BREAKING NEWSDes idées pour un appareil vi... par Jean-Pierre Fantone | Inconnu cormeilles en parisis par Jacques Bratieres | Période faste par Daniel C | [leica] iii ~ un cadeau et u... par Arnaud SAUDAX | [fujica] rapid par Jacques Bratieres | Photographies anciennes par Eric Carlhan | Hey chiquita par Sylvain Halgand | Bourse de cormeilles en paris... par Daniel C |
Leica IIIC (Modele 1949 sharkskin) favori envoyer imprimer
Photo(s) de JPG et texte de JPG. Propriété de JPG
UK English version

Chronologie de la marque Leica Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Allemagne
Fabriqué de 1940 à 1951.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 11429

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Leica IIIC (Modele 1949 sharkskin)



Comme les IIIb et IIId, le Leica IIIc fait partie des modèles dits «War Leica ». Ce sont les modèles sortis durant la seconde guerre mondiale.
Le Leica IIIc a continué sa carrière après la fin de la guerre, jusqu’en 1951

Le IIIc est le premier Leica a posséder un corps en métal coulé sous pression, ce qui lui confère une rigidité parfaite, à l’inverse de certains de ses prédécesseurs. Cette rigidité intervenant principalement dans la planéité du film.
Il est plus long de 3mm par rapport à son prédécesseur, le IIIb, mais reste compact et très équilibré.

 

  • Obturateur : Il possède aussi un tout nouvel obturateur à rideaux, monté sur roulements à billes, qui permet d’obtenir des vitesses de 1 seconde à 1/1000ème de seconde + B et T. Les vitesses sont sélectionnées par deux barillets :
    • Le premier sur le capot, pour les vitesses rapides 1/40ème de seconde au 1/1000ème de seconde + pose B
    • Le second en façade, pour les vitesses lentes de 1 seconde au 1/30ème de seconde + pose
  • Viseur :Viseur clair de Galilée, plein cadre pour 50mm, séparé, mais côte à côte, de la visée télémétrique. Le télémètre est extrêmement précis et la mise au point rapide et aisée.

Un levier de correcteur dioptrique dont l’axe de rotation est la base de la molette de rembobinage est présent. Ces caractéristiques sont reprises de son prédécesseur.


  • Son compteur de vues tourne d’une seule division par armement, au lieu d’un tour complet pour les modèles précédents.
  • Le dos ne s’ouvre pas. Le chargement se fait par la semelle
  • Il accepte toutes les optiques normalisées à monture au pas 39 à vis.

Il ne possède pas de synchro flash, laquelle sera d’origine sur le IIIf . De nombreux IIIc ont été modifiés par la suite avec l’ajout d’une synchro flash.
Le premier numéro de série de ce modèle est le n° : 360175 ; produit en octobre 1939.

De nombreux modèles spéciaux et variantes du IIIc, civiles, mais surtout militaires, sont répertoriés.

Toutefois, le IIIC de base se partage en deux principaux modèles :


  • (a) Les appareils produits pendant la guerre ; soit entre 1939 et 1945. n°s de série entre 360175 et 400000 - code Leitz : LOOOA
  • (b) Les appareils produits après la guerre ; soit entre 1946 et 1951. n°s de série supérieurs à 400000 – code Leitz : LOOHW


Les premiers (a) sont reconnaissables par les points suivants :


  • Ils possèdent une petite molette sur le correcteur dioptrique, laquelle disparaît sur le (b). L’extrémité du levier devient en « dents de scie ».
  • Le levier de rembobinage est surélevé par une petite plateforme inexistante sur le (b)
  • Les positions d’ouverture et de fermeture gravées sur la semelle sont en langue allemande sur le (a) alors que sur le (b), elles sont bilingues : allemand et anglais.
  • Les boîtiers fabriqués pendant la guerre possèdent une qualité de chromage très inférieure, mais surtout aléatoire, par rapport au (b)


Dans ses diverses variantes, le Leica IIIc a été produit à 134.624 exemplaires.
Poids : 640 grammes avec le Summitar 1 : 2 / 50mm



Ce Leica est un magnifique appareil, de très haute qualité, que l’on a ( que j’ai …) toujours grand plaisir à utiliser.
Ayant eu l’occasion d’en posséder et d’en utiliser de nombreux modèles, c’est mon « Leica 39 vissant » préféré. C’est pour moi, l’archétype du Leica.
Seul son viseur, par ailleurs très clair, est trop petit pour les porteurs de lunettes. Il faudra attendre le IIIg.



Le modèle que je présente ici est un IIIc de 1949. Il porte le n° de série : 482229.
Il a la particularité peu courante de posséder un revêtement en peau de requin ( sharkskin ).
Son objectif « normal » et d’origine est un SUMMITAR 1 : 2,0 / 5cm – ici le n° : 705413, lui aussi de 1949.

 

Leica IIIC (Modele 1949 sharkskin)
L' anneau avec une « pastille », vissé sur la couronne des vitesses, était un accessoire Leitz, qui permettait une manipulation plus rapide et facile. La « pastille » étant toujours positionnée au niveau de la même vitesse, avec l’habitude, l’utilisateur pouvait se passer de regarder la couronne lors des changements de vitesse.
Leica IIIC (Modele 1949 sharkskin)

Leica IIIC (Modele 1949 sharkskin)
Détail de la double visée. La structure originale du gainage en requin est bien visible





Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Leica sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Leica sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Leica sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Leica sur EBAY ETATS-UNIS USA