BREAKING NEWS[dom -martin] jumelle stéréo... par Jacques MAR | Pile mercure ? pile alcaline ... par marc nagel | [zeiss ikon] ikonta 524/2 par Gérard EVEN | Pour ou contre, la customisat... par isabelle co | Matériels développement films. par Jean-Pierre Fantone | Objectif kinoptik apochromat ... par laurent_herault | Laurent_herault par Jacques Bratieres | Pages existantes à finir par Weber jean francois |
Kemper Kombi favori envoyer imprimer
Photo(s) de AB et texte de AB. Propriété de AB
UK English version

Chronologie de la marque Kemper Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Etats-Unis
Fabriqué de 1892 à 1895.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 15296

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Kemper Kombi



Conçu par William Esmond selon le brevet américain Nr 488,331 du 20 décembre 1892, cet appareil miniature fut fabriqué par Alfred C. Kemper, Chicago USA , et mis en vente dès 1893 à plusieurs milliers d'exemplaires : une publicité indique que se sont vendus pas moins de 50 000 appareils en une année.

Cet appareil est révolutionnaire si on compare sa taille aux monstres de l'époque. Sa construction en tôle soudée de laiton oxydé et argenté  est extraordinairement compacte et solide.

Il cumule au moins cinq grandes premières :

  • Le premier appareil miniature à être commercialisé dans le monde.
  • Le premier et unique appareil à son époque à pouvoir utiliser une pellicule Kodak sans être issu de cette marque.
  • Le premier appareil offrant à la fois la fonction de prises de vues et celle de visionneuse.
  • Le premier appareil tout métallique pour films en bobine.
  • Le premier appareil équipé d'un magasin interchangeable.

Il pouvait prendre sur une pellicule des vues rondes ou carrées (1 1/4 x 1 1/4"en utilisant des caches coulissants appropriés.

L'objectif réduit à une seule lentille biconvexe ne comportait pas à proprement dit de diaphragme; toutefois deux rondelles vissantes avec des trous de différents diamètres livrées avec l'appareil en tenaient lieu. L'opération de remplacement de ces rondelles n'était pas sans risque pour la lentille qu'elles maintenaient en place et qui pouvaient facilement se perdre. Rares sont actuellement les Kombi encore équipés de celle-ci, ce qui a pu laisser croire à certains collectionneurs qu'il s'agissait d'un sténopé.

L'obturateur à guillotine à déplacement angulaire etait armé par le levier qui lui est solidaire et que l'on voit en haut de la face avant du boîtier ; il venait se cranter sur le secteur circulaire solidaire du ressort situé sur le dessus de l'appareil. Lors de l'armement, il fallait boucher l'ouverture de l'objectif avec le doigt afin d'éviter d'impressionner la pellicule. Pour déclencher il suffisait d'appuyer à fond sur le ressort en prenant garde à ne pas gêner le déplacement du levier.

L'appareil ne disposant pas de compteur de vues, il fallait compter trois clics sonores, correspondant à trois tours du bouton de la bobine réceptrice pour faire avancer le film d'une image.

La languette en laiton venant se clipser sur le boîtier permettait de se souvenir que l'appareil etait chargé.

Pour le développement du film, trois options étaient possibles :

  1. Envoyer l'appareil à l'entreprise Alfred C. Kemper en précisant son numéro gravé à la fois sur le magasin et sur le boîtier tout en incluant dans l'envoi le montant du traitement et des frais de retour (8 cents). L'entreprise retournait les tirages et l'appareil dûment rechargé avec une nouvelle pellicule.
  2. Envoyer seulement le magasin devant alors être coiffé de sa protection pour être traité de la même manière que précédemment.
  3. Effectuer soi-même le développement de son film, la principale difficulté étant de maîtriser dans l'obscurité le chargement d'une nouvelle pellicule dans le magasin.

 

Le Kombi était vendu $3.00 ou $3.50 selon l'époque ; un rouleau de pellicule valait $0.25 et un magasin de remplacement $1.50.
 

 

 

Article de présentation dans Photo-Revue de septembre 1895 :



Le « Kombi » est un petit appareil de poche, utilisant des pellicules négatives pour 25 opérations sans recharger l’appareil.
Il est construit sur une seule dimension dont le volume représente à peu près celui de deux boîtes d’allumettes superposées. Son poids est d’environ 140 gr. tout chargé.

Les images fournies par le « Kombi » mesurent 28 millim. de côte, ou bien, lorsqu’on les veut rondes, 28 millimètres de diamètre.

Le Kombi est d’importation américaine, comme le Photoret ; son nom est dérivé du mot « combinaison" et il a été ainsi choisi parce que, grâce à une disposition spéciale, l’appareil permet, non seulement d’obtenir les clichés négatifs des vues ou portraits que l’on veut prendre, mais encore d’être employé comme graphoscope, pour regarder les images positives sous un format agrandi.
A cet effet, on peut imprimer les épreuves sur des pellicules transparentes et les insérer dans le porte-cylindre ; en plaçant l’œil près de l'objectif, on aperçoit l’image grossie et mise en relief, la lentille faisant fonction de loupe grossissante.

L’un des plus précieux avantages que présente le Kombi, à part la commodité résultant de son volume réduit, est la faculté qu'il offre de pouvoir être rechargé autant de fois qee cela est nécessaire au cours d'une excursion, et même en plein jour.
Lorsqu’on veut opérer le rechargement dans un laboratoire, on peut se dispenser de l'achat du magasin supplémentaire et de la manche inactinique.

L’appareil est livré avec une instruction très détaillée, avec de nombreuses figures explicatives pour le maniement de l'appareil, le développement des pellicules, le tirage des épreuves, le rechargement, etc.

Les manipulations sont d’ailleurs les mêmes qu'avec des plaques au gélatino-bromure, et les produits usuels peuvent être employés.

Pour les personnes qui n’ont pas de laboratoire et qui manquent des fournitures et accessoires nécessaires, il a été établi un nécessaire complet, du prix de 15 fr., contenant la lampe de laboratoire, les cuvettes, les produits, le papier sensible, les cadres, les cartons, etc.

Le prix du « Kombi » et de ses principaux accessoires est ainsi fixé :

« Kombi » emballé dans son étui ..........19 fr.
Bobine de pellicule pour 25 clichés .......... 1 fr. 10
Boîte de cinq bobines .......... 5 fr. 50
Magasin de rechargement .......... 8 fr. 50
Manche inactinique en caoutchouc .......... 3 fr. 25
Bandes de pellicules trasnparentes (contenant 25 épreuves pour graphoscope)  .......... 3 fr. 25

Kemper Kombi

Kemper Kombi

Kemper Kombi
Brevet du 20 décembre 1892





Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Kemper sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Kemper sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Kemper sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Kemper sur EBAY ETATS-UNIS USA