BREAKING NEWSPraktiflex par Michel-DK | Second td 2020 par Weber jean francois | Bon anniversaire bernard(ladr... par Weber jean francois | Wedena par Sylvain Halgand | [canon] 7 et objectifs russes par Jean-Pierre Fantone | [foca] standard par Michel mangocan | [rolleiflex] quel modèle et ... par Jean-Michel C | [houghton] ensign commando par Jacques Bratieres |
Camera Corp of America Perfex Speed Candid
English version English version
Photo(s) de JB et texte de JB. Propriété de Jacques Bratières. Dernière modification le 2013-01-23 par Michel Rochevalier.

Fabriqué ou assemblé en Etats-Unis de (Circa) 1938 à (Circa) 1939.
Rareté en France : Peu courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 15406

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Camera Corp of America 

Sur le plan technique :

Le Perfex Speed Candid fut le premier appareil de la  Candid Camera Corporation of Chicago. Il était destiné à concurrencer l' Argus A et  les Leica (!). C'était le premier appareil américain 35 mm à obturateur dans le plan focal.

 Il s'agit d'un appareil à objectif interchangeable, mais il semble n'y avoir eu qu'un 150/4 en plus du 50/3,5 standard et la monture n'est pas compatible avec celle des Leica. Il dispose d'un extinctomètre sous le boîtier (absent sur celui-ci). L'armement se fait par soulèvement de la molette des vitesses.

Le Speed Candid a de lourds handicaps malgré ses avancées techniques. Parmi ses points faibles: un poids de 1600 g sans point d'attache pour une courroie et surtout une ergonomie catastrophique (voir ci-dessous).


Pour une prise de vue :

  • il faut avancer le film.
  • il faut ensuite armer l'appareil (ce n'est PAS le même bouton qui avance le film et fait l'armement) avec le bouton des vitesses soulevé.
  • il dispose d'un télémètre, mais son oeilleton n'est pas du tout à côté du viseur
  • le dit télémètre n'est pas couplé à l'objectif, et il faut donc reporter la distance mesurée par le télémètre sur l'objectif (en pieds bien sûr)
  • le Perfex speed dispose d'un posemètre à extinction qui donne une mesure approximative de la luminosité. Celle-ci est disposée sous le corps de l'appareil (c'est donc très commode à lire avec notre troisième oeil).
  • ensuite, un ensemble de disques rotatifs au dos de l'appareil permet de calculer vitesse et/ou ouverture en fonction de la sensibilité du film.
  • il ne reste plus qu'à reporter l'ouverture sur l'objectif.
  • puis régler la vitesse sur le dessus de l'appareil en tirant vers le haut le bouton d'armement et le faisant tourner.
  • enfin, le déclencher avec le déclencheur horizontal , mais, ... il n'est pas situé à droite , mais sur la gauche , tant mieux pour les gauchers,

Ajoutons la délicieuse subtilité de la molette des vitesses et armement :

sur un appareil classique de l'époque, le réglage de vitesse se fait souvent de la même manière c'est à dire par le positionnement d'un repère du bouton d'armement en face de la vitesse désirée. D'où une difficulté: après la prise de vue, le bouton a tourné et n'indique donc plus la vitesse choisie, il faut donc armer PUIS régler la vitesse. Le Perfex speed règle définitivement ce problème: il a deux repères (points rouge et noir) à utiliser suivant que l'appareil est armé ou non (simple non ?).

Son successeur, en 1939 , le Perfex Forty Four corrigeait de nombreux défauts.

Sur le plan esthétique :

Le Perfex Speed Candid été classé comme l'appareil le plus laid du monde (le mot exact est "ugliest"). C'est toutefois un des plus attachants et des plus agréables à photographier. C'est aussi une joie à décrire.
Son esthétique, combinaison de bakélite ébène et de chrome est tellement ingénue et naïve qu'elle en est émouvante.

 

Camera Corp of America Perfex Speed Candid





Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced