du champs cultivé, on ne tolerera plus les nomades qui n'ont pas ce sens de la "propiété" ( collective ou individuelle d'un morceau de terre)...et les Neolithique les extermineront tres violemment dans certains endroits (c'est tres clair en Bretagne par exemple). Avec le Neolithique on introduit progressivement l'idee que l'on n'appartient pas à la Terre, mais que la Terre nous appartient ( en faisant vite).

Cette opposition sedentaire/nomade est encore tres lisible dans les comportement contemporains où les gens "qui bougent", par envie, tradition ou nécessité aient le don d'inquiéter les sedentaires au point qu'on les a soit "sedentarisés" ( les rares chasseurs cueilleurs qui subsitent sur la planete sont au mieux semi nomades) de force, ou repoussés, ou laisser se noyer...

L'assimilation de l'existence personnelle et de la possession à mes yeux prend racine à ce moment. Et c'est bien là la difference entre certains collectionneurs "possesseurs" et d'autres qui le sont moins, ou pas du tout, ce qui eclairent d'un jour particulier leur rapport à leur "collection".

Quand je disais que certains d'entre nous avaient un isntinct de "chasseur-cueilleur" dans leur manière de considerer la recherche et surtout l'appropriation d'un appareil photo, je n' y mettais aucun jugement qui souteindrait l'idée qu'un "chasseur-cueilleur" serait plus "primitif" qu'un "eleveur-agriculteur". D'ailleurs, si je devais absoluement y mettre une valeur, je dois dire que mon coeur pencherai nettement pour le premier des deux, tant leur conception du rapport au monde est differente et etant par bien des cotés une manière de nomade moi meme. Mais si l'on peut considerer que dans le cas d'un chasseur -cueilleur d'il y a 200 000 ans sa survie dependait de sa capacité à detecter, traquer et capturer sa proie, explorer, obeserver, trouver, attendre, choisir, et selectionner les graines, les fruits qui le ferait vivre, il n'en n'est pas du tout de meme pour un collectionneur d'appareil photo qui a le ventre plein, et dont le comportement m'apparait qq fois en decalage, physique, social, ethique avec l'enjeu réel.

Donc pas d'offense aux "chasseurs-cueilleurs"...mais je dois à la verité de dire que je mesure bien que pour certains d'entre nous "sapiens" vient apres "Homo" dans notre denomination :D
GC
GC
Penoas emañ ar bed ganeoc'h hizio?
How does the world goes with you today?

Répondre

Retourner vers « La collection d'appareils photo »