Question de néophyte ...

Tout ce qui concerne les objectifs (excepté utilisation, entretien et réparation)
Règles du forum
Les questions concernant l'utilisation des accessoires et des objectifs doivent être posées dans "Utilisation des appareils anciens".
Avatar du membre
Laurent REMACLE
Messages : 426
Enregistré le : mer. 13 avr. 2005 17:41

Question de néophyte ...

Message non lu par Laurent REMACLE »

Bonjour à tous,

Une petite question qui me turlupine ...

Ormis la formule optique qui permet une map mini moindre qu'est-ce qui distingue un objectif "macro" d'un autre objectif ?

Avatar du membre
Guillaume C
Messages : 329
Enregistré le : sam. 18 févr. 2006 17:41
Contact :

Message non lu par Guillaume C »

Bonjour,
le grossissement ?
Guillaume C.

Avatar du membre
Dominique
Messages : 688
Enregistré le : mer. 1 juin 2005 17:41

Message non lu par Dominique »

La question est un peu ambigue : formule vaut pour "combinaison d'éléments optiques" ou pour "mode de calcul des rapports de distance" ?
Dans ce dernier cas il est certain que la construction des objectif macro leur permet un allongement du tirage (distance optique <--> film) plus important sans utiliser de bague ou de soufflet.

Avatar du membre
Jean-Claude.B
Messages : 3406
Enregistré le : mar. 20 déc. 2005 17:41
Contact :

Message non lu par Jean-Claude.B »

Bonsoir,

Je pense que le calcul de la formule optique doit être étudié pour atténuer les défauts (abberrations et distorsions) pour les mises au point rapprochées, au prix d'une petite perte de qualité à l'infini ou sur les distances intermédiaires. Le calcul d'un objectif est toujours un compromis entre la luminosité, l'angle (ou le cercle) de couverture, la correction des différents défauts, etc ... sans oublier le prix.

Si le seul critère des objectifs à mise au point rapprochée était la longueur de la rampe hélicoïdale, il y aurait du fric à se faire en les transformant tous en "macro".

Le seul objectif parfait (mais pas pour tout le monde ! ) reste le sténopé. :)
Un honeste homme peut trouver le bonheur
entre les pages d'un livre,
entre les bras d'une femme,
ou sur le dos d'un cheval.

Avatar du membre
Dominique
Messages : 688
Enregistré le : mer. 1 juin 2005 17:41

Message non lu par Dominique »

Je ne voulais pas dire que tout est dans le tirage :lol:
Côté optique c'est certainement assez "étudié" également , il y a même une pratique (dont j'ai oublié les règles) qui consiste à partir d'un certain rapport de grossissement à retourner l'objectif pour gagner encore en qualité d'image...

Avatar du membre
Roland Weber
Messages : 300
Enregistré le : ven. 19 déc. 2003 21:05

Message non lu par Roland Weber »

Bonsoir,
Côté optique c'est certainement assez "étudié" également , il y a même une pratique (dont j'ai oublié les règles) qui consiste à partir d'un certain rapport de grossissement à retourner l'objectif pour gagner encore en qualité d'image...
C'est tout à fait exact. Certaines marques livraient des bagues d'inversion pour les distances très rapprochées lors de l'utilisation de l'objectif standard avec tubes-allonges ou soufflet macro. J'ai eu l'occasion d'utiliser autrefois le système Minolta pour SRT 101 et les résultats avec le 1.4/58 étaient meilleurs lorsque l'objectif était retourné.

Avatar du membre
J-Paul G
Messages : 5876
Enregistré le : lun. 31 juil. 2006 17:41

Message non lu par J-Paul G »

Le tirage ? Comme une cheminée ????

Avatar du membre
Jean-Claude.B
Messages : 3406
Enregistré le : mar. 20 déc. 2005 17:41
Contact :

Objectif inversé

Message non lu par Jean-Claude.B »

Il est conseillé de retourner l'objectif à partir du rapport 1/1. Alors le tirage est égal au double de la focale.

Je possède une bague d'inversion Pentax, et aussi un soufflet Pentax dont le chariot porte-objectif peut être retourné sur le rail. En voici une image :
Image
le soufflet est fixé à l'objectif par une bague qui vient sur le filetage des filtres, et l'objectif fixé par sa baïonnette sur le chariot retourné. La fermeture du diaphragme est assurée par un déclencheur souple double, ou bien manuellement par un poussoir verrouillable (placé de l'autre côté et non visible sur la photo).
Un honeste homme peut trouver le bonheur
entre les pages d'un livre,
entre les bras d'une femme,
ou sur le dos d'un cheval.

Avatar du membre
Dominique
Messages : 688
Enregistré le : mer. 1 juin 2005 17:41

Objectif inversé

Message non lu par Dominique »

... à partir du rapport 1/1. Alors le tirage est égal au double de la focale..

Et la pose au quadruple, 1/2/4 :lol:
(tiragesurfocaleaucarré)

Christophe De

Message non lu par Christophe De »

Bonsoir,

On ne comprend pas tout ce que je viens de lire.

1)Peut-on réexpliquer la différence entre cercle de confusion, cercle image et cercle de couverture ?

Pourquoi le cercle image d'un grand angle de 6/9 avec 50mm de focale est plus grand que le 50 de mon 24/36 ?

2) Quelle différence optique y a t-il entre un 50mm pour un 24/36 et pour un 6/9 ?

merci. :lol:

Questions coproduites avec Patrick Salètès

Avatar du membre
Jean-Claude.B
Messages : 3406
Enregistré le : mar. 20 déc. 2005 17:41
Contact :

Message non lu par Jean-Claude.B »

1) Le cercle de confusion sert à calculer la profondeur de champ. Le calcul de son diamètre est fonction du plus petit cercle discernable par notre œil à une distance d'observation normale. Exemple pour simplifier :
Un négatif de 24x36 mm, agrandi 10 fois, donne une image de 24 x 36 cm. Si je l'observe en me plaçant dans l'axe à environ 45 cm (= diagonale de l'image) mon œil et mon cerveau vont restituer la perspective correcte (à condition que la photo ait été prise avec un objectif de focale "normale", soit environ 45/50mm). Dans ces conditions le pouvoir séparateur d'un œil correct (pas les miens, ils ont vieilli :( ) permet de distinguer sur cette image des détails distants de environ 0,3mm. Donc il faut que les détails les plus fins du négatif mesurent au maximum 0,03 mm, c'est ce qu'on appelle le cercle de confusion.

Le cercle image et le cercle de couverture, je pense que c'est équivalent (qu'on me corrige si j'ai faux). Un objectif placé devant un écran, à une distance égale à sa focale, produit une image circulaire d'un certain diamètre, et au delà c'est noir . Il doit donc être assez grand pour que le format du négatif s'inscrive dedans, y compris si l'objectif est décentré ou basculé. Pour une focale donnée, plus ce diamètre est grand, plus l'angle couvert est important, et plus on pourra l'utiliser pour des grands formats.

2) le 50 mm pour un 24x36 donne un cercle-image plus petit que celui pour un 6x9, parcequ'il couvre un angle moins grand. Difficile à expliquer sans faire un dessin, mais ce soir il est un peu tard. Si toi pas compris, moi revenir une autre fois.

Bonne nuit,
Un honeste homme peut trouver le bonheur
entre les pages d'un livre,
entre les bras d'une femme,
ou sur le dos d'un cheval.

Avatar du membre
Patrick Salètes
Messages : 2525
Enregistré le : lun. 31 oct. 2005 17:41

Message non lu par Patrick Salètes »

Merci Jean-Claude!
Très bien compris le 1°.

Pour le 2°, je me demande bien quelles sont les différence physiques des objectifs pour qu'ils couvrent ou non le 6X9: ce n'est pas le diamètre de l'objectif; si c'était le rayon de courbure des lentilles cela affecterait la focale... :? J'sais pas!

Christophe De

Message non lu par Christophe De »

Merci Jean-Claude

La seconde question nous turlupine. :shock:

bernard P

Message non lu par bernard P »

Bonjour,

Cela tient aussi de la formule optique. Supposons deux objectifs Schneider, un Xenar et et un Angulon de même longueur focale, l'Angulon couvrira un format plus important que le Xenar.
Par exemple, les objectifs type Tessar / Xenar ne permettent que peu de décentrement sur une chambre alors que ceux du type Symmar sont beaucoup plus généreux.

berplazo

Avatar du membre
Jean-Claude.B
Messages : 3406
Enregistré le : mar. 20 déc. 2005 17:41
Contact :

Message non lu par Jean-Claude.B »

Hélas, je ne suis pas spécialiste en optique. Je ne connais que quelques grands principes, et je ne sais pas répondre à cette question.
D'ailleurs si il fallait comprendre comment ça marche avant de se servir de quelque chose, on en serait resté au biface de silex.
Je me contente de savoir un peu utiliser ces objectifs, et encore !
quand ils ne me tombent pas des mains :x
Un honeste homme peut trouver le bonheur
entre les pages d'un livre,
entre les bras d'une femme,
ou sur le dos d'un cheval.

Michel Krg
Messages : 357
Enregistré le : dim. 2 juil. 2006 17:41

Message non lu par Michel Krg »

Une autre caractéristique souvent recherchée par les fabricant sur les objectifs macro est d'avoir un champ plat, utile pour la reproduction de documents.

bernard P

Message non lu par bernard P »

Bonsoir,

"Une autre caractéristique souvent recherchée par les fabricant sur les objectifs macro est d'avoir un champ plat, utile pour la reproduction de documents. Michel Krg"

.... ce qui va souvent avec une ouverture maxi plus faible. Ce qui se retrouve dans les objectifs destinés aux Arts Graphiques.

berplazo

Répondre

Retourner vers « La collection d'objectifs »