BREAKING NEWSBon anniversaire sylvain par François LAND | [optima] viseur ou autre ??? par Gilflo | Publication de nouvelles notices par Manuel M | [gitzo] le centenaire de la ... par didier rob | Présentation pascale par Sylvain Halgand | Nouveau membre par Evariste | Daho pop par Daniel C | Présentation du soir par Jacques MAR |
Myriaflex Myriaflex favori envoyer imprimer
Photo(s) de AS et texte de AS. Propriété de AS
UK English version

Chronologie de la marque Myriaflex Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : France
Fabriqué de 1949 à 0.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 11589

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Myriaflex Myriaflex



Le Myriaflex est sans doute le plus gros des mini-formats !

C’est essentiellement un reflex bi-objectif disposant d’un chargeur de trente mètres de film ciné, pour fournir des images 24x36, 24x24 ou 18x24 au choix. Evidemment une telle longueur de film pour des négatifs de cette taille permet de nombreuses, très nombreuses vues sans changer le film. En 24 x 36 mm, cela permet de faire 750 vues, en 24 x 24, 1200 vues et en 18 x 24, 1500 vues.
Le changement de taille du négatif est possible grâce à un volet externe, un avancement réglable (par une simple goupille) et un cache pivotant dans le viseur.

Cet appareil fut conçu par MM. G. Bennet et P. Bish en 1947. Il était destiné aux photographes qui opéraient dans les écoles. Après avoir fait la photo de la classe à la chambre 13x18 ou 18x24, l’opérateur faisait des séries de photos individuelles en petit format (ce qui était pourtant interdit). Le Myriaflex dispose d’un dispositif permettant d’encocher le film pour séparer les clichés d’une classe à l’autre.

L’équipement optique est fait de pièces de récupération... Les derniers auront des obturateurs Orec dont la marque est grattée (mais aussi des IPO de Kinax). Ici, l'objectif est un Saphir Boyer Paris 1:4,5  F=75mm (N° 236200 et 236187), probablement un objectif d’agrandisseur, sur obturateur Compur.

Le boîtier est une caisse en plaques d’alu assemblées par des petites vis.

Une trentaine de Myriaflex ont été fabriqués.

Myriaflex Myriaflex
Vue arrière, montrant le levier d’avancement (ici réglé en 24x24 par la goupille), le gros compteur de vues et le bouton pour l’encochage.


Liens extérieurs Ajouter un lien extérieur en rapport avec ce modèle d'appareil Nouvelle fenêtre
Pour éviter les spams, vous devez être inscrit au forum






Photos de boîtes de ce modèle : Ajouter une photo Nouvelle fenêtre


Anciennes publicités au sujet de ce modèle : Ajouter publicité Nouvelle fenêtre
Galerie

le Photographe de 1948
le Photographe du 5 février 1948 n° 665


Vidéo pour ce modèle (me contacter pour un ajout éventuel)





En savoir plus
Vos photos prises avec le même appareil Nouvelle fenêtre

Avis d'utilisateurs Nouvelle fenêtre

Relevés de prix d'achats Nouvelle fenêtre

Test Phot'Argus Nouvelle fenêtre

Présence dans les catalogues de distributeurs Nouvelle fenêtre

Appareils de la marque Nouvelle fenêtre

Accessoires de la marque Nouvelle fenêtre

Objectifs de la marque Nouvelle fenêtre

Notices de la marque Nouvelle fenêtre

Les messages du forum au sujet de la marque Nouvelle fenêtre



Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Myriaflex sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Myriaflex sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Myriaflex sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Myriaflex sur EBAY ETATS-UNIS USA