BREAKING NEWSSecond td 2017 par Sylvain Halgand | Nouvel arrivant par Sylvain Halgand | Ambrotypes et collodion humide par Jacques MAR | Question sur les montures par Matthieu B | Salut par Jacques MAR | Je me présente par Jacques MAR | Optique avec obturateur par Jean Pierre M | [minox] 35 gt databack d35 par Gérard EVEN |
Leica MD-Post favori envoyer imprimer
Photo(s) de JPG et texte de JPG. Propriété de JPG
UK English version

Chronologie de la marque Leica Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Allemagne
Fabriqué de 1958 à 0.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 11437

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Leica MD-Post
Deux « Post » en format 24 x 27 mm : un MD-Post, à gauche et un MDa-Post. Leurs tabliers et les deux plots de positionnement sont caractéristiques des Leica « Post »


LEICA –POST : HISTORIQUE


Tout amateur d’appareils photos anciens a, au moins connaissance de divers familles de Leica. Je n’aborde pas ici les divers modèles mais l’image et (ou) la réputation qu’on leur prête.
Il y a les historiques ; les aristocrates, les bourgeois, les artistiques, les reporteurs, les baroudeurs, les scientifiques, les collectionneurs et les militaires.
Les Leica, surtout télémétriques, ont toujours été entourés d’une aura « élitiste » et même parfois honorifique, dont peu d’autres appareils peuvent se vanter. Ce n’est certainement pas un hasard et tout amateur éclairé et impartial, ne peut qu’admirer la qualité et la finition de ces splendides machines à photographier.
Elitiste ? Honorifiques ? Oui, mais…
C’est passer sous silence et oublier un peu vite les quelques centaines de Leica prolétaires qui ont œuvré dans l’ombre, ont passé une existence laborieuse, routinière et sans gloire, sans le moindre égard, ni même considération et cela, jusqu’à l’épuisement total de leur belle mécanique.

Ce sont les LEICA-POST, dont l’histoire est passionnante.

 

Elle trouve son origine en Suisse. En 1933, la société helvétique Alos.AG, spécialisée dans les équipements téléphoniques pense à photographier les compteurs téléphoniques de ses clients, lors du relevé des consommations. Ce procédé devrait permettre de limiter les risques d’erreurs.
Ils transforment quelques Leica Standard et les testent sur le terrain. Les photos étaient prises au travers d’une sorte de tunnel. Les négatifs étaient ensuite lus par projection des films, parfaitement répertoriés, lors des prises de vues.
Le format utilisé était le classique 24 x 36 mm

Après la seconde guerre mondiale, Alos.Ag modifia lui-même des M1 < avec viseur, mais sans télémètre > puis des MD.
A noter qu’un modèle Ig, modifié en « post » a aussi été réalisé.
Avec l’arrivée du MD sur le marché, plusieurs sociétés téléphoniques européennes, dont la « Deutsches Bundest Post » et les Postes Néerlandaises, passèrent des contrats avec Leitz pour la fabrication d’un modèle spécialement prévu pour leur activité. Le MD-POST fut donc le premier « Post » fabriqué par Leitz, à partir du MD. C’était en 1958.

Le MDa remplaça le MD en 1967, et fut lui-même remplacé par le MD2 en 1977…Mais, déjà à partir de 1975, cette technique devint obsolète et progressivement abandonnée.
Notons qu’en France, les PTT passèrent le même type de contrat, avec FOCA, qui créa pour eux, le FOCA-POST.






MD–POST

Le MD avait, l’énorme avantage de ne pas être équipé de viseur ni du coûteux télémètre et donc, d’être beaucoup moins cher et encore plus fiable que les autres modèles.

En fait, ce ne fut pas un seul modèle de MD-POST qui fut créé et fabriqué, mais deux…en fonction des contrats :

  • Un « classique » pour vues en 24 x 36mm
  • Un « spécial » pour vue en 24 x 27mm

Les caractéristiques communes aux deux modèles sont :

 

  • Celles du MD :
    • Version simplifiée du M2, sans viseur, télémètre, ni levier de sélection de cadre, ni retardateur ; spécialement destinée à un usage scientifique
    • Armement par levier
    • Rembobinage par simple molette verticale
    • Demi-ouverture du dos après dépose de la semelle. Abaque de rappel du film utilisé, sur le dos.
    • Obturateur à rideaux permettant les vitesses de 1 seconde au 1/1000ème de seconde + pose B. Synchro flash X


  • Caractéristiques spécifiques aux MD-POST :
    • Molette de sélection des vitesses bloquée par une vis fixée au niveau de « B », sur la vitesse de synchro flash ;
    • Tablier métallique peint en noir mat, avec deux plots de positionnement de part et d’autre de l’objectif ;
    • Quelques très rares exemplaires possèdent un dos nu, qui ne porte pas d’abaque ;
    • Déclencheur bloqué et utilisable uniquement avec un déclencheur souple manuel ;
    • Un sticker métallisé argent et noir, marqué « POST 19XX », collé sur la semelle, est typique des appareils des services postaux allemands ;
    • Objectif SUMMARON f 3,5 / 3,5cm ( il y aurait eu des 1 : 2,8 sur les derniers exemplaires) spécial, sans mise au point et avec la bague des ouvertures bloquée avec une vis, dans presque tous les cas, sur f/4.0 ; très rarement sur f/4.5. Ces objectifs sont toujours gravés « post » ou « post II-100 » (100 pour 1cm d’allonge ?) ou encore « post II-20 » > semblables aux « 100 » ! En 1 : 3.5 on trouve au moins deux variations de gravures de la couronne autour de l’objectif :
      • (a) Ensemble du texte dans le sens de lecture
      • (b) Partie inférieure du texte inversée

A noter aussi que quelques ELMAR 65mm spéciaux ont été retrouvés sur des MD-POST.


  • Certains boîtiers sont estampillés « POST » en lettres jaunes encadrées, verticalement et à gauche du tablier. Cette caractéristique sera généralisée sur tous les MDa des Postes Allemandes.


  • Caractéristiques spécifiques au modèle 24 x 36 :
    • Gravures du capot identique aux MD « normaux »
    • Compteur de vues normal pour 40 vues maxi (37 en réalité pour une pellicule de 36 poses )


  • Caractéristiques spécifiques au modèle 24 x 27
    • Gravure sur le capot « 24 x 27 mm » à la place de « MD ».
    • La grandeur des chiffres de la gravure du numéro de série peut varier.
    • Compteur de vues pour 60 vues (55 en réalité pour une pellicule de 36 poses)
  • Production

    On ne connaît pas de façon précise le nombre de MD-POST fabriqués.
    En effet, officiellement, une toute première série de 78 exemplaires a été fabriquée en 1958
    : 928 923 à 929 000.
    Dans cette première série, on retrouve aussi bien des formats 24 x 36 que 24 x 27, sans en connaître, hélas, le détail.
    De plus, je possède un exemplaire en 24 x 27 qui sort en amont, pour 5 numéros de cette numérotation officielle : 928 918.
    Il s’agit assurément de l’un des tous premiers ou peut-être même du premier MD-POST fabriqué.
    Plus étrange, je possède un autre 24 x 27, dont le est officiellement celui d’un Ig de 1960 ! Son : 987 544. Il semblerait qu’une petite série « officiellement oubliée », ai été produite à ce moment .
    L’avantage de ce format 24 x 27, est que les « faux » sont impossibles à réaliser puisqu’il n'a été réalisé que pour les « post ». Mais ce dernier exemplaire, montre combien il semble illusoire d’avoir des certitudes sur la production réelle de ces MD-POST.

    Ensuite, nous trouvons les productions officielles suivantes :
    En 24 x 36
  • 1963 > 130 unités : 1 067 871 à 1 068 000
  • 1965 > 25 unités : 1 114 976 à 1 115 000
  • 1966 > 72 unités : 1 141 897 à 1 141 968

TOTAL : ?

En 24 x 27

  • 1966 > 32 unités : 1 141 969 à 1 142 000


TOTAL : ?

J’ai acheté l’un de mes trois exemplaires en Allemagne, à un ancien postier/téléphoniste qui ne relevait pas les compteurs téléphoniques, mais qui avait travaillé dans ce service et avait « récupéré » un de ces appareils.
Il m’a appris que ces appareils « faisaient » plus de quarante films de 36 poses par jour ( 6 jours sur 7 ) et qu’ils retournaient au SAV Leitz, 3 à 4 fois durant leur carrière, laquelle était d’environ 5 ans.

Soit, par exemple pour un 24 x 27 : 686.400 photos par an et 3.432.000 photos prises pendant sa durée de vie professionnelle (pour une hypothèse de 5 ans, sans prendre en compte les deux ou trois armement et déclenchements d’amorce ! )
De tels chiffres, même si ils sont très approximatifs, donnent quand même un ordre de grandeur du travail accompli. Ils donnent le vertige !

Ces Leica prolétaires étaient bien moins que ça…C’était les forçats de la photo !

Oui, ces MD-Post sont souvent très usagés…et on le comprend ! Les traces les plus importantes d’usure sont situées au niveau du bouton de rembobinage. Les doigts des opérateurs qui rembobinaient les films ( environ 12.500 / an !) ont usé le chrome mat dans son épaisseur et l’ont glacé.

Un de mes exemplaires a ses rideaux d’obturateurs littéralement « fondus », mais les deux autres fonctionnent parfaitement avec leurs rideaux d’époque.
Quelle résistance ! Surtout aux mains de préposés pour lesquels l’outil de travail ne devait sans doute pas mériter beaucoup d’attentions.

Très sincèrement, à part peut-être le Vaul–Auto(mobiliste) de chez ROBOT (appareil pour radar routier), je ne vois pas quel appareil aurait pu supporter de telles cadences infernales pendant 5 ans de bons et loyaux services.

Poids : 755 grammes, avec son 1 : 3,5 / 3,5cm.

Leica MD-Post

Leica MD-Post
Des autocollants reprenant leur année de mise en service étaient une des caractéristiques des exemplaires appartenant aux Postes Allemandes
Leica MD-Post
Le compteur de vue spécial « 60 vues » est typique du format 24 x 27.
Leica MD-Post
Comparatif des fenêtres des deux formats : le 24 x 27 est, bien sûr, à gauche
Leica MD-Post

Leica MD-Post

Leica MD-Post
Deux gravures postales différentes. La vis de blocage de l’ouverture est bien visible





Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Leica sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Leica sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Leica sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Leica sur EBAY ETATS-UNIS USA