[Balbreck] essai

Tout ce qui concerne les objectifs (excepté utilisation, entretien et réparation)
Règles du forum
Les questions concernant l'utilisation des accessoires et des objectifs doivent être posées dans "Utilisation des appareils anciens".

[Balbreck] essai

Message non lupar philippe H » Mar 3 Fév 2009 22:29

Une petite suite à :
http://www.collection-appareils.fr/phpBB3/viewtopic.php?f=19&t=5607

Hello :Hello:
Je me lance dans un exercice de style assez difficile pour moi. Essayer de faire un résumé (très court) d'un constructeur.
Ceci n'est pas sans reproches (loin de là) et je compte sur vous pour rectifier mes erreurs et/ou compléter certains éléments qui vous semblent importants.
Il faut bien commencer un jour. :oops:




Maximilien Balbreck serait né le 10 août 1826 à Remoiville dans la Meuse et mort en 1902 (?).
La Maison "BALBRECK AINÉ" a été fondée en 1854, Impasse Robiquet située 81, Boulevard du Mont-Parnasse.
En 1878, on la trouve sous le nom "Instruments d'astronomie, de géodésie, de topographie et d'optique". Balbreck est très connu pour ses instruments comme l'Orographe et autre théodolite.
Le 4 juillet 1856, né à paris Louis Charles Maximilien Balbreck (encore un Maximilien).
Vers la fin du XIXeme (1890 ?) la maison Balbreck déménage au 137, rue de Vaugirard à Paris et se spécialise dans la fabrication d'optique. La société devient "Balbreck ainé et fils"
Balbreck possédait la licence exclusive des objectifs Cooke. Daniel W. Fromm pourrait nous en dire plus, bien plus.

"Balbreck Ainé" puis "Balbreck ainé & fils" équipa avec ses optiques de nombreux châssis mono ou stéréo.
La liste n'est pas exhaustive et ne demande qu'a être étoffée :
Caillon
Carpentier
Fournier
Gallus
Gaumont
Hanau
Joux
Mackenstein
Mattioli
Poulenc Frères
Richard

Après la première guerre, Balbreck semble s'être orienté vers les binoculaires.
"ne doutez jamais qu'un petit groupe d'individus conscients et engagés puisse changer le monde. C'est même de cette façon que cela s'est toujours produit."
Margaret Mead, anthropologue
Avatar de l’utilisateur
philippe H
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 696
Enregistré le: Ven 10 Déc 2004 17:41
Localisation: Nantes

Re: [Balbreck] essai

Message non lupar François LAND » Lun 22 Juin 2015 11:42

Bonjour, je reprends ce fil pour donner des éléments complémentaires.
J'enfonce peut-être des portes ouvertes car je ne possède pas le fascicule de J-L PRINCELLE concernant Balbreck. :oops: :oops:

Maximilien Balbreck (registre état civil : « Balberek » de Jean-Baptiste et Marie-Joseph Perjane ou Perjan) est né le 10 août 1826 à Remoiville dans la Meuse et mort le 5 octobre 1902. (source dossier Légion d’honneur)

Si différentes sources convergent sur la date de création de l’entreprise en 1854, il semblerait que ce n’est qu’en 1878 qu’elle prend le nom de Balbreck Aîné.

En 1883, le papier à en-tête indique :
FABRIQUE D’INSTRUMENTS DE PRECISION Mathématiques, Marine, Optique, Physique
BALBRECK AINE PARIS Boulevard Montparnasse, 81.
Suit une énumération des distinctions obtenues dans diverses expositions internationales en France et à l’étranger :
Médailles d’or Paris 1878 et Melbourne 1880 ; médailles à Londres, Bordeaux, Le Havre, Paris dans la deuxième moitié des années 1860 ; grand diplôme d’honneur Amsterdam 1883.
En 1883, Maximilien Balbreck est nommé chevalier de la légion d’honneur sur proposition du ministre du Commerce.
La société prend ultérieurement le nom de Balbreck Ainé et fils, sans doute vers 1890 comme indiqué plus haut ainsi qu’en témoignent les chambres à joues typiques de cette époque équipées d’objectifs portant la nouvelle marque.

A la mort du fondateur, en 1902, on trouve des optiques signées « Veuve Balbreck » pendant quelques années puis, plus tard (date à trouver), de la marque « Max Balbreck » du nom du fils et successeur qui présente ainsi son catalogue, malheureusement non daté :

« BALBRECK (Max.). Catalogue général des Instruments de Précision, de Géodésie, Arpentage, Nivellement, Marine, Optique, Appareils Photographiques, Objectifs, Mathématiques...
Paris ».

L’entreprise a donc continué, à côté de l’optique, la production d’instruments de précision qui étaient à la source de sa réputation internationale.

Je n’ai pas trouvé quand l’entreprise a cessé d’exister mais il parait établi qu’il y a encore des optiques Balbreck installées sur des appareils photographiques autour de 1920.

A SUIVRE ...
Fichiers joints
Balbreck t.JPG
Balbreck t.JPG (39.47 Kio) Vu 1310 fois
Avatar de l’utilisateur
François LAND
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 481
Enregistré le: Lun 28 Déc 2009 19:49


Retourner vers La collection d'objectifs

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur enregistré et 4 invités

cron