[Konica] IIIM et IIIMs ?

Ce forum est destiné à recevoir toutes vos questions sur les appareils anciens, si elles ne trouvent pas meilleur thème ci-dessous, mais pas les petites annonces de ventes, achats ...
Avatar du membre
Weber jean francois
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 2038
Enregistré le : jeu. 26 févr. 2004 17:41

[Konica] IIIM et IIIMs ?

Message non lu par Weber jean francois »

L'acquisition récente d'un Konica IIIM m'a amené à faire quelques recherches, certains articles parlent d'un modèle IIIMs sans plus de précisions quant-a son existence.
J'aimerai savoir si ce modèle existe vraiment et quelles sont ses particularités.
Des photos montrent le konica IIIM avec un bouton déclencheur différent.
http://www.pbase.com/equipment/image/51289342
http://www.collection-appareils.fr/x/ht ... _IIIM.html
Mais il s'agit peut-être d'un bouton venant se visser dans le pas de vis du déclencheur souple sans pour cela être une différence.
Toute lumière sera la bienvenue.
Ne pas craindre d'aller lentement craindre seulement de s'arrêter.

Avatar du membre
Michel Rohan
Messages : 191
Enregistré le : lun. 21 déc. 2009 04:30
Contact :

Re: [Konica] IIIM et IIIMs ?

Message non lu par Michel Rohan »

Jamais entendu parler du III Ms. Il est assez fréquent que certains utilisent le "s" pour la marque du pluriel, surtout aux USA.
Je te confirme que les déclencheurs sont strictment identiques entre le III, le IIIA et le IIIM. Il fallait retirer une petite vis pour mettre en place le câble souple. Et comme cette vis est très facile à perdre (comme le masque demi-format du IIIM), on pourrait penser que les déclencheurs sont différents, ce qui n'est pas le cas.

Petite photo de la vis en question.
vis.jpg
vis.jpg (25.45 Kio) Vu 1002 fois

paul duflot
Messages : 168
Enregistré le : jeu. 13 févr. 2014 20:12

Re: [Konica] IIIM et IIIMs ?

Message non lu par paul duflot »

Très intéressant ce Konica que je ne connaissais pas et que je découvre. :gratgrat:
Mais le site et le forum ne sont-ils pas faits pour cela? :D
Le levier d'avancement du film couplé à l'armement (et placé à gauche autour de l'objectif) me semble directement inspiré des Zeiss Tenax I et II.
Alors, pure création Zeiss ou y a-t-il eu des précédents? :?:

Avatar du membre
Weber jean francois
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 2038
Enregistré le : jeu. 26 févr. 2004 17:41

Re: [Konica] IIIM et IIIMs ?

Message non lu par Weber jean francois »

Merci Michel pour cette réponse qui vient élucider un "mystère" qui s'épaississait avec le temps. :prosterne:
Ne pas craindre d'aller lentement craindre seulement de s'arrêter.

Avatar du membre
Michel Rohan
Messages : 191
Enregistré le : lun. 21 déc. 2009 04:30
Contact :

Re: [Konica] IIIM et IIIMs ?

Message non lu par Michel Rohan »

Alors, pure création Zeiss ou y a-t-il eu des précédents?
Je pense que c'est une pure création de Zeiss, mais surtout d'un ingénieur (Hubert Narwin) qui avait compris qu'il fallait :
- pouvoir armer l'appareil et faire avancer le film avec un seul levier
- et surtout pouvoir passer à la vue suivante sans quitter de vue son sujet (progrès considérable sur le plan ergonomique).

Maintenant, je crois qu'il n'est pas allé assez loin dans son analyse et m'en explique. Si on prend un Tenax (alias Mark II, alias Tenax II) de 1937, on se rend compte immédiatement que c'est l'index de la main droite qui agit sur ce levier, puis doit se déplacer vers le déclencheur. D'où une petite perte de temps lorsqu'il faut faire vite.

Les ingénieurs de Konishiroku se sont, à mon avis, largement inspiré de cette idée, mais ils ont raisonné autrement : pour aller plus vite, l'index droit ne doit jamais quitter le déclencheur. Et ils ont mis tout simplement ce levier à gauche et si gros qu'on ne peut pas le louper. Avec une petite erreur sur le III M : si on ne relève pas la cellule, on a du mal, dans la précipitation, à mettre l'index gauche dessus.

paul duflot
Messages : 168
Enregistré le : jeu. 13 févr. 2014 20:12

Re: [Konica] IIIM et IIIMs ?

Message non lu par paul duflot »

Merci Michel, pour cette analyse pertinente.

On constate que Zeiss avait remédié au problème sur le Tenax I (sorti après le II et simplifié: pas d'objectif interchangeable ni de télémètre) en reportant le levier d'avancement-armement à gauche, le déclenchement étant assuré par un petit levier à droite: là, chaque index pouvait rester en place, l'oeil étant collé au viseur.

Plus tard, Voigtländer cherchera le même résultat sur le superbe Vitessa, avec sa longue tige escamotable.

Répondre

Retourner vers « La collection d'appareils photo »