Page 1 sur 1

Le verre optique chez Minolta

Posté : lun. 28 janv. 2008 22:44
par Pierre-Yves P
:Hello: Bonjour !

Un petit "résumé" de mes lectures sur le verre optique chez Minolta, pour celles et ceux qui se demandent qu'est-ce qu'il y a donc dans ce verre :wink: !
Pourquoi Minolta ? vous vous en doutez un peu, je suppose :lol: - mais aussi parce que Minolta faisait son propre verre optique, ce qui n'était (et n'est toujours pas !) le cas de tous les fabricants.

Par ailleurs, les verres Minolta étaient d'une excellente réputation - c'est pas pour rien que Leitz a d'ailleurs coopéré avec Minolta pour plusieurs optiques différentes !

Ce petit résumé donne une image (que j'espère fidèle) des verres optiques de la fin des années 1970 / début 1980.

Il faut avant tout préciser qu'il n'y a pas un type de verre mais des dizaines : environ 150 différents types de verres au début des années 1980.

Etape n°1 Les ingrédients
On trouve, dans les verres optiques Minolta, les composants "basiques" suivants :
  • silice
  • acide borique
  • carbonate de sodium
  • carbonate de calcium
  • alumine
  • baryum
  • oxyde de plomb
Ainsi que des composants plus exotiques :
  • thorium
  • zirconium
  • oxide de lanthanum
Etape n°2 Mélange et cuisson
Pesage et mélange se font en salle "blanche", exempte de poussière !
Les ingrédients sont ensuite fondus et mélangés dans des creusets, à des températures qui peuvent atteindre 1500°C (photo).
verreoptique_cuisson.jpg
Cuisson des différents ingrédients
verreoptique_cuisson.jpg (142.06 Kio) Vu 6515 fois
Etape n°3 Refroidissement
Plusieurs étapes graduelles, qui durent en tout plusieurs jours !

Etape n°4 Contrôle
Le verre est cassé en morceaux plus facilement manipulables, et des contrôles sont fait pour détecter des éventuelles imperfections (bulles, stries, impuretées...).
Les blocs imparfaits sont écartés ; les blocs conformes sont alors réchauffés (photo) et pressés dans des presses hydrauliques.
S'ensuit une période de trempage très fin, qui permet de contrôler l'indice de réfraction du verre.
verreoptique_avantpressage.jpg
Blocs de verre optique avant pressage
verreoptique_avantpressage.jpg (136.31 Kio) Vu 6506 fois
Etape n°5 Meulage, polissage
Les blocs de verres sont ensuite meulés grâce à des meules au diamant, pour leur donner une forme et une courbure proches de celles désirées.
Après ce dégrossissage, le verre est poli (photo) beaucoup plus finement, avec un contrôle permanent de la courbure.
verreoptique_polissage.jpg
Polissage mécanique des verres
verreoptique_polissage.jpg (136.04 Kio) Vu 6512 fois
Etape n°6 Traitement
Les éléments sont traités multicouches, sous vide (photo).
verreoptique_traitement.jpg
Traitement multicouches, sous vide
verreoptique_traitement.jpg (144.33 Kio) Vu 6508 fois
Etape n°7 Assemblage
Les éléments sont assemblés (photo du haut) pour former... un objectif :D ! Opérations contrôlées par ordinateur et à la main (photo du bas) aussi ; le centrage optique étant réalisé par rayon laser.
verreoptique_assemblage.jpg
Assemblage automatisé des optiques
verreoptique_assemblage.jpg (156.3 Kio) Vu 6511 fois
verreoptique_controle.jpg
Contrôle du verre optique
verreoptique_controle.jpg (141.19 Kio) Vu 6507 fois
Etape n°8 Contrôle qualité
Des objectifs finis sont sélectionnés de façon aléatoire, et soumis à des tests extrèmes (humidité, température,...).

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : mar. 29 janv. 2008 09:48
par Pierre-Yves P
J'ai ajouté des images d'époques :wink: (début des années 1980).

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : mar. 29 janv. 2008 11:12
par J-Paul G
Merci Pierre-Yves :prosterne:
Très intéressant. :boing:

Je me permets juste un petit complément "générique" sur un sujet que je connais un peu...celui des terres rares.

A priori seul le lanthanum ( lanthane : La ) > "terre rare" ( utilisée sous forme d'oxyde ou de carbonate) qui augmente l'indice de réfraction et diminue l'aberration chromatique du verre > a souvent été utilisé pour baptiser des objectifs, soit directement avec les fameux Lanthar de Voigländer...et de Cosina...mais surtout par le sigle "L" que de nombreuses marques ont utilisé pour marquer leurs optiques "pro".
Déjà, à la fin des 50', le f2.8 45mm Radionar L de Schneider-Kreuznach, en faisait la...réclame !
Enfin, je crois que les gisements considérés comme les plus purs, sont situés en Haute Silésie. Ce Lanthanum étant rarissime, Minolta devait assurément l'importer. Quelqu'un sait-il de où ? :gratgrat:

Amitiés :wink:
JP

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : mar. 29 janv. 2008 12:47
par Pierre-Yves P
Bonjour JP :D !

Puisqu'on parle de nom de baptême, Rokkor vient du mont Rokk? au Japon, surlequel donnait le bureau de M. Tashima (c'est bien de la poésie orientale, ça :D !).

Pour la provenance du lanthanum... aucun idée ! :gratgrat:
Mais les Japonais sont "champions" (malgré eux...) de l'importation dans pas mal de domaines, vu que les ressources de leur pays sont limitées...

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : mar. 29 janv. 2008 13:42
par J-Paul G
:Hello: Pierre-Yves
Fuji, je savais ...mais j'ignorais ce mont japonais.
Pour Pentax, tu crois que le Big Boss avait été faire un trecking au Népal ? :arrow: K2......................................Et Olympus en Grèce ?
:oops:
Bon... :Speedy:

:lol:

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : lun. 4 févr. 2008 00:38
par marc coignard
:prosterne: Bravo pour ce sujet !! moi qui suis un adepte de minolta pour mes appareils de "tout les jours" je viens d'apprendre quelque chose!!

Bonne nuit à tous
marc

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : lun. 4 févr. 2008 10:33
par J-Paul G
:Hello:
Pour la petite histoire des noms, j'avais oublié de citer :roll: mon préféré : KWANON :boing: qui devint CANON et qui est aussi un mont japonais vénéré :respect
:wink:

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : ven. 8 févr. 2008 20:48
par DidierL
Sans vouloir polémiquer (parce que je n'ai pas de connaissance personnelle à ce sujet) j'ai lu dans le livre de LG Colbère que Kwannon était le nom de la déesse japonaise de la miséricorde.
Qui connait le Japon et le Japonais pour confirmer l'une ou l'autre version?
Bonsoir
Didier

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : ven. 8 févr. 2008 22:14
par J-Paul G
:Hello: Didier

Pas de polémique dans tout cela.
Je crois bien que je me suis planté... :oops: pour celui-là et surtout pour Canon ...J'ai honte :roll: :oops: :roll: :oops:
Je savais que c'était "vénéré" mais j'aurais mieux fait d'aller regarder d'un peu plus prêt dans mon bouquin de P.Dechert.
Bon...Je crois bien que dans le temple yavait un p'tit tas de ...Canons... :mrgreen: mais...un mont :?: :shock:
Cordialement et merci d'avoir rattrapé mon erreur. :Speedy: :?
JP

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : sam. 9 févr. 2008 02:09
par Pierre-Yves P
:Hello: Bonjour (-soir) !

On s'écarte du sujet, mais pourquoi pas ? :wink:
Il y a aussi :
- Alpa (ben oui...)
- les Fex Himalaya

JP, pour le K2, je sais pas... j'ai jamais entendu personne dire qu'il avait acheté un Qiáog?l? F?ng dans un vide-grenier :lol: :lol: :lol: !

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : dim. 17 févr. 2008 20:24
par Jean Galonnier
Pour ajouter quelques infos à celles de Pierre-Yves :

"Dans les années 70-80, Minolta était l'un des trois seuls fabricants de matériel optique japonais à intégrer la conception des objectifs, du verre à la production.
Les verres étaient élaborés dans l'usine d'ITAMI, les lentilles ensuites ébauchées dans l'usine de SAKAÏ (où étaient aussi assemblés les boitiers), le polissage et le traitement "achromatic" (à base d'oxyde d'antimoine et de fluorure de magnésium, dûment breveté), ainsi que le montage des objectifs étaient faits dans l'usine de SAYAMA." (source test Phot-argus 1973)

Je ne sais pas ce que sont devenues les usines, mais il me semble que certains zooms MD (28-70) des années 90 étaient fabriqués par...Cosina ! Et aujourd'hui SONY à tout repris...Quelle tristesse ! :cry:

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : dim. 17 févr. 2008 20:45
par Pierre-Yves P
:Hello: Bonsoir Jean,

Bienvenue sur le forum, et merci pour ce complément d'information ! :boing:

Il est tout à fait exact que certaines optiques ont été produites par Cosina, avec une qualité très inférieure aux optiques Rokkor. Cosina s'est fort heureusement amélioré depuis cette période !
Il s'agissait de réduire les coûts dans un marché en déclin (mise au point manuelle dans les années 1990 !).


En complément de ce message, voici une vidéo intéressante (en anglais) ; il ne s'agit pas de Minolta (la marque n'est pas précisée), et c'est vraisemblablement dans les années 1980 ou 1990.

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : mar. 28 avr. 2009 19:27
par Jean DEB
Pierre-Yves P a écrit ::Bienvenue sur le forum, et merci pour ce complément d'information ! :boing:

Il est tout à fait exact que certaines optiques ont été produites par Cosina, avec une qualité très inférieure aux optiques Rokkor.
Bonsoir
J'ai entendu dire que les objectifs Cosina était vendus par Minolta sous la dénomination "Rokkor CELTIC", j'en ai vu un seul proposé sur eBay, quelqu'un a-t-il des précisions ?

Re: Le verre optique chez [Minolta]

Posté : mer. 29 avr. 2009 11:47
par Pierre-Yves P
:Hello: Bonjour,

Deux choses :
  • Les Minolta Celtic sont des optiques Rokkor, produites par Minolta, de finition un peu inférieur aux Rokkor, mais les formules optiques et la construction sont identiques
  • Certains objectifs, parmi les tous derniers, tel que le 70-210mm 1:4,5-5,6 ont été produits par Cosina à partir du milieu / fin des années 80, et leur qualité est moindre.

Re: Le verre optique chez [Minolta]

Posté : mer. 29 avr. 2009 14:03
par Jean DEB
Merci de ces précisions.

J'ai bien peur d'avoir un COSINA !
En effet j'ai un zoom 70/210 que j'utilise d'ailleurs presque jamais car les photos manquent de tout ( luminosité, contraste, piqué....). le diamètre du filtre est de 49 mm. son n° de série 54203767.
Le zoom de bonne qualité (c'est possible ?) serait celui qui ouvre à 1:4
De toute façon je suis plutot grand angle

Re: Le verre optique chez Minolta

Posté : mer. 13 avr. 2016 07:55
par Cedric P
Pierre-Yves P a écrit :On trouve, dans les verres optiques Minolta, les composants "basiques" suivants :
  • silice
  • acide borique
  • carbonate de sodium
  • carbonate de calcium
  • alumine
  • baryum
  • oxyde de plomb
Ainsi que des composants plus exotiques :
  • thorium
  • zirconium
  • oxide de lanthanum
Ces éléments, dont les métaux lourds tels le plomb, ou les terres rares et éléments radioactifs, mais aussi l'arsenic, étaient largement employés dans le passé par les plus grands fabricants de verre: Zeiss, Leitz, Canon, etc, pour leurs propriétés électromagnétiques et réfractives dans le verre (le verre est un semi-conducteur et la lumière est un circuit électrique). La composition chimique du verre est altérée et les propriétés optiques fortement "dopées" par ces éléments.

Mais les normes, notamment européennes, ont changé la donne: on a estimé que le plomb dans la production pouvait être nocif en raison des résidus de polissage qui partaient avec l'eau. Canon par exemple, a décidé de ne plus utiliser de plomb. Le problème est que ces éléments chimiques avaient des propriétés irremplaçables. C'est pourquoi Zeiss ou Swarovski les utilisent toujours. C'est aussi pourquoi on voit beaucoup de lentilles anciennes, telles les Zeiss Opton, ou de vieux Leitz ou Nikon, avec des qualités meilleures ou comparables à des optiques modernes.

Voir topic plus général ici (non uniquement Minolta): http://www.collection-appareils.fr/phpB ... =6&t=20083

Re: Le verre optique chez [Minolta]

Posté : mer. 13 avr. 2016 10:42
par Arnaud SAUDAX
Cedric P a écrit :(le verre est un semi-conducteur et la lumière est un circuit électrique)
:Hello: Il me semble que les "vrais" semi-conducteurs sont des cristaux le plus parfaits possibles, les éléments dopants devant créer soit des électrons libres, soit des "trous". Tous les "verres' utilisés en optique sont amorphes... :gratgrat:
La lumière est un rayonnement électromagnétique, mais de là à l'assimiler à un circuit électrique, je ne vois pas le rapport... :gratgrat:

Re: Le verre optique chez [Minolta]

Posté : mer. 13 avr. 2016 11:02
par Cedric P
Arnaud SAUDAX a écrit :
Cedric P a écrit :(le verre est un semi-conducteur et la lumière est un circuit électrique)
:Hello: Il me semble que les "vrais" semi-conducteurs sont des cristaux le plus parfaits possibles, les éléments dopants devant créer soit des électrons libres, soit des "trous". Tous les "verres' utilisés en optique sont amorphes... :gratgrat:
La lumière est un rayonnement électromagnétique, mais de là à l'assimiler à un circuit électrique, je ne vois pas le rapport... :gratgrat:
Hello! Pardon, cette parenthèse a été trop rapide, en effet et mériterait un assez long développement sur les liens entre électricité et lumière (photovoltaïsme) et raison d'être des éléments dopants semi-conducteurs* ajoutés au silicium, qui "créent soit des électrons libres soit des trous". Je parlais des optiques de photo (Minolta et autres): le verre est dopé et constitue un circuit dont la performance dépend des nano-semiconducteurs.

Le point principal étant que les éléments dopants qui ont disparu de la fabrication des lentilles avaient un rôle irremplaçable dans les performances optiques.


*ici un article: http://perso.neel.cnrs.fr/jochen.fick/sub/_sdg.html

Re: Le verre optique chez [Minolta]

Posté : mer. 13 avr. 2016 11:25
par Arnaud SAUDAX
:Hello: C'est sûr qu'il y aurait de quoi dire sur l'effet photovoltaïque puisque c'est ce qui a valu son prix Nobel à Einstein !
L'article donné en lien ne dit pas que le verre est un semi-conducteur, mais qu'un verre doper avec des nano-cristaux de semi-conducteurs acquièrent des propriétés non-linéaires dont les applications semblent bien loin de la simple formation d'une image dans nos appareils photo...