Page 1 sur 1

[Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : ven. 2 déc. 2016 07:45
par Jean-Francois LEC
Bonjour,
Je collectionne aussi (nul n'est parfait) les caméras, principalement en 8mm et de préférence mécanique.
J'ai troqué dernièrement avec mon ami brocanteur, une enseigne lumineuse publicitaire Job-Bastos contre une Eumig C3 en parfait état, avec sa notice dans le fourre-tout en cuir de la marque.
Cela m'a permis de reconstituer un couple caméra-projecteur car je collectionne aussi les projecteurs en état de fonctionner.
Je ne résiste pas à vous le présenter car le P8 Phonomatic Novo présente une particularité technique.
La caméra C3 a l'honneur de figurer page 1072 du McK's : le modèle que je possède est des années 50 et est équipé d'un objectif Eumicron.
L'objectif inférieur est pour la cellule et comporte un diaphragme couplé avec celui de l'objectif pour ajuster l'ouverture à la luminosité (aiguille dans le viseur)
Le projecteur préfigure par contre le cinéma sonore ou du moins la possibilité donnée au cinéaste (fortuné et patient !) de sonoriser la projection de son film : le dispositif "Phonomatic" permet effectivement de synchroniser le défilement d'une bande magnétique au défilement du film, tant pour la lecture que pour l'enregistrement : le projecteur se substitue au cabestan du magnétophone (repère à faire sur la bande pour top départ, bien expliqué dans la notice du projecteur).
Comme disait un corse célèbre, un croquis valant mieux qu'un long discours, j'ai scanné la figure 30 de la notice du projecteur représentant le montage un peu acrobatique à faire entre projecteur et magnétophone.
N'ayant pas de magnétophone, je ne m'y suis pas risqué, mais ce P8 marche parfaitement et me permet de revoir avec plaisir les films familiaux (Nota pour nos amis suisses, filmés par une Bolex Paillard P2 entre 1969 et 1980, date de fin du Double 8 supplanté par le Super 8 qui permettait lui l'enregistrement sonore direct).
Ne dites pas que c'est une collection encombrante, ma femme s'en charge régulièrement.
Mais comme elle partage notre passion pour l'iconographie, cela se passe bien.
JFL

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : ven. 2 déc. 2016 09:11
par Réginald
Très bel ensemble et très propre surtout.

La caméra aussi est fonctionnelle ?

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : ven. 2 déc. 2016 09:46
par Jean-Francois LEC
Oui, sauf la cellule qui réagit bizarrement selon la position du sélecteur (entre 10 et 32 DIN) : des contacts oxydés sans doute.

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : ven. 2 déc. 2016 11:19
par Renaud LAEMMLI
:Hello: Bel ensemble ! Mais ça fait un peu bricolage, le magnétophone posé à côté du projecteur avec le film qui fait un parcours acrobatique... :gratgrat: :Tchin:

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : ven. 2 déc. 2016 13:11
par Jean-Francois LEC
Cher Renaud,
C'est la bande magnétique qui fait ce parcours acrobatique.
Quand on connait la fragilité du truc et sa propention à se plier ...
C'est pour cela que j'ai ajouté "patient".

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : ven. 2 déc. 2016 22:07
par Jacques MAR
:Hello:

Joli ensemble, Jean-François; en bel état et la caméra aux coloris coordonnés avec ceux du projecteur, la classe !

Je ne me suis jamais amusé à sonoriser mes films 8mm ou super-huit. Les premiers parce que ça n'étaient que des bouts d'essai; les autres, montés, parce que la post-sonorisation représentait trop de boulot
  • Par contre j'avais un accessoire Revox (passé à la décharge il y a 20 ans, peu avant l'enregistreur A77 lui-même) me permettant de piloter une présentation de dias avec une bande son. Je crois / crains en avoir déjà parlé ici.
    Des impulsions enregistrées sur la bande magnétique (on utilisait l'une des 2 ou 4 pistes pour cela, le son lui-même était donc mono) faisait avancer le projecteur d'un dias. (Il était même possible de reculer d'un dias ou plusieurs si nécessaire.)
    J'ai utilisé ça durant des soirées où nous laissions défiler nos photos (sur un carrousel) avec musique appropriée et longue bande (avec le même programme répété plusieurs fois) dans une pièce de projection consacrée à ce non-stop, alors que la soirée se déroulait au salon et en terrasse.
On s'éloigne du 8mm ..... mais c'est la proximité de l'enregistreur qui m'y a fait penser.

:Tchin:

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : sam. 6 mai 2017 06:44
par Simonsais
J’ai de l’expérience pratique avec le Phonomatic Novo, ça marche assez bien. Le point faible de l’ensemble se manifeste comme le moteur du projecteur doit arriver à une vitesse stable ce qui est un peu difficile la courroie molle. Il s’agit d’un joint torique tout simplement, 65 × 3 je crois.

Il y avait des systèmes de sonorisation déjà dans les années 30. Au plus simple on ajoute un disque stroboscopique au cabestan du magnétophone et un à l’axe d’un tambour denté du projecteur pour s’assurer des vitesses stables. On avait imprimé des traits en travers sur le dos de la bande magnétique et faisait luire un faisceau de lumière sortante l’objectif à l’aide d’une petite glace. Puis un nombre d’appareils munis de disques tournants à coordonner . . .

Le P8 possède une mécanisme très bien fait et le positionnement du film est au trou +3 de la perforation, compté de l’axe optique. La C3 par contre positionne la pellicule dans le trou ‒4. On doit donc accepter quelques variations dans la fixité de l’image sur l’écran de temps à autre. Pour ceux intéressés à cette caméra, voici un article (en allemand): https://www.filmvorfuehrer.de/topic/232 ... ent-265584. Si désiré je peux fournir une traduction

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : sam. 6 mai 2017 09:12
par Jacques MAR
:Hello:
Merci Simon de remettre ce fil sur le gril !

Je n'ai rien à ajouter, sinon à citer Jean-François "Ne dites pas que c'est une collection encombrante, ma femme s'en charge régulièrement."

C'est vraiment ce qui m'a retenu et amené à limiter ma petite collection de projecteurs aux seuls Paillard-Bolex (et je n'en ai que quatre; et 29 caméras qui prennent un peu plus de place -en moyenne volumétrique- que 29 appareils photographiques, chambres mises à part).

Bonne fin de semaine.
:Tchin:

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : mar. 6 juin 2017 16:53
par didier rob
Bonjour,

Merci de nous remettre en mémoire cette époque.

Je me rappel bien le branchement de la figure 3 , dans la pièce avec tout le monde autour,

entre l'écran,la table de projection,(Gitzo bien sûr) ,( la mienne je l'ai mis a la ferraille il y a 5 ans) le projecteur

,la table pour le magnéto,les bobines de films et de son ,l'éclairage pour le technicien cinéma .

Cela faisait un drôle de bazar, et compliqué .

Du coup celui que je possède qui est plus récent, je ne m'en suis jamais servi.

Le mien est un peu moins compliqué c'est un Euming MARK-S-710 D

Par contre ,je me demande si le magnéto ne va pas plutôt avec mon Camex et mon projecteur Ercsam-Malex.



didier rob

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : mer. 7 juin 2017 04:52
par didier rob
Bonjour,

Après une bonne vérification,mon magnéto va avec mon Malex club Ercsam.

Mon Euming lui est sonore .



didier rob

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : jeu. 8 juin 2017 07:47
par didier rob
Bonjour,

l' ensemble Camex, magnéto, projecteur Malex ,d 'ERCSAM

Je sais que je suis hors sujet ,mais ,c'est pour faire voire une autre méthode

de sonorisation de l'époque,celle ci a une petite amélioration.


didier rob

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : mer. 14 juin 2017 05:42
par Simonsais
Ah bon, en quoi consiste-t-elle si on peut demander?

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : mer. 14 juin 2017 08:12
par didier rob
Bonjour,

L'ERCSAM doit être plus récent,la bande passe par un sychrofilm
qui est ensuite relier au projecteur par une prise,le film ne se ballade plus dans l'espace.

didier rob

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : mer. 14 juin 2017 09:40
par Jacques MAR
:Hello:
Bonjour Didier,
Ce n'était pas le film mais la bande magnétique qui se baladait dans l'espace.
:Tchin:

Re: [Eumig] C3 et projecteur P8

Posté : mer. 14 juin 2017 10:02
par didier rob
Bonjour Jacques,

Merci d'avoir rectifié ,c'est effectivement la bande magnétique qui était dans l'espace.


didier rob