[Simmon Bros] Omega

Ce forum est destiné à recevoir toutes vos questions sur les appareils anciens, si elles ne trouvent pas meilleur thème ci-dessous, mais pas les petites annonces de ventes, achats ...
bernard P

[Simmon Bros] Omega

Message non lu par bernard P » lun. 1 oct. 2007 08:21

En 1935, l'année où Kodak lança le Kodachrome, deux frères, Fred et Rudolph Simmon, créèrent à Long Island City, NY l'entreprise Simmon Bros afin de produire et de commercialiser des agrandisseurs photographiques sous la marque Omega avec la lettre grecque correspondante comme logo. La légende veut qu'ils aient "emprunté" cette idée à une marque de "médecine populaire" l' "Omega Oil" remède universel du moment. Leur frère Alfred, employé chez Westinghouse, contribua profondément à la conception et au succès du matériel Omega tout en restant employé de Westinghouse (peut-être ne croyait-il pas à la "petite entreprise" ou bien voulait-il garder deux fers au feu..?). Les produits Simmon Omega ont été par la suite commercialisés à partir de Woodside, NY et le sont actuellement par Omega Satter à partir de Hampstead, MD 21074. La réputation des agrandisseurs Omega n'est plus à faire.
C'est le 28 juin 1949 qu'Alfred Simmon déposa à l'US Patent Office un texte qui recevra le brevet 2,557,160 le 4 décembre 1951, brevet attribué à Simmon Brothers, Inc. Son titre fait référence au verrouillage de la porte arrière d'un appareil photographique pour film en bobine, mais toutes les particularités de l'Omega 120 y sont décrites. Jason Schneider rappelle dans "Camera Collecting" vol II, p. 67-69 qu'à l'origine c'était un projet militaire en vue d'une utilisation à l'extérieur et que c'est un collaborateur nommé Lou Weissglass qui fut la main qui réalisa l'invention d'Alfred. Les militaires abandonnèrent le projet et en 1954 l'entreprise opta pour le marché civil. Simmon Brothers était réellement une entreprise familiale et un film était exposé pour tester chacun des appareils produits. L'appareil eut un grand succès d'estime auprès des photographes de presse mais son prix de 239,50USD en 1955 (équivalent 2006 = 1796,25USD) et son apparence bizarre (Remember Mecilux!) jouèrent contre lui. Sa production s'arrêta quatre ans après le début de la commercialisation. Des chiffres de production totale inférieurs à 4000 unités ont été évoqués et il resterait de nos jours environ 2000 boîtiers dans le monde entier. Par la suite l'appareil est devenu très recherché sur le marché de l'occasion aux Etats-Unis...Le concept et le design de base furent repris par Konishiroku Shashin Kogyo Kabushiki Kaisha (= Konica) qui commercialisa en 1965 le Koni Omega Rapid à dos et objectifs interchangeables, mais ceci est une autre histoire.
Image
Image
Image

Avatar du membre
Sylvain Halgand
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 13055
Enregistré le : mer. 3 déc. 2003 17:41
Localisation : Amiens, France
Contact :

Message non lu par Sylvain Halgand » lun. 1 oct. 2007 08:23

Mince alors, voilà que Bernard se lance dans la création d'un site complet sur le forum

bernard P

[Simmon Bros] Omega 2ème partie

Message non lu par bernard P » lun. 1 oct. 2007 08:29

Image

La face arrière de l'Omega 120 est d'une présentation encore moins conventionnelle que celle de la face avant. Bon, la partie supérieure du boîtier compote à son sommet le viseur déjà décrit (Galilée inversé) et au-dessous l'oculaire du télémètre. Mais c'est le dos amovible qui présente les éléments les plus inhabituels. Supposons que tel qu'il est présenté ici l'appareil ne contienne que la bobine réceptrice et pas de film. Il faut ouvrir le dos : tel quel, nous n'y arriverons pas ! Il faut actionner par va-et-vient successifs 2 qui actionne la crémaillère d'avancement jusqu'à ce que le mot "open" apparaisse dans la fenêtre 4. Nous pouvons alors tourner le bouton 5 vers la gauche, un petit verrou situé sur la gauche de "Starting Window" s'efface et en soulevant la partie gauche du dos nous pouvons alors dégager "l'aiguille/pin" de positionnement engagée dans la partie droite. Nous replaçons le dos en exécutant la man?uvre inverse. Ensuite après avoir mis en place film et bobines, à l'aide du bouton 1 nous enroulons le film jusqu'à ce que le chiffre 1 apparaisse dans la "Starting window" 3. Et alors nous actionnons la crémaillère d'entraînement grâce à 2 jusqu'à ce que 1 apparaisse dans la fenêtre 4 (auparavant, nous avons vu successivement dans la fenêtre 4 un, puis deux, puis trois points noirs). Voici la figure 4 du brevet qui montre le mécanisme à l'intérieur du dos.

Image

Nous sommes prêts à photographier! Le cliché pris, le film est entraîné grâce à ce système par la suite sans nécessité de contrôle visuel des vues. Encore plus: dès la première action sur la crémaillère, un volet opaque vient obstruer la fenêtre rouge 3 , pourtant les ASA n'étaient pas si nombreux à l'époque. En tout cas, les appareils à chargement corniculeux avec les instructions écrites sur son dos ne sont pas nombreux! Merci Simmon Bros.
Regardons un peu la face intérieure de ce dos inhabituel :

Image

Ben, on voit la crémaillère en extension et un presse-film, tant mieux pour le chat qu'on aura pas à fouetter!? Tsst, tsst...mais que nous indique cette flèche en haut à droite ?

Image

Voyons ci-dessus la figure 2 du brevet original (pour que nous nous y retrouvions, j'ai placé des numéros repère vus précédemment). Le numéro 42 indique ce levier chromé que la flèche rouge nous montrait. Lorsque l'utilisateur appuie sur la "queue de détente" qui actionne l'obturateur, cette action est transmise à ce levier, lequel pousse en avant le presse-film afin d'obtenir une bonne planéité de la surface sensible ! Vous en connaissez beaucoup des appareils de moyen format qui rendent ce service ? L'Omega 120 fournit 9 vues de "6x7cm/format idéal", en réalité 55x67, 3mm, ce qui le rend quasi homothétique des papiers 4x5"/10,16x12,7cm et 8x10"/20,32x25,40cm.

A mon humble avis, le Simmon Bros Omega 120 mérite un détour, certainement pour le collectionneur, mais aussi pour l'utilisateur qui souhaiterait un appareil léger à utiliser en sortie dans la grande et belle nature !

Image
Modifié en dernier par bernard P le mer. 3 oct. 2007 19:10, modifié 13 fois.

Mael Bilquey

Message non lu par Mael Bilquey » lun. 1 oct. 2007 08:35

Voici la suite, après la splendide part 1 de Bernard P. :prosterne:

La petite histoire :

Une insomnie, errance nocturne sur un site d'enchère en ligne, et là ! stupeur, horreur, adrénaline Choqué Une valise Haliburton présentant un bien curieux logo... et pleine de surcroît. Après enquête sur la contenance de mon porte monnaie, j'en déduis rapidement que nous mangerons des bonnes pâtes quelques semaines, mais l'affaire est trop tentante. Bernard m'ayant transmis le virus de l'Omegatite, souche très rare n'affectant qu'un nombre infîme de collectionneurs mais dont les symtômes sont l'afflut soudain d'écume aux lèvres lorsque l'on aperçoit un affreux appareil qui ne ressemble à rien...

Enchère donc et ... achat ! :boing: Très content

La valise Haliburton en Aluminium :


Image

Et surtout, ce qu'il y a à l'intérieur :

L'inventaire de la malette révèle :

-1 appareil Omega
-3 disques de correspondance diaphragme/distance qui se fixent sur la molette de mise au point, pour l'utilisation au flash (pour 3 nombres guides différents)s
-Un adaptateur pécifique permettant d'utiliser un déclencheur souple
-2 barillets de lampes de flash
-1 flash spécifique Omega

Image

Le flash à barillet ! Heureux Le système est simple et efficace. Lorsque l'on fixe le flash à l'appareil, un molette vient s'engager dans le flash. A chaque réarmement avec le système à crémaillère du dos (voir Omega part 1) le barillet passe à la lampe suivante. Donc, on peut prendre 6 vues au flash d'affilé sans être obligé de changer de lampe. Dans la malette se trouve un barillet de rechange. Celui-ci se change très rapidement en quelques secondes.

Le système, efficace et ingénieux, est par contre encombrant, et à l'instar de l'appareil, discutable esthetiquement. Cependant je pense qu'il est à considérer comme l'ultime évolution du flash à lampe magnésique. (Il est d'ailleurs en panne, il faut que je remplace le condensateur, l'alimentation est assuré par 3 piles type AA/R6) La patte métalique (à gauche sur la photo ci-dessous) estdépliable, et sert à tenir l'appareil horizontal.

Image
Modifié en dernier par Mael Bilquey le lun. 1 oct. 2007 08:48, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Eric Carlhan
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 7480
Enregistré le : ven. 5 août 2005 17:41
Localisation : France, Franche Comté, Jura
Contact :

Message non lu par Eric Carlhan » lun. 1 oct. 2007 08:38

Attention à tes calculs de budget Mael : le blé augmente et les pâtes avec ...

C'est quand même spécial comme engin : On dirait un peu les avions de Satanas et Diabolo. Il doit passer ou Zéphirin le pigeon voyageur ???
Modifié en dernier par Eric Carlhan le lun. 1 oct. 2007 19:30, modifié 1 fois.

Mael Bilquey

Message non lu par Mael Bilquey » lun. 1 oct. 2007 08:39

Oui il y a de ça...! Pour info, le condensateur d'origine de 1300 uF peut-être remplacé par un 1000uF ça fonctionne, pour un encombrement légèrement inférieur. (Il n'avait plus que ça le détaillant en electronique, mais ça suffit largement, les lampes dégagent bien assez, pour preuve les 2 ovales bleus qui dansent devant mmes eux pendant que je vous écrit...)

Voilà, j'ai terminé la restauration de l'appareil et du flash, je m'attaque à la malette, et puis ce sera nickel !

Avatar du membre
Jacques Bratieres
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 3852
Enregistré le : ven. 20 mai 2011 09:58
Contact :

Re: [Simmon Bros] Omega

Message non lu par Jacques Bratieres » ven. 25 mai 2012 18:44

La chose et son flash sont terrifiants !
J.Bratières
https://www.qobra.fr

Avatar du membre
Rémy LECO
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 646
Enregistré le : ven. 8 juil. 2011 14:50

Re: [Simmon Bros] Omega

Message non lu par Rémy LECO » sam. 26 mai 2012 12:43

Fuyons avant que cette magnifique horreur ne nous contamine ! L'Omégatite semble hautement contagieuse !
(bravo quand même pour la valise !!!)
:Speedy:

Répondre

Retourner vers « La collection d'appareils photo »