BREAKING NEWS[gitzo] le centenaire de la ... par Jacques MAR | [photo-hall] chambre folding ... par Jacques MAR | Pages à renvoyer au garage po... par Patrick FO | [tessina] datation par Jacques MAR | Folding plaques "reporte... par Jean Pierre M | Mackenstein par Etienne G | Bonjour par Eric Carlhan | Le [nikon] fm10 par goumidi mohamed |
Voigtlander Prominent favori envoyer imprimer
Photo(s) de MM et texte de MM. Propriété de MM
UK English version

Chronologie de la marque Voigtlander Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Allemagne
Fabriqué de 1932 à 1935.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 21134

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Voigtlander Prominent



Voilà un appareil qui ne laisse pas indifférent !

Par sa forme tout d’abord. Son allure de tête de requin-marteau empêche de le confondre avec d’autres foldings.
Par ses caractéristiques, ensuite, il avait pratiquement tout ce qu’on pouvait demander sur un folding :

A commencer par un télémètre couplé situé au sommet de l’appareil dont l'emplacement des deux prismes latéraux lui donnent son aspect si particulier. De base très large (90 mm), à coïncidence de demi-image dont les demi-cercles sont horizontaux, la visée est très claire et donc le réglage très facile. Rien à voir avec celle d’un Leica de la même époque. De plus l’œilleton de visée est monté sur un tube dioptrique pour s’adapter à la vue de l’utilisateur.
Le viseur optique n’est pas intégré au télémètre mais situé sur le côté gauche de l’appareil. Il est muni d’un cache monté sur charnière pour le format 4,5 x 6.

On continue avec le posemètre. A lui tout seul c’est déjà un bijou. Il rappellera à certains les soucoupes volantes des films des années cinquante.
Il s’agit d’un posemètre à extinction. Il est composé de trois éléments tournants :



  • Celui du dessus comporte trois fenêtres rondes pour les différentes luminosités : faible, moyenne ou forte, ainsi que des graduations de sensibilité exprimés en degrés Scheiner. Le mode d’emploi donne même la conversion en degrés Hurter & Driffield (H&D). Ces deux échelles n’étant certes plus usitées de nos jours, vous trouverez les équivalents en Din/Asa ici.
  • Celui du milieu est gravé de valeurs de diaphragme. Il s’agit de positionner la flèche rouge en face de la valeur Scheiner du film.
  • Ceci fait, on regarde dans l’œilleton, et l’on tourne l’élément du dessous, gravé de valeur de vitesses, jusqu’à ce que l’œil ne distingue plus les hachures visibles.

 

Il ne reste plus qu’à lire les valeurs des couples de vitesse/diaphragme ainsi déterminés. Le mode d’emploi indique les corrections à faire pour la lumière artificielle, la lampe à arc ou à mercure et lampe nitraphote.

Il est possible de faire la mise au point préalablement à l’ouverture de l’appareil grâce à un système de chaîne, comme sur le Perkeo et l’Inos II de la marque.
La mise en batterie est automatique, un bouton suffit pour ouvrir l’appareil et déployer le soufflet.
Les molettes de mise au point et d’avancement sont ajourées, de même que celles du posemètre, pour l’unité esthétique de l’ensemble.

L’ouverture du dos, monté sur charnière et doté d’une table de profondeur de champ, se fait en pinçant les deux pattes métalliques en forme d’oreilles de Mickey situées de part et d’autre de l’œilleton du télémètre.
Au fond du dos, se trouve un cache pour le format 4,5 x 6, à positionner entre les 4 rivets situés sur le rail de guidage du film.
Profitons-en pour remarquer, dans les logements du film, 4 chicanes de sortie d’air qui aboutissent à l’extérieur de l’appareil sur les côtés, destinées à éviter la succion du film à l’ouverture ou la fermeture de l’appareil, comme sur le Perkéo de la même marque.

L’exemplaire présenté a conservé sa typique courroie en cuir tressé.
Il est doté de l’objectif haut de gamme de Voigtländer : un Heliar de 105 mm  ouvert à 4,5, un anastigmat à 5 lentilles, et d’un obturateur Compur  offrant des vitesses de 1s à 1/250ème, poses B et T et retardement. 

L’appareil étant censé être à l’époque, le nec plus ultra, la marque ne fit aucune concession : une seule version, la meilleure ! Aucune autre option d’obturateur ou d’objectif n’était disponible.
Il existe néanmoins, paraît-il, à quelques exemplaires, une version dite « Turbo » doté d’un obturateur Compur de vitesse plus élevée, au 1/400ème.

Le Prominent était proposé à 1800 francs en 1933, soit le prix du Leica II avec son objectif Elmar 3,5 qui n’avait toutefois pas de posemètre. De même que le Contax I qui était proposé à 1.990 francs avec un Zeiss Tessar 3,5.

Sa carrière assez courte a duré de 1932 à 1935. Il fut remplacé en 1936 par le Bessa RF (RF pour RangeFinder), dont les organes étaient moins saillants, mais… qui avait perdu le posemètre.

Voigtländer a repris le nom Prominent pour son 24 x 36 de 1950.

 

Une sacrée bête !…

Voigtlander Prominent

Voigtlander Prominent






Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Voigtlander sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Voigtlander sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Voigtlander sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Voigtlander sur EBAY ETATS-UNIS USA