BREAKING NEWSXing from australia par Xing Su | Luc peiffer par Luc Peiffer | [ihagee] viseur de l'exa.1 par Luc Peiffer | [ouyama] - canomatic à 60$! (... par Nicolas Mailloux | [minolta] x700: indice sous-e... par Jean-Pierre Fantone | Ressemblances par Weber jean francois | Plaques "oubliées" ... par Benoit De. | Conservation autochromes par Benoit De. |
Minolta CL favori envoyer imprimer
Photo(s) de JPG et texte de JPG. Propriété de JPG
UK English version

Chronologie de la marque Minolta Nouvelle fenêtre

Historique de la marque Minolta Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Japon
Fabriqué de 1973 à 1975.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 11541

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Minolta CL



Leica ou Minolta ? La question reste posée...et cet appareil peut figurer sous les deux enseignes.

Le « CL » est un appareil atypique. Il est le fruit d’une courte collaboration entre les deux marques. Celle-ci reprendra d’ailleurs, avec la production du Leica R3.

Leica, voyant ses ventes chuter et le monde inondé de télémétriques japonais bon marché, tente de produire un « Leica démocratique » > Il est proposé à un tarif très avantageux (pour Leicaavec ses deux optiques dédiées.

Minolta va profiter de cette collaboration pour « dorer son blason » vis à vis de ses concurrents nationaux, tout en engrangeant de la technologie Leitz.
Le CL sera donc conçu en RFA, par Leitz et produit au Japon, par Minolta.
C’est un immense succès commercial, avec environ 65.000 exemplaires fabriqués en seulement 3 ans !
Différentes gravures du CL verront le jour : Le « LEICA CL » d’origine - Le rare « LEICA CL - 50ème Anniversaire », produit en 1975, à 3500 unités ( il  fêtait le cinquantenaire de Leitz ) – Le « LEITZ MINOLTA », initialement réservé au marché japonais et le MINOLTA CL, gravé sur les derniers boîtiers produits.
    
Il s’agit donc d’un 35mm télémétrique, semi-automatique, entièrement mécanique, pour format 24x36mm - compact par rapport aux autres Leica – 510 grammes avec son 40mm - et à objectifs interchangeables à baïonnette M ( ou C...) 

  • Optiques 

    Alors que la monture des optiques Leitz est nommée « M », celle des 2 optiques dédiées au CL, est nommée « C ». Il s’agit d’optiques estampillées Leitz-Wetzlar : un  Summicron - C  f2/40mm et  un Elmar -C f4/90mm.

Ces deux optiques, siglées « C » possèdent une rampe de mise au point, dite « économique », moins démultipliée que celle des « M ». De plus, il aurait été affirmé par Leitz, que les contraintes de précision auraient été un peu « assouplies » sur le « C ». Vérité ou intox ? Leitz pouvait craindre, que ces deux optiques « bon marché » fleurissent sur leurs boîtiers, au détriment de leurs autres optiques « M », beaucoup plus chères. Les optiques « M » sont donc utilisables sur le CL et vice-versa. Seul le télémètre, un peu moins précis sur le CL que sur les boîtiers « M », limite l’utilisation à pleine ouverture de longues focales « M », très lumineuses.

Nous trouvons 2 modèles de l’optique 2 / 40mm :

  • Un Summicron Leitz-Wetzlar  « C », fabriqué par Wetzlar qui équipera les CL et  la grande majorité des Leitz Minolta  CL.
  • Un Rokkor Minolta « M », fabriqué par Minolta qui équipera les Minolta CL et plus tard, les CLE.

Ces deux optiques ont la même formule mais la seconde était fabriquée au Japon, avec des verres et un traitement de surface, japonais. Mais nous constatons que les Minolta sont bien estampillées  « M », ce qui laisserait supposer que ces dernière possèdent bien une monture Leica « M ».
Nous trouvons 3 modèles de 4 / 90 mm.


  • Un Elmar Leitz-Wetzlar « C », qui équipera les CL et la grande majorité des Leitz Minolta
  • Un Rokkor  « M » – Made by Leitz –  peu courant, qui équipera quelques Leitz Minolta
  • Un Rokkor “M” Minolta, qui équipera les Minolta CL et CLE

Tout est différent entre l’Elmar et le Rokkor. Nous faisons la même constatation sur les versions « C » et « M » que pour le 40mm. Reste toutefois le mystère du Rokkor Leitz, estampillé « M », alors que tout laisse penser qu’il s’agisse d’un « C », puisque construit par Leitz
A noter aussi que les Rokkor Minolta verront leur traitement de surface encore amélioré à l’époque ils équiperont le CLE. Les Rokkor possèdent leur numéro gravé à la base de leur fût.
      


  • Visée : télémètre couplé à correction automatique de la parallaxe. Cadres collimatés pour 40-50 et 90mm. Les cadres 40 et 50 mm sont permanents, alors que celui de 90 mm remplace le 50mm au montage de l’Elmar. En haut du viseur, nous trouvons un rappel ( par aiguille) de la vitesse sélectionnée et à droite une aiguille à coïncidence, pour régler l’exposition. Image télémétrique de grande taille ( mais un peu moins grande que les M ) très contrastée. Une visée lumineuse, fort confortable et agréable.
  • Cellule : Cet appareil est TTL, c’est à dire que la cellule est derrière l’objectif. Tout comme son grand frère le M5, le CL possède une cellule CDS montée dernière l’objectif sur un bras articulé de sémaphore. Ce bras se déplie avec l’armement. La mesure de lumière est prise en écartant légèrement le levier d’armement et, au moment du déclenchement, juste avant l’ouverture du rideau, le bras se replie et la cellule s’escamote. La cellule est alimentée par une pile de 1.35V ( PX625) qui est « cachée » dans le boîtier, sous la bobine réceptrice du film. Les films utilisables vont de 25 à 1600 ISO.
  • Obturateur : à rideaux en tissu et, à l’inverse des « M », à mouvement vertical. Vitesses de la ½ seconde au 1/1000ème de seconde + B. La synchro X est au 1/60ème de seconde. Une molette crantée et très pratique, placée idéalement à la verticale du déclencheur, permet à l’aide d’un seul doigt de choisir la vitesse voulue.   


J’utilise depuis plus de 15 ans, ce fantastique petit appareil, en « baroudeur », sans aucun problème de fiabilité. Ses deux attaches de lanière du même côté sont très pratiques pour son transport sur l’épaule.
Toisé par les uns ou intouchable pour les autres, il a le fut ( de l’objectif…) entre deux chaises. Pourtant, il est pratique, discret, d’une qualité de fabrication et d’une finition irréprochables, et… possède un diamant : Son Summicron, vraiment fabuleux. Une des meilleures optiques que j’ai utilisées ; avec un « rendu » incroyable!
Et ce n’est pas pour sa gravure Leitz…Le Rokkor, est tout aussi bon.
Par contre, l’Elmar ne m’a jamais convaincu, alors que je juge le Rokkor de 90, comme excellent.
De nombreux CL sont vendus sans optique, vampirisée par les « M » ou issus de la photo médicale.
Le seul défaut que je trouve à cet appareil, est son semi-automatisme, lequel demande une bonne pratique pour réaliser des instantanés en diapos > précision pointue des réglages.
Un automatisme à l’ouverture, débrayable, aurait pu être réalisé et donner encore plus de polyvalence à ce formidable petit appareil. Ayant « pratiqué » avec d’autres Leica et ne m’étant jamais éloigné de mon CL, je ne peux que conseiller son achat à quiconque veut tâter du Leica.      
Les n°s de série : 1973-74 : 1300001>1335000 . 1974-75 : 1395001>1410000 . 1975-76 : 1425001>144000

Mon boîtier, présenté dans cette page, porte le n° : 1035144 … Le n° d’un M3 de 1961 !
Les Russes auraient-ils encore frappé ? 

Minolta CL

Minolta CL
La cellule à sémaphore
Minolta CL
Comparatif 90mm . Le Leitz est à gauche et le Rokkor, à droite





Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Minolta sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Minolta sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Minolta sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Minolta sur EBAY ETATS-UNIS USA