BREAKING NEWS[goerz] anschütz tropical par Jose PP | [richard jules] verascope mod... par Joël M-B | [agfa] mise au point pour kod... par Sylvain Halgand | Objectifs kinoptik apochromat... par Sylvain Halgand | Question par rapport au catal... par Fredart | Lyon lumière, c'est ce weeke... par Renaud LAEMMLI | [bulter & stammer] 9 29 h... par Sylvain Halgand | Ringfoto 1971 par Sylvain Halgand |
Girard Le Rêve Ideal 1907 favori envoyer imprimer
Photo(s) de AS et texte de AS. Propriété de Maison de la photo de St-Bonnet
UK English version
Promo

Chronologie de la marque Girard Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication ou d'assemblage final : France
Fabriqué de 1907 à 0.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 11004

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Girard Le Rêve Ideal 1907



Sur cette version l'objectif est un "Symetrical Anastigmat F:6,8" dédoublable fabriqué par Roussel. Il est à double tirage et sur le côté du soufflet on voit très bien l'anneau qui permet de maintenir en position simple tirage. Il y a deux échelles de mises au point. Chaque échelle étant double avec repères pour plaques et pellicule.

Il y a le décentrement vertical et horizontal (par vis). L'obturateur est un Baush et Lomb Automat à frein à air (1 2 5 25 50 100 B T).

Sur cet exemplaire, il est possible qu'il manque une des deux pompes du déclencheur, ainsi que la clé d'enroulement du film.

Son système de décentrement vertical est assez impressionnant et fait appel à deux cames disposées en X et qui se redressent vers la verticale.
 

 

Objectif dédoublé devenant une longue focale

Les objectifs dédoublables.

Les verres optiques ont l'heureuse propriété de modifier la trajectoire d'un rayon lumineux d'une façon parfaitement définie (selon la loi des sinus) en fonction de leur indice de réfraction et de l'angle d'incidence du dit rayon lumineux. Malheureusement, l'indice de réfraction, pour une qualité de verre donné, varie avec la longueur d'onde du rayon lumineux, et pour une lumière "normale" (non monochromatique) la réfraction est donc accompagnée de dispersion, créatrice des fameuses franges colorées que l'on observe dans les mauvais instruments.

En combinant habilement des lentilles de verres différents dont les rayons de courbure sont savamment calculés, les opticiens peuvent fournir des objectifs minimisant les principales aberrations pour une application définie. Un objectif pour l'astronomie n'a pas les mêmes contraintes qu'un ultra grand angulaire ou un objectif de microscope.

Un "doublet" peut produire une image achromatique pour un champ réduit et une ouverture relative faible, mais sera affecté de distorsion en coussinet ou en barillet selon l'orientation des courbures et la position du diaphragme...
En disposant deux doublets symétriquement de part et d'autre du diaphragme, on réduit considérablement cette distorsion, la focale est à peu près réduite de moitié, et donc l'ouverture relative pratiquement doublée.
C'est là le principe des objectifs symétriques dédoublables, mais on peut remplacer le doublet par un triplet ou même un quadruplet, dans le but de corriger d'autres aberrations.

Le principe peut s'étendre à des combinaisons dont les éléments avant et arrière sont de focales différentes. On aboutit alors au concept de "trousse d'objectifs". Une trousse, composée d'un barillet comportant le diaphragme, de deux blocs optiques avant et deux arrières pouvait fournir six focales différentes, capables chacune de donner une bonne image avec une chambre dont le soufflet pouvait s'adapter facilement à ces différentes focales.

Girard Le Rêve Ideal 1907
Objectif dédoublé devenant une longue focale




Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced