Contax I, II, IIa, etc mise en garde

Mael Bilquey

Contax I, II, IIa, etc mise en garde

Message non lu par Mael Bilquey »

Bonjour à tous.

Je profite d'une réparation pour mettre en garde tous ceux qui voudraient ouvrir un Contax I, II, IIa, Super Nettel I et II, ou encore un Nettax afin de faire repartir l'obturateur un peu mou en retendant le ressort maître sans au préalable avoir intégralement nettoyé, et révisé l'obturateur. Je souhaite effectuer cette mise en garde car j'ai reçu un appareil qui a subit les outrages liée à la méconnaissance flagrante de ce type d'appareil, et qui oblige ensuite à de longues et couteuses réparations. C'est un peu comme mettre un "kit coup de fouet" avec cylindre et pistons neufs sur une R16 dont les bielles ont déjà 200000 kms... Ca dure pas très longtemps, et c'est à terme destructif. Un exemple concret : Les rideaux métalliques de ces appareils, constituées de petites lattes articulées, sont glissées les unes dans les autres, et c'est une cordelette de cuir qui est sertie de chaque coté qui les fait rester alignées. Il est bien evident que le cuir qui a plus de 70 ans commence à fatiguer, surtout après avoir été plié et déplié pendant quelques milliers de déclenchements. Retendre sans autre intervention le ressort augmente les contraintes, les frottements, et les risques de casse. Ne jamais tendre le rideau plus de 10 tours ! Le ressort principal se décroche vers 12-13 tours pour les Contax, 15-16 sur les Kiev. En plus, quand il se décroche, il se transforme en une sorte de pelote de fil qui n'est pas récupérable !

Un exemple, ce que l'on peut voir comme horreur après que tout se soit coincé, et qu'un malheureux ait voulu décoincé le rideau avec n'importe quoi :

Image

Il est parfois difficile de sauver ce genre de rideaux. Mais c'est parfois envisageable.

Ci dessous un rideau de Super Nettel après restauration


Image

L'axe inférieur, a du être intégralement démonté afin de changer les 3 ressorts qui le compose, les 2 ressorts des poulies externes, et le ressort central. C'est une opération délicate et très fastidieuse. Ensuite, on remet le rideau.

Chaque latte du rideau, après poncage, décabossage, a été réassemblée, puis ressertie sur des cordelettes en chanvre, fil très résistant et qui est un paliatif sérieux m'ayant donné jusqu'à présent satisfaction. (j'ai écrit en cuir, mais sur ce rideau en particulier elles sont en chanvre)

Un morceau de cuir sert de coussin au rideau lorsqu'il s'enroule sur lui-même. Là encore, la bonne épaiseur est de rigueur sinon au remontage le rideau frotte. Les fameux rubans doivent être de la bonne largeur et de la bonne épaisseur. Bref, tout un programme.

Et enfin, prêt à être remonté dans l'appareil.

Image

Si vous souhaitez faire restaurer un Zeiss qui possède un obturateur complètement bloqué, ou aux rideaux abimés, n'hésitez pas à me le confier.

Avatar du membre
michel-c
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 623
Enregistré le : jeu. 24 févr. 2005 15:44
Contact :

Re: Contax I, II, IIa, etc mise en garde

Message non lu par michel-c »

Je confirme.
Mon Contax 2 de 1936 était dans un état déplorable.
Maël a tout repris. Celà a un coût, mais voici un appareil de 72 ans qui fonctionne comme une horloge. de plus les vitesses mesurées par Maël permettent d'exposer correctement les images.
Bref, à mon avis, pour ce genre d'engin il vaut mieux ne rien casser de plus et l'envoyer au spécialiste..
Merci maël
Michel-c
ps:...Après le III et leII....je pense t'envoyer un I

Répondre

Retourner vers « Zeiss Ikon »