BREAKING NEWSSortie des vieux appareils 2019 par Patrick FOURNERET | Chambre [beier] sigurd ( 9 x... par Jacques Bratieres | Absences par Joël M-B | Bonjour à toutes et à tous par Yann FRISCO | [kodak] instamatic 92 ensembl... par Michel Perie | Femme photographe par Eric Borel | Sortie vieux appareils 2019 par Jacques Bratieres | Marco mendoza par Patrick FOURNERET |
Hanimex 35 Reflex Flash favori envoyer imprimer
Photo(s) de JM et texte de JM et Sylvain Halgand. Propriété de JM
UK English version
Promo

Chronologie de la marque Hanimex Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication ou d'assemblage final : Japon
Fabriqué de (Circa) 1979 à (Circa) 1982.
Indice de rareté en France : Peu courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 15441

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Hanimex 35 Reflex Flash



En 1979, dans le cadre de la PMA de Chicago, deux appareils reflex à objectif fixe et flash incorporé furent présentés. Il s'agissait du Fujica ST-F et de l'Hanimex 35 Reflex Flash que nous présentons dans cette page. La formule était innovante, mais ne convainquit guère. Les appareils de ce type sont donc peu nombreux. Au moment de leur sortie, les compacts haut de gamme avaient déjà des performances supérieures. Nos deux nouveautés n'étaient même pas motorisées. Le seul avantage réel de l'Hanimex était son prix très bas.

C'est donc un compact, fabriqué en plastique, transformé à moindre coût en reflex. C'est un semi-automatique avec priorité à la vitesse puisque celle-ci est ... unique. On choisit l'exposition correcte en déplaçant la bague des diaphragmes jusqu'à faire coïncider une diode dans le viseur indiquant 0 pour l'exposition correcte ou alors +  ou - .

Sur l'image, la cellule est à gauche sur l'objectif (pas de TTL, bien sûr !). A droite un voyant indique la sensibilité du film (64, 100 et 400 Asa uniquement) que l'on choisit en faisant tourner la bague crantée située immédiatement autour de l'objectif. Il faut faire attention à bien sélectionner une des trois sensibilités, et non un cran intermédiaire, car la rotation de la bague crantée positionne, devant la cellule, un trou de diamètre différent en fonction de la sensibilité et ... il n'y a pas de trou correspondant aux crans intermédiaires.

L'obturateur est à boisseau, c'est-à-dire que c'est le bloc miroir qui tient lieu d'obturateur. Le choix du diaphragme limite plus ou moins la remontée du miroir et simultanément déplace plus ou moins une cache horizontal en bas de l'ouverture cachée par le miroir. C'est donc le miroir qui dévoile un trou plus ou moins grand. Le miroir est à la fois l'obturateur et le diaphragme.


L'avancement du film se fait par une molette placée en arrière du boîtier et bien sous le pouce de la main droite qui tient l'appareil. 

L'appareil est équipé d'un flash mis en batterie en le poussant vers le haut; il faut ensuite choisir la position flash sur l'échelle des diaphragmes (à pleine ouverture). La puissance du flash est comparable à celle d'un Flashcube.

 

Cet appareil existe également sous la marque Naigai. D'autres appareils ressemblant ont été fabriqués à Hong Kong, probablement par Great Wall : Continental TXL, Great Wall PF-1 et Yumica RFX-1 .





Appareils similaires en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced