[Léveque] réparation possible?

Les autres marques
Johan DG
Messages : 227
Enregistré le : mer. 6 févr. 2008 11:35

[Léveque] réparation possible?

Message non lu par Johan DG » mer. 6 févr. 2008 20:50

Bonsoir, je suis nouveau ici. La cause que j'ai trouvé cette site c'est la vielle caméra Léveque de mon père que je vient de retrouver. Le français n'est pas ma langue maternelle (et ca fait longtemps que je l'ai encore utilisé et encore plus longtemp que je l'ai écrit) donc j'espère que vous me pardonez mes fautes...

J'ai donc trouvé cette caméra et grace a l'internet je sais maintenant qu c'est une Léveque L.D8. J'ai voulu remonter le ressort mais c'était bloqué complètement. (sans doute c'est moi qui l'ait forcé en jouant avec quand j'était petit) Comme je pouvait rien trouver sur cette marque et les reparateurs sont très rare je suis commancé à le démonter.

Je pouvait pas démonter la carcasse pour tirer tous les engrenages apart. Seulement la face avant, le viseur et la bande en "C" qui couvre le méchanique. En inspectant l'intérieur j'ai vu que un engrenage en résin renforcé était cassé. En démontant cet engrenage le ressort c'est détendu en vitesse. En suite j'ai fait une réproduction de cet engrenage en poly-urethane et monté les pièces nécessaires pour essayer.

Mais le ressort ne ce lassait remonter que un quart d'un tour. Et c'était très très dur. (pas comme je me rapelle) Allors j'ai tourné la manivelle...et le nouveau engrenage c'est cassé. Donc voici les questions:

- comment démonter la façade avec les manivelles etc? J'ai déjà dévissé tous les vis mais l'indicateur qui marque que le film ce déroule bloque tout. Et peut-^etre la manivelle aussi, je suis pas sure.
- cette manivelle (pas celle pour remonter le ressort) sert a quoi exactement? C'est bien possible que la caméra fonctionne mais qu c'est l'utilisateur qui est en défaut. Donc, comment utiliser cet appareil?
- comment contr^oler et démonter le ressort? J'ai un respect énorme pour ce type de ressort.
- ca vaut la peine? Je veut dire que si elle peut ^etre réparé, alors ça vaut la peine de mettre du film dedans?

Pour le détail, elle porte le n°2972 et est venu avec 3 objectifs:
- Simor 1 1/2" f/1.9 Telephoto
- Meyer Kino Plasmat 1:1.5 f=12.5mm
- SOM Berthiot Hyper Cinor B 1:2.5 f=12.5
(je comprend pas pourquoi deux fois 12.5mm)
Expert in non-working solutions

Pierre-Yves D
Messages : 382
Enregistré le : mar. 16 oct. 2007 11:51
Localisation : France

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Pierre-Yves D » mer. 6 févr. 2008 22:56

Bonsoir,
Ton français est très correct.
Je ne connais pas le mode de fonctionnement de cette caméra mais après avoir effectué une recherche sur internet, il y en a une qui s'est vendue sur Ebay à 66 euro il y a quelques jours et une autre à 41,5 euro :
http://cgi.ebay.fr/CAMERA-LEVEQUE-LD8-a ... dZViewItem
http://cgi.ebay.fr/Camera-LD8-pierre-Le ... dZViewItem
Tu peux peut-être essayer de contacter le(s) vendeur(s) ou l(es)'acheteur(s) en cliquant sur leur pseudo pour leur demander un scan de la notice.
Concernant F=12,5mm c'est la focale des objectifs de cette caméra qui est très courte. C'est le cas de la pluspart des caméra.
En espérat t'avoir un tout petit peu aiguillé.
PY

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6041
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Localisation : Mirabel aux B. Provence
Contact :

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Arnaud SAUDAX » jeu. 7 févr. 2008 07:28

:Hello: L'engrenage en résine est le point faible des LD 8, sans doute là comme fusible pour éviter plus de dégâts en cas de rupture du ressort.
La seconde manivelle permet de rembobiner le film pour faire des effets de fondu à la prise de vue.
Pour remonter les ressorts, les horlogers disposent d'un outil nommé "estrapade" (me semble-t-il...) sinon, il faut le remonter serré et maintenu par un lien.
Il n'y a rien à propos du démontage dans les divers manuels de la LD 8, mais je peux en faire parvenir un scan en cas de besoin (Miranobel...)
J'ai aussi une LD 8 que j'avais démontée pour la même cause, et qui est restée démontée parce que je ne pouvais pas remplacer le pignon défaillant... Bonne chance et bon courage... :roll:
Iconomécanophile chauvin...

Johan DG
Messages : 227
Enregistré le : mer. 6 févr. 2008 11:35

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Johan DG » jeu. 7 févr. 2008 11:36

Curieux, quand je cherche sur Ebay à partir de ebay.be je trouve rien, même si je demande de voir le monde entier. Comme un des acheteurs ce trouve ici déjà...oui Arnaud, svp, j'aimerais avoir une copie de la notice.

Arnaud, peut tu m'expliquer la sequence de démontage? Si je prends l'appareil avec la face avec les manivelles vers moi je sais dévisser tout les vis, retirer la manivelle de remontage, le seleceur de vitesse et les cadrans. Mais je peut pas retirer le petit indicateur en haut à gauche ni la manivelle en bas à droite.

Si tu veut je peut t'envoier une de mes copies pour essayer. Mais je sais pas si c'est assez résistant. Je crois comme toi qu'il s'agit d'une fusible méchanique.
Expert in non-working solutions

Avatar du membre
Claude A
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 521
Enregistré le : mer. 25 janv. 2006 17:41
Localisation : Pertuis Vaucluse

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Claude A » mar. 19 févr. 2008 13:02

La LD8 est une très bonne caméra. J' en ai une, achetée d' occasion, et je me souviens d' avoir fait un film sur mes enfants, elle est facile à utiliser. La petite manivelle sert aux fondus-enchainés, pour rembobiner le film, et j' en avais d' ailleurs abusé. :lol:
En plus c' est une des rares caméras à corriger la parallaxe pour la visée. Et la tourelle à trois objectifs est bien pratique.

Et j' ai la notice, si tu me donnes ton mail, je te fais les scans. :Hello:

Avatar du membre
Francois B
Messages : 1096
Enregistré le : mar. 8 juin 2004 17:41

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Francois B » lun. 21 avr. 2008 14:53

et a tout hasard, personne n'aurait une epave pour y recuperer la manivelle manquante
a ma belle Leveque incomplete?

amicalement, François
Fichiers joints
1.jpg
1.jpg (27.33 Kio) Vu 5803 fois

Jacques MAR

Re: [Lévêque] LD 8 ~ caméra française : réparation possible?

Message non lu par Jacques MAR » jeu. 8 mai 2014 12:20

:Hello:
Bonjour aux amateurs de belles caméras ciné-amateur,

Je reprends un fil qui a commencé suite à une trouvaille à la Photo-Bourse de Vevey en mai 2014.
Le 5 mai j'y disais :

Et puis j'ai eu un coup de cœur, alors même que je m'étais juré de ne plus racheter de caméra ciné, pour une caméra française du début des années 1950, une Lévêque LD 8 avec sa jolie tourelle à 3 objectifs. C'est vraiment le look très technique de l'objet, les beaux matériaux (métal noir irisé), visserie haut-de-gamme, finitions et ajustages impeccables et la petite taille de la caméra qui m'ont attiré. Cet inventeur, Pierre Lévèque de Pau, avait mis là sur le marché un tout bel objet (et c'est un Suisse amateur de Paillard-Bolex qui vous le dit). Malheureusement, selon ce que l'on lit, les virages des automatismes et de l'électronique à embarquer ont été manqués, et c'est bien dommage. Les Lévêque, marque que je découvrais hier, surtout la LD 8 du début, méritent une place parmi les belles caméras 8 mm de l'histoire de ce produit de consommation grand public.
Chapeau. :boing:

Quelle ne fut pas surprise de trouver hier soir, en faisant mes recherches sur cette caméra une photo sur laquelle figurent à la fois Pierre Lévêque, âgé, et Arnaud Saudax (un poil plus jeune qu'aujourd'hui.... ce qui n'est pas seulement une manière de dire) ! Voir le 1er lien Lévêque ci-dessus et descendre dans la page au-dessous des caméra, c'est la photo 6/7 de la rubrique "Brochures et notices de la maison LEVEQUE".
C'est d'ailleurs Arnaud qui m'a un peu parlé de cette caméra hier, quand il a su que j'en avais acquis une. Le voir quatre heures après en photo AVEC l'inventeur... c'est de l'Arnaud pure jus. :turlututu: :Tchin:

Jean-François LEC réagissait le même jour :
Bravo Jacques pour la LD 8.
L'as-tu achetée dans sa sacoche en cuir doublée tissu bleu ? La maroqinerie est à la hauteur de la caméra. Un bijou : la mienne tourne toujours comme une horloge (paloise !)
Ce à quoi Arnaud répondait dans la foulée :
M. Pierre Lévèque voulait être aviateur... mais cela ne se fit pas... Durant la guerre, il est embauché par la SFOM qui s'était réfugiée à Pau en zone libre. Quand la Sfom repart, il décide de créer sa propre entreprise et embauche comme ouvrier le contre-maitre sous les ordres duquel il travaillait... Sa dernière caméra Reflex sera un échec commerciale dramatique, balayée par le Super-huit et l'arrivée de la vidéo.
Angénieux lui avait livré une grosse quantité de Zooms pour équiper cette caméra, et pour lui permettre d'éponger cette dette, il lui confia la sous-traitance de pièces de mécanique de précision, dont certains éléments pour la NASA avec les missions Apollo, ce dont M. Lévèque n'était pas peu fier.
Cet échec aurait pu conduire la petite société à la faillite, mais en réalité, ce fut l'occasion d'un important développement industriel dans la sous-traitance...
Pour la petite histoire, le "D" de "LD 8"provient de "Delasseau", nom d'un ami qu'il comptait entraîner dans cette aventure, mais qui déclinera son offre, et le regrettera...
en plaçant cette image informative tirée de bricolo_ciné-privé de mai 1947:
Lévêque-1.jpg
image Arnaud Saudax
Lévêque-1.jpg (34.8 Kio) Vu 4650 fois
La main est à Jean-François pour son premier report


N.B: ensuite j'y mettrai ma réaction.

enfin on nettoiera le fil de Vevey en faisant un petit lien vers ici.

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6041
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Localisation : Mirabel aux B. Provence
Contact :

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Arnaud SAUDAX » jeu. 8 mai 2014 14:50

:Hello: Avec Alain Dubeau, qui avait rencontré M. Trémaud, nous avions co-écrit un article dans Cyclope... En voici un extrait :
Bienvenue, monsieur Trémaud...
Une fois passée quatre années difficiles (1947-51), les ventes de LD 8 vont régulièrement augmenter grâce au savoir faire d'un homme qui, commercial redoutable, se révélera aussi un novateur éclairé : j'ai cité monsieur Henri Trémaud.
Après son arrestation par la police allemande pour fait de résistance, (son chef de réseau ayant été retourné par l'Abwher), M. Trémaud est envoyé en déportation à Buchenwald. Il parvient à s'évader lors de l'évacuation de son camp, et après maintes péripéties, revient à Paris le 1er mai 1945. Son père, Directeur Commercial chez Berthiot, le présente à monsieur Laroche (PONTIAC), qui l'engage pour travailler, rue Lafayette à Paris, à l'ADAP (Agence de Distribution d'Appareils Photographiques = service commercial de Pontiac). Après deux ou trois ans, M. Trémaud s'est constitué un carnet d'adresses important, et connaît nombre de revendeurs photo.
Lors d'un repas chez ses parents, il rencontre M. Anglade (un ami de Pierre Lévêque) qui lui propose de se charger de la distribution des caméras LD 8 dont les ventes, malgré la qualité du produit, assurent mal la bonne marche de l'entreprise. En effet, des débuts de la fabrication de ses caméras (1947) jusqu'en 1951, M. Lévêque ne dispose pas de service commercial ; il vend ses caméras par relations et, en Ile de France, seuls deux revendeurs gèrent un petit stock : GMG, 3 rue de Metz, et GRENIER, 27 rue du Cherche-Midi à Paris.
Tout va changer dès la prise en mains de la distribution par M. Trémaud (1951), l'usine de Pau n'a désormais plus affaire aux détaillants ; lors du 22ème Salon de la Photographie et du Cinéma, le stand Lévêque (n° 144) est tenu par Henri Trémaud qui présente ses propres produits - viseur Exaplan et visionneuse Moviephot - en plus des LD 8. Les ventes connaissent alors une très nette augmentation ; M. Trémaud commande à Pau les caméras désirées, envoyées par la SNCF en express. Les caméras sont dépourvues d'optique et c'est M. Trémaud qui monte principalement des objectifs Berthiot (on se souvient que M. Trémaud père travaille chez Berthiot), mais aussi quelques optiques Angénieux (dans un rapport de 9 Berthiot pour 1 Angénieux).
Les débuts de M. Trémaud dans la distribution sont aidés par Roland Pech de Film Office qui possède une boutique, (Ciné-Grim au 63, avenue des Champs Elysées). Un de leurs premiers clients est l'auteur, comédien, humoriste Robert Lamoureux qui fera pourtant, quelques années plus tard, de la publicité pour une marque concurrente (Ercsam). Pour ses premières armes, Henri Trémaud n'a pas de local et occupe, en guise de bureaux, quelques mètres carrés dans l'hôtel d'une parente, sur les Champs Elysées. En 1952, il achète un local rue de Léningrad, au photographe Lucien Beaugers qui traverse alors quelques difficultés financières.
Le viseur Exaplan, rapporté de la Photokina (firme TWE) et exposé en mars 1951 à Paris va être installé sur la LD 8. Monsieur Trémaud le soumet à un ami, monsieur Delabarde, qui l'adapte à la caméra et nous donne ainsi la nouvelle LD 8 de 1952 (Salon de la Photo) à viseur à champ variable en lieu et place du viseur initial, multifocal à cadres. Les viseurs sont fabriqués à Juvisy sur Orge par M. Delabarde qui les envoie à Pau afin d'être montés sur les caméras dès le début 1952. La fabrication était assez artisanale car M. Delabarde travaillait uniquement avec un compagnon. Le viseur Exaplan (nom donné par M. Trémaud) sera développé pour le format 9,5, pour le 16mm , pour le 35mm (en tant que chercheur de champ) et également vendu à Foca. Les verres de ce viseur provenaient de chez Berthiot.
Le viseur Exaplan est un viseur optique à 7 lentilles traitée ; il permet l'utilisation d'optique de 6,5 mm à 100 mm de focale en continu. Il offre un dispositif de correction de parallaxe descendant à 50 cm par déplacement du corps entier du viseur.
Iconomécanophile chauvin...

Jacques MAR

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Jacques MAR » mer. 14 mai 2014 13:31

Bonjour aux amateurs de caméra ciné-amateur !

La main est à Jean-François pour son premier report, s'il le souhaite (ceci en guise de rappel souriant !).

Et, pour faire patienter, je vous offre une image people :

Une jolie petite Française en bonne compagnie.
.
Fichiers joints
BolexH16_&_LevequeLD8_JM.jpg

Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 6041
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Localisation : Mirabel aux B. Provence
Contact :

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Arnaud SAUDAX » mer. 14 mai 2014 17:01

:Hello: Mais, il manque le Fader ! :turlututu: :gratgrat:
Iconomécanophile chauvin...

Jacques MAR

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Jacques MAR » mer. 14 mai 2014 18:57

.
Le Fader de Bolsey ? Celui reçu d'Arnaud ? Le Fader dont je suis devenu fada.... Avec sa tête de Félix le Chat ?
.
Le voilà :
L'un des plus jolis accessoires que l'on puisse désirer.... tellement décoratif ! :boing:
.
Fader-Bolsey-De-AS.jpg
Fader-Bolsey-De-AS.jpg (23.56 Kio) Vu 4513 fois
Merci Arnaud !

Avatar du membre
Jean-Francois LEC
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 1723
Enregistré le : jeu. 25 nov. 2010 20:03
Localisation : Bastia

Re: [Léveque] réparation possible?

Message non lu par Jean-Francois LEC » jeu. 15 mai 2014 19:42

Comme j'ai perdu un peu le fil cause absence rurale au bout d'une ligne internet à débit aléatoire et ne sachant pas faire "les reports", je propose de réunir mes deux messages en un seul un peu plus complet.
Mécanicien de formation, les caméras mécaniques comptent autant pour moi que les appareils photos et la LD8 ne pouvait pas échapper à la règle.
J'ai trouvé la mienne complète dans sa boite de transport en cuir "sellier", le velours est effectivement d'un drôle de bleu (alzemer tu me guette !), avec la note de mise au point du Hyper Cinor Som Berthiot (réducteur de focale, environ 1/2), d'un tableau des diaphragmes en fonction des vitesses (8 i/s à 64 i/s) et chose exceptionnelle, de la clé de la serrure de la boite !
Ensuite, la LD8 en position de travail, avec poignée à gachette.
Le viseur comporte une correction de parallaxe et un adaptateur de champ à la focale.
L'objectif du bas est équipé de l'Hyper Cinor Som Berthiot, celui en arrière d'un pare soleil cylindrique.

Jacques, je te laisse la main pour achever le transfert de sujet, j'effacerai ensuite mes 2 post sur Vevey 2014 et les commentaires ici (si c'est comme ça qu'il faut faire)
Fichiers joints
Leveque%20LD8%20coffret%20-%20Copie.jpg
Leveque%20LD8%20coffret%20-%20Copie.jpg (78.81 Kio) Vu 4511 fois
Levque%20LD8%20red.jpg
Levque%20LD8%20red.jpg (46.41 Kio) Vu 4511 fois
Si la matière grise était plus rose, le monde aurait moins les idées noires (Pierre Dac)

Répondre

Retourner vers « Autres »