Matériels développement films.

Toutes les questions sur le labo à l'ancienne : le traitement des négatifs, des positifs, de tous les procédés, même les plus anciens (ferrotypie, cyanotypie etc..), le tirage etc....

Matériels développement films.

Message non lupar Arnaud_bzh » Mar 21 Nov 2017 19:40

Bonsoir à tous!

Une nouvelle fois, j'en appelle à votre expertise.
J'aimerai me lancer dans le développement de films. J'ai parcouru le forum, fais des recherche sur le net, et les informations sont légions, à s'y perdre! J'aurai souhaité savoir concrètement ce qu'il faut en matériel, ça encore ça va, mais particulièrement quels produits chimiques utilisés pour débuter simplement, sachant que pour le moment je me fais la main avec des pellicules NB fomapan 100, 200...

Merci bien! :)
Arnaud_bzh
 
Messages: 41
Enregistré le: Mer 26 Juil 2017 09:34

Re: Matériels développement films.

Message non lupar jean paul Royer » Mar 21 Nov 2017 21:31

Bonjour, pour développer vos négatifs il vous faut comme chimie 1- révélateur 2- bain d’arrêt (acide acétique) 3 fixateur
voici un site pour le révélateur/film https://www.digitaltruth.com/devchart.php?Film=Fomapan+100&Developer=&mdc=Search&TempUnits=C
le bain d'arret et fixateur sont les mêmes que pour le papier mit à part la dilution

pour la préparation des chimies un broc étiqueté ou n° par produit comme cela pas de risque d'inverser l'ordre des bains
http://studioroyer.over-blog.com/
Avatar de l’utilisateur
jean paul Royer
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 575
Enregistré le: Mar 1 Sep 2009 15:46
Localisation: Andenne Belgique

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Patrick FO » Mar 21 Nov 2017 21:40

Et si tu te mettais tout simplement au Caffénol ? Voilà de la chimie pas trop polluante, facile à se procurer et on peut en avoir toujours sous la main :boing:
Des cristaux de soude ou de la soude en poudre (grande surface), du café lyophilisé (le plus basique), de la vitamine C (acide ascorbique, un pharmacien peut t'en procurer facilement, c'est mieux que les comprimés effervescents).
Après il faut fixer le négatif avec un fixateur traditionnel.
Tableau de recettes joint. Il est préférable de multiplier par 2 la quantité de soude. Ne t'occupe pas du bromure de potassium. :Tchin:
Fichiers joints
Caffenol-pt.jpg
Recettes basiques
Caffenol-pt.jpg (113.71 Kio) Vu 285 fois
Patrick Fourneret
Besançon, ville de naissance des frères Lumière et pas seulement de Victor Hugo !
Comtois rends-toi, nenni ma foi ! Bourguignon ? Pas question !!
Avatar de l’utilisateur
Patrick FO
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 599
Enregistré le: Dim 21 Déc 2008 10:54
Localisation: Franche-Comté

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Eric Carlhan » Mer 22 Nov 2017 07:57

Une cuve de développement
Un extracteur d'amorce (ou un décapsuleur)
Une paire de ciseaux pour le 135
Un révélateur film (perso j'utilise du Tmax mais c'est parce que j'aime bien le film Tmax100)
Un bain d'arrét
Un fixateur film
Un agent mouillant pour le dernier rinçage à l'eau distillée. (Perso j'avais de meilleurs résultats avec le liquide de rinçage du lave-vaisselle qu'avec les produits "faits pour")
Deux pinces pour suspendre le film
Un thermomètre.
Une éprouvette graduée (ou un bol gradué de cuisine à condition de le laisser ensuite avec le matos photo)
Pour la pince à essorer les films, j'ai essayé et je suis arrivé à la conclusion que le bon usage de la chose était de la prendre dans la main droite, d'ouvrir la poubelle de la main gauche et de jeter cette sal ...rie sans regrets. Par contre, une essoreuse à salade réformée c'est pas mal.
Caddy photo vend des "starter kit" avec le matos et les produits mais je n'ai testé ni les uns ni les autres.

Dans un monde parfait il faut pouvoir utiliser une pièce facile à obscurcir totalement (et totalement c'est totalement. Si le tirage papier peut, à la rigueur, s’accommoder d'un petit rai de lumière sous une porte, c'est rédhibitoire pour un film beaucoup plus sensible que le papier). Perso, j'ai longtemps utilisé les toilettes sans fenêtres de mon ancienne maison avec une serpillière en bas de la porte et une serviette nouée sur la poignée pour masquer le trou de serrure, c'est moyennement glamour mais pour les 3 minutes que dure la mise en spire ça va. Sinon, il faudra aussi prévoir un manchon mais c'est beaucoup plus chiant à l'usage.
Le prix s'oublie, la qualité reste
Bastien (1ère gâchette chez Volfoni)
Avatar de l’utilisateur
Eric Carlhan
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 6907
Enregistré le: Ven 5 Aoû 2005 17:41
Localisation: France, Franche Comté, Jura

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Bernard Ladroue » Mer 22 Nov 2017 09:52

... 3 bidons plastique pour le stockage des produits. A défaut, dans un premier temps, des bouteilles de lait blanches avec l'intérieur gris.
Solution économique pour le bain d'arrêt : vinaigre blanc (20 cl de vinaigre blanc 8° et 80 cl d'eau).

Tu sembles utiliser principalement des pellicules Fomapan. Foma commercialise aussi des révélateurs en poudre ou liquide, sous la dénomination Fomadon, qui reprennent les formules de révélateurs bien connus. Détails sur le site.
Tiens nous informé de tes premiers essais !
:Hello:
L'appareil photo voit au-dela  de la vision humaine ; alors, pourquoi ne pas l'utiliser !
Edward Henry Weston
Avatar de l’utilisateur
Bernard Ladroue
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 1535
Enregistré le: Sam 29 Sep 2007 10:33
Localisation: Proche Fontainebleau (77)

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Arnaud_bzh » Mer 22 Nov 2017 10:26

Merci messieurs pour toutes ces informations! Je n'ai plus d'excuses maintenant! :)

Une question quand même... Certaines étapes se font donc dans le noir, mais, vous le faites à taton? Je veux dire, personne n'utilise de lumière rouge?
Modifié en dernier par Arnaud_bzh le Mer 22 Nov 2017 11:18, modifié 1 fois.
Arnaud_bzh
 
Messages: 41
Enregistré le: Mer 26 Juil 2017 09:34

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Patrick FO » Mer 22 Nov 2017 10:50

Pour l'introduction du film dans la spire, NOIR ABSOLU !!! Il est recommandé de s'entraîner auparavant avec un film gâché qui a pris le jour. Je conserve toujours une cartouche 135 qui me sert à tester des appareils anciens (avancement, armement, etc.) :Tchin:
Patrick Fourneret
Besançon, ville de naissance des frères Lumière et pas seulement de Victor Hugo !
Comtois rends-toi, nenni ma foi ! Bourguignon ? Pas question !!
Avatar de l’utilisateur
Patrick FO
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 599
Enregistré le: Dim 21 Déc 2008 10:54
Localisation: Franche-Comté

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Bernard Ladroue » Mer 22 Nov 2017 10:57

Patrick a dégainé avant moi ! Il te donne la bonne piste.

Ce qui se fait dans le noir, c'est le chargement du film dans la cuve. Cette dernière reçoit le film, une fois fermée, elle le protège de la lumière.

Concrètement, il faut extraire le film de sa cartouche (ou récupérer l'amorce), découper l'amorce, introduire le film sur la spire d'enroulement. Mettre la spire dans la cuve, refermer soigneusement celle-ci.
A ton stade, la première chose à te procurer, c'est une cuve de développement et ensuite de t'entraîner au chargement sur la spire avec un film de récupération. Tu commence par le faire en pleine lumière, assis confortablement devant une table, les yeux ouverts, plusieurs fois si nécessaire jusqu'à te sentir à l'aise. Essaies ensuite en fermant les yeux, renouvelle cet apprentissage autant de fois que nécessaire. Lorsque tu sens que tu maîtrise l'opération, essaie à nouveau dans la pièce obscure dans les condition ou tu travailleras.

Le traitement du film se fait en lumière naturelle ou artificielle. C'est une suite d'opération menée avec un peu de rigueur (température, propreté des accessoires, respect des temps de traitement...).
Un petit coup d'oeil ici pourra te donner une idée.

:Hello:
L'appareil photo voit au-dela  de la vision humaine ; alors, pourquoi ne pas l'utiliser !
Edward Henry Weston
Avatar de l’utilisateur
Bernard Ladroue
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 1535
Enregistré le: Sam 29 Sep 2007 10:33
Localisation: Proche Fontainebleau (77)

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Arnaud_bzh » Mer 22 Nov 2017 11:21

Impec, c'est noté, merci pour ces précisions! :Tchin:
Arnaud_bzh
 
Messages: 41
Enregistré le: Mer 26 Juil 2017 09:34

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Jean-Pierre Fantone » Jeu 23 Nov 2017 00:20

:Hello:
Plusieurs choses essentielles n'ont pas été dites :
1) Si on ne peut obtenir le noir absolu de sa salle de bain il faut acheter un manchon de chargement, bien plus pratique. On met dans le manchon la cuve ouverte, le couvercle, la spire, le film (si cartouche 135, faire sortir l'amorce comme expliqué), une paire de ciseaux à bouts ronds pour couper le film de sa cartouche une fois mis en spire . Les films 120 sont moins facile à mettre sur la spire qui doit être bien sèche. Perso j'utilise un récupérateur d'amorce, c'est mieux que le décapsuleur mais les deux sont inutiles ainsi que les ciseaux pour les films 120.
2) L'eau pour préparer les bains : si l'eau du robinet est calcaire, utiliser de la Volvic.
3) Les révélateurs : pour débuter prendre un révélateur concentré liquide (Fomadon ou Rodinal) qu'on utilise à bain perdu après dilution dans l'eau ; bien respecter les dosages. Avantage : le révélateur concentré se conserve dans son emballage d'origine (astuce : remplacer le liquide manquant par des billes en verre de façon à faire affleurer le liquide au bord du goulot avant de remettre le bouchon). Les révélateurs à base de poudre à diluer ( D-76, ID-11) se préparent en une seule fois la veille, ils sont utilisés et réutilisables pur (stock) ou dilués (en général 1+1 ou 1+3) alors à bain perdu.
4) Le fixateur pour film : en liquide concentré à diluer (en général 1+4). Le liquide concentré se conserve dans son emballage d'origine (même astuce avec les billes). La solution de fixage sert pour plusieurs films et se conserve très bien sans air. Pour savoir si le fixateur est encore bon y faire tremper, en l'agitant, un bout d'amorce de film non développé ; il doit devenir complètement transparent au bout de quelques minutes (moins de 6mn idéalement) sinon refaire du fixateur.
5) Le lavage du film, très important pour sa conservation. environ 15 mn sous un filet d'eau courante tombant dans l'axe de la spire. dernier rinçage avec le produit vaisselle. Séchage à l'abri de la poussière (la salle de bain c'est bien)
6) L'utilisation du matériel de mesure et de préparation : toujours utiliser le même pour l'eau, pour le révélateur, pour le bain d'arrêt, pour le fixateur ; ne pas intervertir et bien le laver séparément après usage idem pour la cuve et spire.

Le matériel qu'on peut avoir : des seringues pour prélever et mesurer les produits concentrés ; des biberons ou brocs gradués, bouteille en verre brun ... Attention, ils ne pourront plus être utilisés pour un autre usage que le développement photo.
:Tchin:
JP
Minoltafan et autres...
Ne rien faire est difficile, on ne sait jamais si on a vraiment fini.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Fantone
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 760
Enregistré le: Dim 1 Aoû 2004 17:41
Localisation: Marseille

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Patrick FO » Jeu 23 Nov 2017 08:45

Bernard Ladroue a écrit:Solution économique pour le bain d'arrêt : vinaigre blanc (20 cl de vinaigre blanc 8° et 80 cl d'eau).


Salut Bernard,
je n'ai jamais osé utiliser le vinaigre (d'alcool j'imagine). Tu indiques la dilution pour les films, tu fixes pendant combien de temps ?

Avec le café, la soude, la vitamine C et le vinaigre, on élimine la question de la conservation des produits et on ne prépare que ce dont on a besoin. :boing:
Je prépare tous mes bains à l'eau distillée, achetée en bidon de 5 l en supermarché.
Je confirme que quelques gouttes de produit de rinçage pour lave-vaisselle dans la dernière eau ça marche impecc. Pour parachever le tout, je rince rapidement une dernière fois à l'eau distillée pour enlever tout reste de produit et je laisse égoutter.

Manchon de chargement : pratique mais nid à poussières !!! :ronchon:
Patrick Fourneret
Besançon, ville de naissance des frères Lumière et pas seulement de Victor Hugo !
Comtois rends-toi, nenni ma foi ! Bourguignon ? Pas question !!
Avatar de l’utilisateur
Patrick FO
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 599
Enregistré le: Dim 21 Déc 2008 10:54
Localisation: Franche-Comté

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Jean-Pierre Fantone » Jeu 23 Nov 2017 09:25

Patrick FO a écrit:
Bernard Ladroue a écrit:Solution économique pour le bain d'arrêt : vinaigre blanc (20 cl de vinaigre blanc 8° et 80 cl d'eau).


Salut Bernard,
je n'ai jamais osé utiliser le vinaigre (d'alcool j'imagine). Tu indiques la dilution pour les films, tu fixes pendant combien de temps ?
Manchon de chargement : pratique mais nid à poussières !!! :ronchon:

Bonjour Patrick :Hello:
J'utilise aussi le vinaigre blanc d'alcool ménager (au rayon entretien) en bain d'arrêt 1 minute.
Avec les manchons de chargement je n'ai jamais eu de problème de poussières, je les enferme dans un sac plastique à fermeture "éclair". Avant le révélateur j'effectue un pré-mouillage d' une minute ou un lavage de trois minutes pour éliminer la couche anti-hallo de certains films (Rollei R3, plans-film Arista EDU...) s'il y a poussière, elle est éliminée.
:Tchin:
Jean-Pierre
Modifié en dernier par Jean-Pierre Fantone le Jeu 23 Nov 2017 17:02, modifié 1 fois.
Minoltafan et autres...
Ne rien faire est difficile, on ne sait jamais si on a vraiment fini.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Fantone
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 760
Enregistré le: Dim 1 Aoû 2004 17:41
Localisation: Marseille

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Bernard Ladroue » Jeu 23 Nov 2017 15:09

:Hello:
Merci Jean-Pierre pour avoir répondu à la question du bain d'arrêt.
L'appareil photo voit au-dela  de la vision humaine ; alors, pourquoi ne pas l'utiliser !
Edward Henry Weston
Avatar de l’utilisateur
Bernard Ladroue
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 1535
Enregistré le: Sam 29 Sep 2007 10:33
Localisation: Proche Fontainebleau (77)

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Jean-Pierre Fantone » Jeu 23 Nov 2017 17:06

:Hello:
De rien, Bernard et merci pour le lien vers le site Foma.

Pour Arnaud : je lui conseille l'achat du livre de Pierre Bachelier "Noir & Blanc, de la prise de vue au tirage". Editions Eyrolles. Tout y est expliqué clairement.
:Tchin:
Jean-Pierre
Minoltafan et autres...
Ne rien faire est difficile, on ne sait jamais si on a vraiment fini.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Fantone
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 760
Enregistré le: Dim 1 Aoû 2004 17:41
Localisation: Marseille

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Arnaud_bzh » Ven 24 Nov 2017 09:53

Bonjour!

Merci pour le complément d'informations, ya plus cas maintenant! Mais je pense que ça attendra noel...
J'ai déjà ce livre Jean-Pierre, il semblait incontournable, donc je n'ai pas trainé a l'acheter! ;)
Arnaud_bzh
 
Messages: 41
Enregistré le: Mer 26 Juil 2017 09:34

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Arnaud_bzh » Sam 25 Nov 2017 17:02

Bonsoir!

Nouvelle question, concernant un autre matériel dont on a parlé, ou plutot une application: Lightmeter... J'ai testé, mais les réglages qu'il me donne ne me semble pas correspondre à la règle du f16. Par exemple, cet aprem, beau temps ensoleillé, pellicule iso 200, donc pr moi f16 = 1/200, mais Lighmeter me donnait plus f5,6 ou f8... Ne serai-je pas en surexposition là? Merci!
Arnaud_bzh
 
Messages: 41
Enregistré le: Mer 26 Juil 2017 09:34

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Jean-Pierre Fantone » Sam 25 Nov 2017 17:29

:Hello: Bonsoir,
En lumière réfléchie, c'est à dire le capteur dirigé vers le sujet avec l'image apparaissant au centre du Lightmeter, j'ai souvent par beau soleil 1/125 à f8 pour 100 iso. 1/250 à f8 pour 200 iso me semble correct. L'application est peut-être moins précise qu'une vrai cellule à main. Je comparerai au soleil avec ma Minolta Autometer IVF. Déjà en visant l'écran de l'ordi les deux appareils me donnent sensiblement la même mesure : f=2, 1/60 pour 100 iso avec Lightmeter et f= 2.07, 1/60 avec ma Minolta.
Jean-Pierre
Note : mieux vaut être sur-ex que sous.
Minoltafan et autres...
Ne rien faire est difficile, on ne sait jamais si on a vraiment fini.
Avatar de l’utilisateur
Jean-Pierre Fantone
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 760
Enregistré le: Dim 1 Aoû 2004 17:41
Localisation: Marseille

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Renaud LAEMMLI » Sam 25 Nov 2017 19:47

:Hello: Si la règle du F:16 était la panacée, on n'aurait pas inventé toutes sortes de cellules... F:16 à 1/100 pour 100 ISO avec un beau soleil d'été, ça doit être correct. Mais en hiver, où nous allons bientôt être, la lumière est plus rasante, d'autant plus qu'on se trouve vers le noooord ! Et puis il faut aussi tenir compte de la réflexion du sujet : pour photographier un tas de charbon, ce sera plutôt 5,6 voire 4. Et comme le dit si bien Jean-Pierre, il vaut toujours mieux surexposer, sauf en diapo (et en numérique...). Bonnes photos ! :Tchin:
Helvète du Nord, exilé au Sud, fauché involontaire, mais je m'enrichis à  votre contact !

"Trumpettes" de la renommée, vous êtes bien mal embouchées... (Georges Brassens)
Avatar de l’utilisateur
Renaud LAEMMLI
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 4596
Enregistré le: Dim 1 Oct 2006 17:41
Localisation: Alpes Maritimes, bien au chaud

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Arnaud_bzh » Dim 26 Nov 2017 11:21

Hello!

Merci messieurs, ya plus cas faire des essais sur le terrain donc... :)
Arnaud_bzh
 
Messages: 41
Enregistré le: Mer 26 Juil 2017 09:34

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Bernard Ladroue » Dim 26 Nov 2017 17:33

Bonsoir,
J'ai essayé par curiosité l'application Lightmeter. Je préfère Photo Friend qui me semble plus lisible et qui offre en plus une échelle de profondeur de champ.
Toutefois, je préfère mes posemètres !
:Hello:
L'appareil photo voit au-dela  de la vision humaine ; alors, pourquoi ne pas l'utiliser !
Edward Henry Weston
Avatar de l’utilisateur
Bernard Ladroue
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
 
Messages: 1535
Enregistré le: Sam 29 Sep 2007 10:33
Localisation: Proche Fontainebleau (77)

Re: Matériels développement films.

Message non lupar Arnaud_bzh » Lun 27 Nov 2017 11:54

J'ai jeté un oeil sur Photo Friend, ça a l'air pratique en effet. Je comparerai les 2 sur le terrain! Merci Bernard. :Tchin:
Arnaud_bzh
 
Messages: 41
Enregistré le: Mer 26 Juil 2017 09:34


Retourner vers * Labo à l'ancienne

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 0 invités