votre dada!

Ce forum est destiné à recevoir toutes vos questions sur les appareils anciens, si elles ne trouvent pas meilleur thème ci-dessous, mais pas les petites annonces de ventes, achats ...
Avatar du membre
olivier cl
Messages : 779
Enregistré le : dim. 11 oct. 2009 16:33

votre dada!

Message non lu par olivier cl »

Bonjour,
sous l'idée d'André BESSOT, sur ce fil : http://www.collection-appareils.fr/phpB ... f=4&t=9620

l'idée était de
Pour continuer sur le thème de la "collectionnite" je pense qu'il faudra ouvrir un sujet pour décrire ce qui nous motive car j'imagine qu'il existe plusieurs variantes de cette douce maladie.
c'est donc chose faite, ici nous pouvons placer ce qui nous motive, les marques, les époques, les styles et pouquoi pas le compléter du pourquoi si tant est que l'on peut expliquer un "marotte" telle que ces choix....
"un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle" Amadou Hampaté Ba

Avatar du membre
olivier cl
Messages : 779
Enregistré le : dim. 11 oct. 2009 16:33

Re: votre dada!

Message non lu par olivier cl »

Je commence donc:

Personnellement, je collectionne préférentiellement les reflex, car on nous l'a assez rabâche, c'est le meilleur de l'appareil photo (cf pub des années 80 et 90)
et plus spécialement du canon, et Ihagee pourquoi ? parce que c'est beau c'est bien c'est ....
bref.
Je craque aussi pour des appareils au design tres sobre (Werra) ou assez différents (Mecaflex, Ihagee) que je prevois de me procurer un jour...

voili voilou à vous!
"un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle" Amadou Hampaté Ba

En ligne
Avatar du membre
Eric Borel
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 5644
Enregistré le : sam. 13 nov. 2004 17:41

Re: votre dada!

Message non lu par Eric Borel »

:Hello: Bonjour Olivier,

C'est une bonne idée cette rubrique , mais je ne pense pas qu'elle soit bien placée dans le forum ...

Le "Vous appréciez" :
Vous êtes tombé en pâmoison devant un site traitant des appareils anciens, des procédés de prise de vue, partagez vite votre extase.

Eric

C'est une présentation du sens de notre collection, peut-être déplacer le sujet vers "La collection d'appareils Photo" ?

Qu'en pensez vous?
<< Amateur du sceptre d'Ottokar>> Pour la Photographie, et... pour l'Autocar :D

Avatar du membre
olivier cl
Messages : 779
Enregistré le : dim. 11 oct. 2009 16:33

Re: votre dada!

Message non lu par olivier cl »

Bonjour Eric,
pour être franc, je ne savais pas trop ou le mettre...
et je n'avais pas lu la petite ligne en plus!

je pense qu'il va la ou vous pensez que sa place est la meilleure!

à bientôt ,

Olivier
"un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle" Amadou Hampaté Ba

Bruno lanc

Re: votre dada!

Message non lu par Bruno lanc »

Pour revenir au sujet,

ma préférence va aux engins précédant les années 80 avec une forte propension pour les gueules cassées ou appareils en panne. Je ne collectionne pas tout, loin de là, et ce sujet me fait réfléchir sur mon manque de critères. J'ai beaucoup de choses mais je pense que même un psy aurait du mal à y voir une cohérence.
En fait je me rends compte que pour qu'un appareil rentre chez moi il n'y a qu'une condition: il faut que sa gueule me plaise. Et après si il y a de la maintenance à faire c'est d'autant mieux.
Dans tous les cas l'ensemble de ce qui est à la maison est fonctionnel, utilisable et utilisé régulièrement.

Au passage, olivier avez vus reçu mon dernier mail?

Avatar du membre
Renaud LAEMMLI
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 4949
Enregistré le : dim. 1 oct. 2006 17:41

Re: votre dada!

Message non lu par Renaud LAEMMLI »

:Hello: J'ai eu un échange de courriels avec André sur l'aspect presque pathologique de notre passion... Dans son cas, il parle d'addiction, et je trouvais le mot un peu fort. Je vais donc m'allonger sur le divan et tenter d'analyser mon propre cas. Mais est-on soi-même le mieux placé ?
J'ai commencé par collectionner tous azimuts, et surtout ce que je ne connaissais pas. L'aspect découverte m'intéresse. J'ai donc un peu de tout: différents concepts, différents pays, différentes époques...
Quand je me suis rendu compte que au fur-et-à mesure des mes découvertes, l'horizon devenait de plus en plus vaste, j'ai décidé de restreindre mes centres d'intérêt. J'ai d'abord limité à Minolta, mon premier appareil sérieux étant un SRT 303b que l'on voit ici, en commençant par les plus récents des MD/MC, faciles à trouver et pas très chers. Curieusement, les auto-focus ne m'intéressent pas (c'est grave Docteur ?). Puis je suis remonté dans le temps. Ayant une tendance méthodique, j'essaye d'avoir des séries complètes comme en le voit dans le fil cité par Olivier ! Mais même en se limitant à une marque, la route est longue. Comme je suis gravement atteint, j'ai quand même rajouté un thème à ma collection: les appareils stéréo, à peu près au moment de la naissance de mes jumeaux ! Simple hasard ? Peut-être pas.
Je vois dans cette diversité infinie une preuve du génie humain, pour alimenter une activité qui conserve, presque 200 ans après sa découverte, un côté magique. Arnaud Saudax y voit au contraire une preuve de bêtise, puisqu'il faut de nombreuses variantes pour arriver à un modèle abouti ! :turlututu:
Je laisse le soin aux psychologues/psychiatres de tirer les conclusions: récupérable ou pas, mais je trouve qu'on ne fait de mal à personne en rêvant...
:Asterix: Engagez-vous, rengagez-vous, qu'ils disaient, mais pour la protection de la planète, par tous les moyens pacifiques, avant qu'il ne soit trop tard.

Helvète du Nord, exilé au Sud, fauché involontaire, mais je m'enrichis à votre contact !

Jacques MAR

Re: votre dada!

Message non lu par Jacques MAR »

:Hello: Renaud,
Quand je me suis rendu compte que au fur-et-à mesure des mes découvertes, l'horizon devenait de plus en plus vaste, j'ai décidé de restreindre mes centres d'intérêt.
Si tu étais né il y a presque 4 siècles, tu aurais inventé avant Blaise Pascal la notion d'expansion de la sphère de la connaissance. Et nos enfants auraient droit à la sphère de Renaud au lieu de celle de Pascal.

:D :D :D :D :D :D :D :D :D :D :D :D

Avatar du membre
Philip M
Messages : 81
Enregistré le : sam. 10 juil. 2010 09:29

Re: votre dada!

Message non lu par Philip M »

Bonjour
J'en reviens au message d'Olivier. Ce qui motive mon thème est la production des années 50 et 60, époque j'étais très jeune et où, d'ailleurs, je ne faisais pas de photographie. Mais je trouve les appareils de cette époque en général très bien fabriqués. De nombreux pays en produisaient, dont la France, et en grande diversité. C'était du bel ouvrage avec des pièces en métal bien ajustées. C'est si vrai qu'ils n'est pas rare d'en trouver en très bon état "cosmétique" et état de fonctionnement 50 ans après leur fabrication. Ce sont des objets également beaux à regarder. Et puis, bien souvent, pas besoin de pile par ailleurs plus ou moins introuvable de nos jours.
N'etait-ce pas du développement durable avant l'heure : construit pour durer et pas besoin d'énergie sauf celle du soleil pour les cellules au sélénium ? ! Et pour impressionner les films bien sûr !
Cordialement
Philippe

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6302
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Re: votre dada!

Message non lu par Arnaud SAUDAX »

:Hello: Mon papa m'a souvent raconté qu'il pratiquait la photo, développement et agrandissement, mais il n'avait pas repris cette activité après qu'un bombardement ait détruit l'agrandisseur qu'il s'était construit et la maison qui était autour... Une brave voisine m'avait offert un Vest Pocket, mais au développement, il s'est avéré que le soufflet était percé... pour mes 15 ans, je me suis offert une Rétinette IB dont j'étais très content. Je me suis dit qu'avec un tel appareil, il me manquait certaines connaissances pour en tirer le meilleur profit... Je me suis inscrit aux cours par correspondance d'Eurotechnique, en empruntant un peu à ma sœur... Doté de toutes ces connaissances, je me suis aperçu qu'une Rétinette était quand même limitée, autant que mes moyens financiers, ce qui m'a donné le temps de rêver sur les catalogues de nombreux constructeurs. Une fois en fac à Lyon, après bien du lêche-vitrine, j'ai craqué pour un Nikkormat, puis un Nikon F d'occasion, puis un Calypso-Nikkor à crédit et différentes optiques de la même marque.
Activité d'animation du Photo-Club de ma résidence universitaire avec une joyeuse bande d'amis encore plus passionnés que moi. Noir et blanc, mais aussi développement de l'Ektachrome, en préparant les sauces à partir des formules publiées par Gheret, le Président étant à l'école de chimie de Lyon... et fera sa carrière chez Kodak.
Coopération militaire en Algérie, avec lèche-vitrine des magasins de photo qui ne proposaient absolument rien comme appareil, sinon un "Combi" miniature exposé en vitrine on ne sait pourquoi... Une frustration traumatisante !
De retour en France, au marché aux puces de Lyon, un beau folding me fait de l'œil et sera mon premier appareil de collection... Peu de temps après, je découvre les articles de Bernard Vial dans des Photo-revue achetés aux puces : "Comment faire une collection". Puis son premier ouvrage "Histoire et catalogues des appareils français 1940-1960" Puis quelques rencontres avec cet homme charmant... Comme quoi la collectionnite est contagieuse.
J'essaye de me limiter à la production française, appareils, accessoires en tout genre et documentation... Avec un faible pour les appareils dont on ne sait pas d'où ils proviennent et qui ne figurent pas dans les catalogues...
Depuis quarante ans que cela dure, il n'y a guère de raisons que ça s'arrête maintenant. :gratgrat:
Iconomécanophile chauvin...

Bruno lanc

Re: votre dada!

Message non lu par Bruno lanc »

Là j'me sens jeune.... :respect

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 938
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Contact :

Re: votre dada!

Message non lu par André Bessot »

Etant à l'origine de ce sujet, je dois passer sur le divan comme le dit Renaud et faire un brin d'introspection.
Mes motivations se résument à trois mots : intelligence, rêve et nostalgie.
D'abord l'intelligence, il en faut pour développer, manufacturer cette belle mécanique qu'est un appareil photo. Rêve et nostalgie ensuite, le plaisir d'avoir entre les mains un appareil dont on ne pouvait que rêver lorsqu'on était plus jeune et désargenté ; combien de catalogues et de prospectus ai-je pu lire ; celui de Grenier-Natkin fut très longtemps mon livre de chevet, comme le fut d'ailleurs le Larousse consacré à la photographie !
Mais en définitive est-ce que cela se limite à si peu de chose ? Je suis convaincu que non et j'en fais régulièrement le constat après chacune de mes acquisitions : le vrai plaisir c'est la recherche et non la possession !
Cependant j'imagine que pour les collègues du forum qui utilisent leurs appareils, c'est toute une autre histoire, le plaisir se perpétue dans la pratique. Pour ma part j'ai eu le temps d'expérimenter la photo et le développement en chambre noire depuis 1954 : Retina II, Foca Universel, Roleiflex Automat, les appareils de mon père et de mon oncle, puis dans l'ordre d'utilisation : Adox Golf, Savoy-Royer, Exa II, Pentax SV, Hasselblad (époque Paillard en 1965, caméra d'usine), Canon A1, Nikon FM2, Nikon F4, Nikon F100 plus une brève utilisation du fabuleux Nikon F5 lorsque mon F100 était en panne. J'ai, bien entendu, essayé quelques-uns des appareils de ma collection : Leica M3, Leica M6 TTL (vendu pour acheter mon Olympus E1), Canon New F1, Rolleiflex 4x4 et Rolleiflex 2,8C… Et puis je me suis mis au numérique avec un plaisir toujours vivace, n'en déplaise aux puristes qui n'y on pas encore goûté…
Cet amour de la belle mécanique a été le fil rouge de mes études et de mon expatriation en Suisse. Pour avoir travaillé dans le domaine et en connaître pratiquement toutes les phases, du développement à la vente, mes appareils sont subtilement choisis pour leur conception, leur bien facture et leur finition avec une prédilection pour les appareils entièrement mécaniques, l'électronique restant pour moi du domaine de l'ésotérisme (et en plus difficilement réparable par mes propres moyens), et puis une cellule photoélectrique se détériore lorsqu'elle est en permanence soumise à la luminosité de la pièce d'exposition ! Bien entendu ma collection comporte des "anomalies" qui sont tout simplement des appareils dont on m'a fait cadeau. Si je les garde, c'est pour me souvenir de ces généreux donateurs surestimant parfois la réelle valeur des objets qu'ils m'offraient !
Faute de place suffisante dans mon appartement pour entreposer correctement ces "petites" merveilles j'ai commencé par réduire le volume des pièces achetées, raison de ma petite collection de cellules photoélectriques, avec une prédilection pour les Weston (j'ai très longtemps utilisé une Weston Master IV) et maintenant je vais mettre un frein à mon "iconophilie" en limitant mes recherches à cet oiseau rare et onéreux qu'est le Compass… Rassurez-vous, je prends mon temps, le plaisir étant le chemin et non le sommet !
Bravo d'être arrivé au bout de ma longue prose et bien cordialement à tous.
André
Modifié en dernier par André Bessot le mer. 28 juil. 2010 10:24, modifié 1 fois.
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Jacques MAR

Re: votre dada!

Message non lu par Jacques MAR »

Divan, Renaud, André, vous avez dit divan ? Je m'y étends volontiers. Etes-vous prêt, docteur ?! 8)
ça va être long... comme toute thérapie de ce genre!

Nous avons tous des racines et, quelles qu'elles soient, elles nous marquent d'une manière ou d'une autre.
J'opte pour beaucoup d'acquis et bien peu d'inné en ce qui me concerne.


Une longue introduction à la question de la collection
Mes parents n'avaient pas (plus?) d'appareil de photo chez eux quand j'ai eu l'âge de comprendre ces choses-là. Bébé on m'a mené deux / trois fois chez le photographe ! Je n'ai que quelques photos de moi entre 1 et 6-7 ans, et elles ne furent prises ni par mon père ni par ma mère.
Peut-être est-ce pour combler ce vide qu'ils m'ont offert un appareil pour mes 8 ou 9 ans, puis quelques années après un autre à mon frère de 5 ans mon cadet.

Les archives familiales dont j'ai hérité récemment (des centaines de photos de 1850 à 1950 pour faire simple) ou que j'ai pu consulter me montrent par contre que les uns et les autres étaient occasionnellement bien équipés. Je n'ai toutefois pratiquement que des tirages positifs (je crois que lors de déménagements ou de liquidation de maison suite à un décès, les négatifs passent facilement à la trappe, les albums pas toujours).
Il est d'ailleurs intéressant de comparer la qualité des appareils probablement utilisés: il arrive que, d'un petit cliché 4x6½, sur papier, je tire un scan très correct, net et détaillé, alors que de certains positifs plus grands je ne tire rien, soit qu'ils aient déjà été agrandis soit que le négatif ne valait pas grand-chose (même sans 'bougé').
Pas de parents photographes professionnels parmi les 650 individus enregistrés dans ma base de données généalogiques.
Juste un grand-père réparateur et marchand de jouets, que je n'ai pas connu; une tante qui nous montrait des films de Félix le chat, de Monsieur Citron et de Buster Keaton avec un petit projecteur 9,5mm des années 1920-1930 hérité du précédent; et un oncle 'photographe-amateur-averti' bien avant que cette catégorie ait été inventée par les revues de matériel photo.
Et pourtant, après avoir fait pas mal de prises de vue en vacances avec mon Kodak Brownie Holiday, comme enfant et jeune ado, voilà que je me passionne soudain, encore étudiant, pour le beau matériel photo. Mes confortables revenus de travail de vacances (c'était facile dans ma région en ce temps-là de bien gagner à côté des études) me permette de m'offrir à 20 ans un Asahi Pentax Spotmatic tout neuf; mon deuxième appareil de photo. Avec en + son télé 135mm.

Puis, de fil en aiguille, comme dans beaucoup d'histoire d'amour, j'en viens à faire la connaissance de ma future femme, jeune photographe en formation et qui dispose d'un laboratoire à son domicile. Peu de mois après nous faisons équipe, elle et moi, lors d'une grande fête villageoise et couvrons, elle avec son Rolleiflex et moi avec mon Pentax, toute la manifestation de trois jours, au grand dam du photographe itinérant qui s'attendait à faire 'comme d'hab' mais a trouvé le nid occupé par un couple de jeunes ! Quelques dures journées de travail en labo… et, tout en manuel, nous avions produit des centaines de copies carte postale d'une petite centaine de clichés corrects.
Ça c'est le début. Ensuite ce furent voyages, missions, puis longs séjours à l'étranger et passage du Rollei/Pentax au tout Nikon F2. Plus de détails sur nos appareils utilisés sous http://www.jacodi.ch/nozappa.

La collection (ah! enfin!)
Les appareils Nikon (et tout le matos qui va avec) ont dormi quelques années et constituaient déjà en eux-mêmes l'amorce d'une collection. Et puis, voyageant toujours beaucoup, j'ai commencé à faire les puces vers 1997, là où le travail me menait: à New York et Washington, à Londres, Bruxelles, Paris et ailleurs aussi (p.ex. en Chine). Et surtout dans ma propre ville, en Suisse. Quelques appareils, puis une vingtaine, une cinquantaine… on connait tout cela.
La visite de superbes commerces spécialisés dans l'occasion, en 1998, à Tokyo m'avait ouvert les yeux: c'était un champ immense, un domaine dangereux et qui pouvait être coûteux. Des collectionneurs patibulaires ou grassouillets au portefeuille plus ou moins garni hantaient de tels lieux. L'un de ces lieux hanté a commencé à me faire de l'œil il y a une dizaine d'années: la baie des démons (j'aime à l'appeler ainsi, eu égard au côté addictif). Et localement, les brocantes (annuelles ou hebdomadaires), les vide-grenier et la bourse de Vevey ont fait le reste.

Il ne faut jamais courir deux lièvres à la fois. Je fais mentir l'adage, collectionnant tant les appareils de photo que les caméras ciné amateur et semi-pro (surtout Paillard Bolex, mais aussi Canon).
Il faut savoir s'en tenir à un thème. Bien dit! Mais je suis le roi de la collection hétérogène (pour ne pas dire hétéroclite). J'en ai exclu toutefois les chambres, les reflex TLR et les box. Mais finalement pas si hétérogène que cela: il y a un accent certain sur les appareils allemands des années 1900-1960 (près de 60% de ma collection entre dans cette catégorie). Et il y a assez peu de diversité: seules autres origines nationales présentes : les USA, la France, la Suisse, le Japon, la Chine, l'ex-URSS (2 récentes acquisitions) ainsi que le Canada, le Royaume-Uni et l'Italie (avec un appareil chacun).
Finalement une assez petite collection (env. 200 pièces); pas de quoi fouetter un chat.
Viser la qualité. Oui, en principe; cela me guide de plus en plus. Mais je ne suis souvent pas seul à miser sur certains jolis objets que je pense abordables et pour lesquels je suis prêt à y mettre le prix. [Caramba encore raté!]. Il y a par ailleurs quelques appareils que je n'aurais pas dû acheter ou conserver; ils sont là dans l'attente de jours meilleurs.
Avoir de la chance. Il en faut un peu. Tout récemment j'en ai eu, en mettant la main sur un Contarex Spécial chez un brocanteur. J'ai aussi trouvé d'autres belles choses 'pas chère'. Mais mon pays n'est pas réputé pour les prix riquiqui (les Suisses sont assez conscients de ce qu'ils ont en main; ils ont le sens de la valeur des choses et sont souvent aussi collectionneurs). Vous n'obtenez jamais un objet pour € 1 ou € 2. Le minimum en négociant bien c'est plutôt CHF 10.-. Et parfois aussi des illusions du côté du vendeur, comme elles sont rapportées sur le fil "Qu'avez-vous trouvé?": du rien du tout pour lequel on vous demande CHF 50.- ou plus.
Des dons: quelques-uns de la famille proche; un ou deux d'amis (comme cet Erneman de la 1ère guerre mondiale, présenté récemment). Mais n'ayant guère fait état de mon hobby durant ma carrière professionnelle et ayant commencé assez tard, je n'ai peut-être pas drainé autant que je l'aurai pu.
Stockage et présentation: je dois être l'un des rares d'entre vous, amis collectionneurs, à ne pas avoir de vitrine. J'ai une partie de mes appareils, les plus beaux, sous les yeux dans la pièce qui me sert de bureau, sur divers éléments cubiques servant d'étagères. Le reste est stocké ailleurs.
Et ensuite… mon intention est de faire encore deux-trois choses avec cette petite collection. En monter le niveau par quelques achats sélectifs. M'occuper de quelques appareils méritant un nettoyage approfondi, voire plus. Et surtout, et j'ai déjà commencé, m'efforcer de mettre du film dans un maximum d'appareils afin d'en tester et documenter la qualité mécanique et optique.
Et ma propre fin ? Soit je me serai débarrassé de ma collection avant cette issue inéluctable, soit elle sera léguée à mon musée favori qui en fera ce qu'il pense devoir en faire.

:?: :?: :?: Ça va toujours docteur ? Vous dormez ?... :gratgrat: Vous avez un problème ? :gratgrat: Étendez-vous-là !

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 938
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Contact :

Re: votre dada!

Message non lu par André Bessot »

Stockage et présentation: je dois être l'un des rares d'entre vous, amis collectionneurs, à ne pas avoir de vitrine. J'ai une partie de mes appareils, les plus beaux, sous les yeux dans la pièce qui me sert de bureau, sur divers éléments cubiques servant d'étagères. Le reste est stocké ailleurs.
Rassurez-vous Jacques, vous n'êtes pas seul dans ce cas : les 2/3 de ma collection se trouvent entreposés dans des caisses standards en plastique gris que l'on trouvent au Do It Yourself de la Migros...
Sur un autre sujet, quelle chance d'être marié à une femme photographe !
Bien cordialement.
André
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Jacques MAR

Re: votre dada!

Message non lu par Jacques MAR »

quelle chance d'être marié à une femme photographe !
voui... surtout qu'elle est "bien sous tous les rapports"! :D :D :D ... mais elle ne photographie plus guère ! :( :( :(
Chacun-e sa voie!

Avatar du membre
joel_chr
Messages : 72
Enregistré le : dim. 12 juil. 2009 18:14
Contact :

Re: votre dada!

Message non lu par joel_chr »

Mon Dada... Les Canon FD, préférence pour mon FTb :prosterne: , suite à mon premier appareil sérieux: Un Canon AE-1 Program offert par mon papa il y a quelques années. Je suis toujours resté là-dessus, question de compatibilité. Ceci ne m'empêche pas de toucher à d'autres jouets, comme les télémètriques des années 50-60 et les Instamatic(!). C'est l'objet en lui même qui dicte mon choix, s'il me tape dans l'oeil ou pas. Les AF ne m'attirent pas, sauf mon Canon T80, pour l'innovation qu'il représente.

Mon vrai problème? J'ai 19 ans...

Avatar du membre
olivier cl
Messages : 779
Enregistré le : dim. 11 oct. 2009 16:33

Re: votre dada!

Message non lu par olivier cl »

un problème pas de problème j'en ai guere plus et je suis comme je l'ai dit très attiré par les Ihagee....question de sensibilité :turlututu:
"un vieillard qui meurt, c'est une bibliothèque qui brûle" Amadou Hampaté Ba

Jacques MAR

Re: votre dada!

Message non lu par Jacques MAR »

"Échangerais jolie collection d'appareils de photo contre âge de 19 ans !"

[bon, je conserve mon expérience de la vie, malgré tout; ça pourrait servir]

Claude DLC

Re: votre dada!

Message non lu par Claude DLC »

:Hello: Je ne m'étendrai pas volontiers sur le divan car pour m'y être laissé allonger en d'autres temps, je n'en ai pas retiré tout le bien que je pouvais en attendre ! Mais, trève de balivernes et je "désanalyserai" donc ce qui m'a fait me retrouver en mal de photographie et me transformer en icono...etc.
C'était il y a quelques décennies, réfugié au fin fond du Périgord rural alors que les bottes nazies foulaient notre sol, j'usais, selon la formule consacrée, mes fonds de culotte sur les bancs de l'école communale. Avec quelques galopins de mon entourage nous nous posions la question de savoir si les photographies illustrant les leçons de géographie (nous n'étions d'ailleurs pas sûrs qu'il s'agissait vraiment de photographies !) étaient le résultat de prises de vues ordinaires comme celles que pouvaient prendre le photographe du bourg ou les quelques parents qui possédaient "un Kodak" (comme on désignait alors tout appareil photo de quelque marque qu'il fût). Du haut de nos 11 ou 12 ans, les discussions en venaient à une certaine véhémence ! jusqu'au jour ou l'un de ces probables futur icono...nous annonça tout fier que son grand frère possédait un "tout petit appareil photo pas plus grand que ça" et qu'il faisait "des photos grandes comme ça ". Alors là, il exagérait le camarade ! Mis en demeure de nous montrer ce bizaroïde appareil, il réussit quelques jours plus tard à le subtiliser au grand frère et, tout fier, nous l'exhiba en douce à la récré. Pantois que nous en restâmes ! Alors il galégeait sur le format des photos !... L'appareil en question était un Eljy Lumière. Et nous d'accabler le copain :"c'est pas vrai, c'est pas possible de faire des photos grandes comme tu dis avec ce machin !" Il ne put pas, hélas subtiliser de photos et nous restâmes persuadés que le format des photos ne pouvant dépendre que de la taille de l'appareil, le copain nous menait en bateau. Cet Eljy devait me revenir en tête bien plus tard ...
Un an plus tard, je dégotai dans le grenier de la ferme qui m'hébergeait alors une espèce d'appareil bizarre en bakélite tout rondouillard : un Baby Brownie. Bien dépoussiéré, son ouverture laissa apparaître un obturateur sans ressort qu'un adulte de mes connaissances m'aida à remplacer par un minuscule morceau d'élastique.(D'ailleurs, je me demande encore aujourd'hui comment on a pu mener à bien cette opération car celui que je possède actuellement a besoin d'un nouveau ressort et...j'ai les doigts bien trop gros !) Cet appareil m'accompagna dès lors et me permit de prendre quelques dizaines de clichés des copains de collège, des profs, etc...tirées en 4,5 x 6 contact par un laboratoire .Trouvant les photos bien
petites (Je vous le disais bien q'on ne pouvait pas faire de grandes photos avec un petit appareil !) je m'achetai plus tard un 6 x 9 Ultrafex. C'était déjà un progrès qui suffisait a satisfaire le béotien que j'étais en la matière. En effet, pose quand le sujet est fixe et que la lumière manque, instantanné quand ça bouge. Gros trou par temps sombre et petit trou en plein soleil ; ça se résumait à ça.
Quelques années plus tard vint la révélation ! Je rencontrai un photographe amateur de mon âge qui, lui, était déjà "dans le coup".Les murs de sa chambre s'ornaient de somptueux 18 x 24 sous verre, clichés de sa propre production. Béat d'admiration et convaincu de la nécessité de me rendre capable d'en faire autant, j'étais tout ouïe à ses explications qui prenaient presque la forme de cours magistraux ! Mes moyens financiers s'étant quelque peu améliorés je faisais l'acquisition d'un Foca Standard. Nous étions alors en 1951. Inutile de préciser que dès lors je n'eus de cesse de me perfectionner et, la passion aidant, j'assimilai très rapidement les notions essentielles relatives à la prise de vue et au maniement de l'appareil.Mon Foca me donna satisfaction au-delà de toute espérance. Tous les sujets me passionnaient avec une préférence pour les scènes de rue et l'humain. Nous étions en Indochine et les sujets ne manquaient pas. Je me liai d'amitié avec un photographe vietnamien qui me prodigua de précieux conseils grâce auxquels je progressai rapidement dans ma pratique. Ce photographe développait et tirait mes clichés et comme je regrettai un jour de ne pas oser me lancer dans la couleur, il me proposa de coloriser quelques agrandissements 18 x 24. J'ai toujours l'album à la couverture de laque dans lequel ces photos n'ont pas, contrairement à moi, pris une ride !Et puis,le temps s'écoulant, je n'ai cessé de photographier avec des appareils
aussi différents que Semflex, Alpa, Voigtländer Bessamatic, Braun Super paxette II BL, Pentax, etc...J'ai toujours mes deux derniers boîtiers Pentax MZ5 et MZ5N et les optiques du 28 au
300 que j'utilise de temps en temps.
Et puis il y eut aussi la passion du labo. Je m'étais très rapidement convaincu de l'utilité de faire moi-même mes travaux 35mm N&B. J'ai toujours mon agrandisseur (un Pen de 1955)
avec un très bon Berthiot Saphir B. et mon labo est toujours opérationnel mais je ne l'utilise plus guère because santé déficiente...
Et l'icono dans tout ça ? Facile a comprendre : je désirais au départ réacquérir les appareils de ma jeunesse revendus lors de mes changements de matériel. Je récupérai le Brownie, l'ultrafex et le Foca Standard de 1951 et...ce fameux Eljy qui me trottait dans la tête depuis mon enfance !...J'en ai 3: 1937, 1941 et 1950. Et puis, il ya eu cette espèce de maladie qui s'est aggravée avec le temps : le besoin de posséder ces merveilleux appareils qui ont certainement fait les mêmes heureux que moi avec mon Foca, en des temps encore plus éloignés !
Alors, maintenant, j'en suis à une centaine...Et il va falloir que je me décide à choisir un thème (marque, années de fabrication ou autre) car j'entrevois l'impossibilité de tout caser !... voila, longuement et pourtant résumé ce qui m'a finalement conduit vers vous et ce somptueux site de SH.
Bravo aux courageux qui auront tout lu. :Tchin:

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 938
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Contact :

Re: votre dada!

Message non lu par André Bessot »

Quel magnifique et émouvant témoignage, d'un plus ancien que moi (dire que j'imaginai avec mes 70 ans être un peu l'ancêtre de ce Forum !), quel plaisir de vous lire Cher Claude. Si vous disposez encore d'un labo, je présume que ce n'est pas le manque de place qui mettra un frein à votre "collectionnite" ! Périgord --> Chambéry ce n'est pas très éloigné de Brive --> Bienne !
Avec mes amicales salutations.
André
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Jacques MAR

Re: votre dada!

Message non lu par Jacques MAR »

:Hello: Merci Claude,
Je suis aussi touché par ce beau récit qui résume bien cette dimension-là de ton parcours de vie.
Un poil plus jeune qu'André et deux poils plus jeune que toi, j'en apprécie toute l'authenticité.
je désirais au départ réacquérir les appareils de ma jeunesse
il y a eu de ça aussi chez moi, comme chez beaucoup de collectionneurs je pense.
La première étape ce fut de retrouver un Kodak Brownie Holiday (mon 1er) et la seconde, plus récente, a été de mettre la main sur un Pentax Spotmatic (mon 2ème appareil). Le Rollei de ma femme a aussi disparu dans la tourmente mais (heureusement pour ma bourse) je n'ai pas de projet d'ouvrir la collection au TLR, donc de remettre la main sur un Rollei du début des années 1960.
"un Kodak" (comme on désignait alors tout appareil photo de quelque marque qu'il fût)
bien vu et bien vrai, et ça c'est du marketing américain remontant au début du 20ème siècle.
Rien à dire, ils avaient fait fort. Mais comme l'empire romain... 'sic transit gloria mundi' et Kodak n'a plus la place qu'ils avaient, même si la multinationale bouge encore pas mal.

Je suis heureux de te savoir revenu de ton séjour au Vietnam, début des années 50 avec un album (et pas la tête) sous le bras.
La photo, dans ces pays (en Afrique aussi), remplit un rôle légèrement décalé par rapport à celui qu'on a voulu lui donner chez nous depuis quelques décennies: cela reste un travail artisanal et le portrait de famille ou de mariage ornera la maison durant des décennies, ne prenant pas de rides, certes, mais palissant au fil du temps. (Peut-être était-ce ainsi entre 1850 et 1920 chez nous aussi).

Une fois de +: merci Claude et tous mes vœux pour une santé la meilleure possible.
Modifié en dernier par Jacques MAR le jeu. 29 juil. 2010 15:04, modifié 1 fois.

Avatar du membre
Jean-Claude.B
Messages : 3407
Enregistré le : mar. 20 déc. 2005 17:41
Contact :

Re: votre dada!

Message non lu par Jean-Claude.B »

Ce sont un peu les mêmes motivations que celles de Claude qui m'ont amené à la collection. Comme je suis une peu paresseux de la plume (je devrais dire du clavier), je vais me contenter de faire un copier-coller du texte d'introduction qui présente ma collection sur mon site personnel :
Le plaisir de collectionner
Comment (et pourquoi) débute-t-on une collection d'appareils photographiques ? En ce qui me concerne, d'abord par nostalgie : après avoir revendu quelques uns de mes anciens appareils (pour en acheter de plus performants), j'avais regretté de m'être séparé de ces premiers compagnons.
Ensuite, par goût pour ces objets et leurs belles mécaniques. Depuis longtemps je fréquentais les "foires à la photo", à Bièvres, à Chelles, ou les ventes aux enchères. A la fois pour le plaisir de chiner et dans l'espoir de dénicher un objectif ou un accessoire utile pour un prix raisonnable. J'avais très envie d'une chambre ancienne en bois : son achat fut le premier pas, qui me donna alors le désir d'approfondir mes connaissances sur l'histoire de la photo.
Puis, à plusieurs reprises, des amis me demandèrent si je ne souhaitais pas conserver du matériel dont ils voulaient se débarrasser. Autour de mes anciens boîtiers, que j'utilisais encore occasionnellement, vinrent donc se ranger quelques nouveaux pensionnaires. Mais cela ne me suffisait plus. J'avais envie de posséder quelques uns de ces splendides mécanismes comme l'on en produisait au début du XXe siècle, avec ces obturateurs si ingénieux, ces engrenages nickelés, ces ressorts et ces petits leviers. La collection a pris corps, et depuis je continue en dilettante à surveiller les ventes ou les brocantes, dans l'attente de la découverte d'un bel objet à sauver de l'oubli.
Juste pour compléter, les anciens appareils que j'avais revendus, puis rachetés, se sont multipliés comme une portée de lapins :lol: Et maintenant, je n'ai plus UN Ferrania Condor, mais 3, et je n'ai plus UN Foca mais 26 !
Un honeste homme peut trouver le bonheur
entre les pages d'un livre,
entre les bras d'une femme,
ou sur le dos d'un cheval.

pierre dubois
Messages : 49
Enregistré le : sam. 26 juil. 2008 10:22
Contact :

Re: Leica à donf !!!

Message non lu par pierre dubois »

Bonjour,

Je ne sais pas trop ou mettre ce message, ma collection de Leica à vis est visible sur mon site:

http://leica.passion55.monsite.orange.fr/

En espérant qu'il pourra servir à certains amoureux de la marque. Bien entendu je suis à l'écoute de remarques éventuelles. Il se compose de 8 pages et une page d'accueil.
Les principaux modèles y sont présentés du Ia au IIIg.

Amicalement,

Avatar du membre
Michel Rohan
Messages : 191
Enregistré le : lun. 21 déc. 2009 04:30
Contact :

Re: votre dada!

Message non lu par Michel Rohan »

Je suis passé sous le divan pour vous parler, car j'ai trop honte de la double addiction dont je souffre.

Add 1
J'ai hérité la première addiction de mon père qui souffrait d'échangisme chronique ; j'ai reproduit son mal pendant plus de cinquante ans. Un jour, petit inventaire de ce qui m'était passé dans les mains à l'aide du Kadlubeks. Voici le bilan désastreux qui fait que je me sens mieux sous le divan qu'à l'étage :
- j'ai jeté l'éponge après 300 boîtiers et chambres sans avoir atteint la moitié du bouquin (avec quelques doublons comme 2 Hasselblad 500 C).
- dans 30% des cas : quelques plaques (contact) ou un seul film avant de passer à la suite
- dans 5% des cas, je n'ai eu le matériel à la maison que pour le plaisir des yeux (0 photo)
- toute ma collection photo a pris l'air lors de ma dernière affectation (Mauritanie 1988). Quand on l'a retrouvé, mon cadre maritime avait été pillé à Nouakchott de A-Z. Ce ne sont pas des boîtiers disparus et encore moins une moto qui m'ont le plus chagriné, mais mes films (Paul Newman, mon vieil ami Jean Rondeau aux 24H du Mans, etc.). J'ai été remboursé au poids du M3 de linge d'occasion.
- à mon retour, mon premier souci a été de faire tout Paris pour trouver un Pentax 6x7.

Add 2
La deuxième addiction est liée à l'avènement de l'Internet. Quand je vois un système "mint" sur la toile haut de gamme, j'ai un mal fou à ne pas craquer.

Le seul critère que je m'impose, c'est de m'assurer que les systèmes que j'achète soient du haut de gamme et dans un état parfait.

Le peu qu'il me reste se trouve ici.

Avatar du membre
Bernard Muraccioli
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 1377
Enregistré le : lun. 25 oct. 2010 07:38

Re: votre dada!

Message non lu par Bernard Muraccioli »

Bon Docteur, je vais tout vous dire ...
J'ai commencé a collectionner les appareils photos à l'age de 17 ans (j'en ai 57). Mon grand père m'avait donné un vieux Rolleiflex standard et un ami un Rolleiflex 2.8 magnifique, à l'époque je photographiais avec un Retinette IIB et j'étais chargé du labo photo à la MJC de Cannes. Après avoir récupéré des vieux folding et chambres de mon autre grande père, ma collection se montait à 21 ans à 12 appareils, que j'ai mis dans ma valise (en carton) lorsque je suis monté à Paris .
Quelques années après, quelques brocantes et ma visite annuelle à la Foire de Bièvres et ma collection , orientée vers les miniatures, s’agrandissait fortement. L'arrivée du numérique m'a permis de trouver les reflex dont je rêvais quand j'avais 18 ans : Nikon F, F2,F3, Canon FTBQL, Minolta STR ... le tout à des prix ridicules. Mais j'avais le livre de Michel Auer depuis longtemps, et j'avais entouré le COMPASS, j'étais toujours attiré par la belle mécanique et la miniaturisation.
En 90 je l'ai trouvé aux Orphelins d'Auteuil, je l'ai payé cher pour l'époque : 9.000 francs avec son dos film et gravé en Français. Depuis je n'ai cessé de chercher tous les accessoires, 10 ans après j'ai trouvé le trépied, puis le dos Tac et même le petit 'bitoniau' pour fixer le déclencheur souple, plus un tas de documentation. Il y a 3 ans je suis tombé sur ce site, j'ai immédiatement posté un sujet sur les numérotation du Compass et j'ai eu la joie de recevoir plein de réponses. J'ai ainsi connu André Bessot, que je rencontre régulièrement lors de mes voyages en Suisse. L'idée qui avait germée auparavant d'écrire un livre s'est enfin développée après avoir rencontré Gerard Bandelier, président du club Niepce Lumière à Bievres en 2011. Grace à l'intervention d'André nous avons eu un rendez vous avec le responsable du patrimoine de Jaeger Le Coultre au Sentier, ils nous ont ouvert toutes leurs archives. Il fallait nous voir, André et moi, comme des gamins devant tout ces cartons de plans, lettres et documentation. C'était un rêve. Mon bouquin est alors paru pour la foire de Bièvres 2012, il est loin d'être parfait, mais c'est l'aboutissement d'un parcours passionnant, qui m'a permis de communiquer avec beaucoup d'entre vous.
Voila, ma passion m'a même poussé à habiter à Bièvres, comme ça je ne manque aucune foire, mon épouse consent à vivre avec 300 appareils exposés dans le salon.
Depuis j'ai retrouvé une caméra Paillard Bolex D8L de mon père, et ... j'ai maintenant 24 Bolex et 12 Camex dans une autre vitrine de mon bureau ...
c'est grave Docteur ?
On a deux vies, et la deuxième commence quand on se rend compte qu’on n’en a qu’une (Confucius)

Jacques MAR

Re: votre dada!

Message non lu par Jacques MAR »

Michel Rohan a écrit :Je suis passé sous le divan pour vous parler, car j'ai trop honte de la double addiction dont je souffre. (...)
et moi, Michel, je suis passé sur ton site et voudrais t'en féliciter: beau contenu et belle tenue formelle.
Tes photos montrent à l'envi qu'une carrière à la défense nationale n'a pas limité tes horizons. :wink:
Tes tutoriels sont intéressants, merci de les avoir partagé.
Quant à ta collection haut de gamme (un choix méritant le respect) elle a de quoi faire des envieux.
Cordiaux messages icono et bonne fin de semaine.
.

Avatar du membre
André Bessot
Messages : 938
Enregistré le : sam. 26 févr. 2005 17:41
Contact :

Re: votre dada!

Message non lu par André Bessot »

Beaux témoignages d'addictions, :D merci sincèrement, sachez, si vous avez besoin d'être rassurés, que l'on peut s'en défaire !
:prosterne: Belle collection mon cher Michel et félicitations pour la qualité de ton site ; cela m'a fait plaisir de revoir un peu de ma Corrèze natale avec cette belle image de Collonges. Merci aussi à Bernard en espérant te revoir bientôt à Neuchâtel...
Bien amicalement à tous.
André
Briviste immigré de longue date en Helvétie
Iconomécanophile (je me soigne avec une certaine efficacité) iconoclaste (pas assez)

Avatar du membre
Denis Ch
Messages : 262
Enregistré le : sam. 23 sept. 2006 01:19

Re: votre dada!

Message non lu par Denis Ch »

Bonsoir,

Bien que j'ai un goût prononcé pour les reflexes et les télémétriques 135. ma modeste collection issue de mes decouvertes sur les brocantes, de dons de copains ou plus rarement d'achats sur les sites internet,est très hétéroclite. Si l'addiction commence au troisième appareil, je suis addict, mais je me soigne.
Mes appareils fétiches sont les nikon F/F2/F3, les Kodak Retina III S et c, l'Ikoflex ou autre Rolleiflex et depuis peu le M3. Je prends pas mal de photos, mes sujets préférés sont, les fiches industrielles, les vieux murs lésardés, toutes sortes de bâtiments abandonnés et tous les tas de rouille que je trouve. Je sais les fiches industrielles interdites au public ne sont plus de mon âge, mais l'adrénaline ça motive et je suis accompagné par des jeunes photographes certe numériques mais gentils quand même.
Je prends beaucoup de plaisir dans la prise de vue, la recherche de sujet, le développement et le post traitement, le scan reste une corvée.
Comme j'ai dit, mes achats restent modestes et j'essaie de passer du temps pour apprécier et apprivoiser la dernière acquisition pour la prise de vie ou la réparation quand c'est nécessaire. Soyez sans crainte, j'écoute les conseils éclairés de notre ami Bruno.
J'ai eu la chance de faire mon service militaire, il y a très longtemps, avec un photographe pro qui m'a transmis l'amour de la photo et du traitement.

J'apprécie aussi beaucoup les rencontres de l'association comme Bièvres ou autres.

Denis

Avatar du membre
Joël M-B
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 587
Enregistré le : jeu. 13 nov. 2008 12:31

Re: votre dada!

Message non lu par Joël M-B »

Tout cela inspire le respect.
Mais je me lance quand même :
- 1958, en CM 2 (on dirait 7ème, aujourd'hui), Brownie Flash (avec flash B) étrenné à l'occasion de ma classe de neige ;
- 1959 ou 1960, Agfa Isola 1B ;
- 1962, Kodak Retinette 1B (comme Arnaud), rapportée d'Allemagne hors la vue de la douane ;
- 1968, avec mes premiers salaires d'étudiant salarié, Spotmatic (qui m'a été volé à New York en 1970) et Yashica Mat 124 ; flash Braun F 800 ; labo à la MJC en bas de chez mes parents ; un photographe professionnel (photos scolaires) ami de mon père me donne son Foca Universel équipé d'un 35 et d'un 90 ;
- 1971, rencontre avec celle qui deviendra ma femme... et son Canon FTbQL ;
- ensuite, récupération d'appareils divers et variés dans la famille et chez des amis ; achat d'appareils que je ne pouvais pas m'offrir quand j'étais étudiant (Nikon F, F2), rachat de Spotmatic (un à Saigon, l'autre en banlieue parisienne), et on complète la famille Canon (un autre FTbQL, un AE1, un AE1 program, un A1), et ça continue jusqu'à une soixantaine d'appareils aujourd'hui. Parmi ceux-ci, une chambre de voyage Soulé (identifiée grâce à la connaissance encyclopédique d'Arnaud Saudax), un Minox AIIIs sans numéro de série (cadeau d'un Américain aux activités indéfinies), l'Alsaphot D'Assas de mon père, le Zion Pocket Z et le Lynx II de mon grand-père, etc... pas beaucoup de logique dans tout ça, mais des coups de coeur, des occasions, des cadeaux, et beaucoup de plaisir à utiliser la majorité d'entre eux. Aujourd'hui, je récupère des appareils auprès d'amis qui estiment que l'avènement du numérique a définitivement enterré l'argentique... :D

Répondre

Retourner vers « La collection d'appareils photo »