BREAKING NEWSEstang gers [pontiac lynx ii] par jean-pierre ver | Sancé, 71... par Jean Paul P | Nouveaux catalogues par Eric Borel | Un quizz classique ... comme ... par Jacques MAR | Bièvres 3 juin 2017 --- apéro... par Sylvain Halgand | [gitzo]le centenaire de la ma... par didier rob | [canon] 50mm f1.2 et f0.95 en... par Olivier Guyonnet | [agfa] mise au point isolette 1 par Ethan Casanova |
Nikon F100 favori envoyer imprimer
Photo(s) de JPF et texte de JPF. Propriété de JPF
UK English version

Chronologie de la marque Nikon Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Japon
Fabriqué de 1999 à 2006.
Indice de rareté en France : Peu courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 5330

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Nikon F100



Le F100 succède au  F90x, il est bien plus qu’un reflex pour photographe expert : ses caractéristiques techniques déclinent du F5 alors boîtier phare de la gamme.
Remarquablement bien construit, le F100 reçoit des capots en alliage de magnésium, des joints toriques contre la poussière et l’humidité ; les parties exposées sont recouvertes de caoutchouc.
Sous le capot, le montage flottant des moteurs et engrenages permet de réduire bruit et vibrations.
Avec ses commandes bien disposées, tout cela se traduit par une prise en mains confortable, un fonctionnement fluide, rapide et silencieux.

Le viseur n’est pas interchangeable, mais il offre une visée confortable avec un champ couvert de 96%. Un correcteur dioptrique de – 3 à + 1 est intégré. L’image fournie par le verre standard est excellente ; ce verre peut-être remplacé par un verre quadrillé. Toutes les informations essentielles sont regroupées en bas d’image ; cependant il n’y a pas de renvoi optique pour la lecture des diaphragmes sur la bague des objectifs anciens.

L’autofocus est géré par un module, appelé Multi-Cam 1300, basé sur cinq capteurs inclinés : trois en croix et deux linéaires. Les cinq capteurs permettent une détection fiable du sujet dont ils analysent la vitesse et la direction.
L’utilisateur a le choix entre trois modes de mise au point : mise au point manuelle par la bague de l’objectif (M), ponctuelle avec priorité à la mise au point (S) et continue avec priorité au déclenchement (C) ; la sélection se faisant par un bouton placé sur la façade avant.
Un second bouton, situé au dos, permet d’opter entre deux modes de zone autofocus :
- dynamique : l’appareil sélectionne automatiquement la zone de mise au point vers laquelle le sujet se déplace;
- sélectif : l’utilisateur impose la zone avec la touche directionnelle située au dos de l’appareil.

La mesure de la lumière est assurée par un système multi-zones basé sur un capteur à dix segments qui travaille en association avec le module Multi-Cam 1300 de l’autofocus, afin de prendre en compte la plage AF sélectionnée ; la distance est également prise en compte. Une fois déterminées, les informations de luminosité, contraste et plage AF sont comparées et corrigées en fonction d’une base de données embarquée comprenant 30 000 cas types mémorisés. L’exposition est ensuite adaptée en fonction de la distance du sujet. En théorie l’exposition devrait-être parfaite.
Pour les utilisateurs qui le souhaitent, une mesure pondérée centrale (75% de la sensibilité sur la zone centrale de 12 mm de diamètre) ou spot 1% (4 mm) peut être obtenue en coïncidence avec la plage AF sélectionnée. On dispose également de la mémorisation, d’un correcteur volontaire de l’exposition et d’un mode bracketing.

Côté modes d’exposition on retrouve les classiques modes A (priorité à l’ouverture), S(priorité vitesse), M(manuel) et P(programme) qui permet aussi le décalage des paramètres.

On voit l’affichage complet des réglages effectués tant dans le viseur que sur l’écran ACL externe qui peut-être éclairé en cas de besoin.

À l’exception des Pré-AI, les objectifs en monture Nikon F sont tous compatibles avec le F100. Avec les AI modifiés, les AI et Ais, la mesure multi-zones et les modes d’exposition P et S ne sont pas accessibles.

La gestion de l’exposition au flash est TTL. Une série de pré-éclairs permet d’évaluer la scène et d’exploiter l’information de distance conjointement avec un capteur matriciel 3D afin d’harmoniser la lumière ambiante et l'éclair.
Le F100 dispose de la synchro lente, du déclenchement sur le deuxième rideau et de la synchro rapide de 1/250 s au 1/4000 s avec le flash SB 28.
Grâce à 22 options paramétrables, le F100 peut être configuré suivant les goûts de son utilisateur ; il peut être également géré via un ordinateur auquel il est branché par un cordon série spécial, avec le logiciel Photo Secretary II.

Le dos est amovible, il peut être remplacé par un dos dateur.
Une poignée alimentation ultra-rapide, pouvant être chargée de six piles type AA ou d’un bloc accus Ni-MH, améliore l’autonomie et la cadence des prises de vue faisant ainsi ressembler le F100 au F5.

Lors de sa sortie début de l’année 1999, le F100 était proposé au prix de 9900 francs environ, boîtier nu.






Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Nikon sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Nikon sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Nikon sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Nikon sur EBAY ETATS-UNIS USA