BREAKING NEWS[lomo]spoutnik par Renaud LAEMMLI | 21 nouvelles notices par Manuel M | Pas vraiment aux aurores [oly... par Jacques MAR | Adopte un boitier photo - la ... par Fabien NGUYEN | Questions sur les notices : c... par Sylvain Halgand | Qui suis-je 2 ? par Daniel C | Commentaires sur le thème 23 par Sylvain Halgand | Qui suis-je 1 ? par Manuel M |
Minolta Happy-S favori envoyer imprimer
Photo(s) de RL et texte de RL. Propriété de RL
UK English version

Chronologie de la marque Minolta Nouvelle fenêtre

Historique de la marque Minolta Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Japon
Fabriqué de (Circa) 1933 à (Postérieur à) 1933.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 6471

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Minolta Happy-S
Le levier du retardateur est à droite, en rouge.


Pour la première fois, Minolta met sur le marché un appareil entièrement japonais. On sait qu'à ses débuts la firme d'Osaka avait monté des objectifs et des obturateurs allemands. L'objectif proposé ici n'est pas encore fabriqué par Minolta, mais par Asahi Kogaku qui deviendra Pentax par la suite. Par contre, l'obturateur Crown est bien une création "maison", remplaçant le Lidex équipant déjà l'Arcadia, ainsi que les premiers exemplaires de Happy.

Le seul élément permettant d'identifier Minolta est le logo "MTS" gravé à droite de l'objectif : rappelons que ces trois lettres veulent dire "Molta TaShima", à moins que le "S" ne soit pour "Shashinki", appareil photo en japonais.

Le Minolta Happy, de par ses caractéristiques, se situe entre le Sirius et l'Arcadia, deux appareils qui l'ont précédé. Le premier ne comportait aucun mouvement de la face avant, le second proposait le décentrement horizontal et vertical, le Happy n'offre que ce dernier (+ 6,5 et -3 mm).
Il était livré avec trois châssis, un dépoli et un Pack-film, le tout rangé dans une sacoche en cuir épais avec fermoir.

A propos du nom même : "Happy" était sans doute une marque déposée de Asanuma Shokai, qui devient justement à cette époque le distributeur exclusif de Minolta. Ce partenariat durera jusqu'en 1945, et on peut donc supposer qu'il s'agit d'un modèle crée spécialement à l'occasion de cet accord commun.

Cet exemplaire possède un retardateur, équipé d'un obturateur Crown-S. C'est pour cette raison que les collectionneurs ont pris l'habitude de parler de Happy-S pour cette version, le "S" étant pour signifier Self-timer. Il semble que l'appareil ait été, dès le début, proposé avec ou sans retardateur et il n'y a donc pas antériorité de l'un sur l'autre (ou le contraire...). Le modèle simple est ainsi appelé Happy-B, étant équipé d'un obturateur Crown-B. C'est d'une logique implacable... Il fait partie d'une série médiane (n° 4955) mais possède encore la décoration frontale des débuts : peu de temps après le logo "MTS" disparaîtra et l'objectif sera encadré par trois portions de cercle concentriques, à droite et à gauche.

Le Minolta Happy a été produit à environ 5600 exemplaires, type B et S confondus, et rien ne permet de connaître les proportions relatives. On s'étonnera cependant de ne voir pratiquement que des modèles B dans les différentes documentations. Faut-il pour autant en conclure que le Happy-S est rarissime ? Pas forcément.

Force est de constater qu'en quelques années, Minolta a acquis un savoir-faire certain : la construction de cet appareil n'a rien à envier à la meilleure production teutonne de la même époque. Le corps, entièrement métallique, est gainé de cuir de qualité : presque 80 ans plus tard, seul le revêtement du châssis-dépoli était endommagé à cause de la rouille sur l'entourage ! Il a été rénové pour la photo.
Une partie de l'accastillage est nickelée, le reste est peint en noir. L'intérieur de l'abattant est recouvert d'une peinture vermiculée étonnante. Un seul reproche pourrait être fait en raison de l'absence de ressorts poussant l'abattant à l'ouverture. Il faut de ce fait tenir l'appareil avec l'abattant vers le bas pour que celui-ci s'ouvre par gravité, quand on déverrouille le loquet.

On doit évidemment tirer manuellement la façade en pinçant les "oreilles", pour amener le repère de mise au point en face de l'infini. Le réglage de la distance peut alors être fait en tournant la molette à droite de l'abattant. Le double tirage autorise bien sûr des mises au point rapprochées.
Il y a deux écrous de pied petit pas, et un niveau à bulle rouge, accolé au viseur brillant, permet de vérifier la parfaite horizontalité.
L'échelle des vitesses a une progression standard (5 – 10 – 25 – 50 – 100 - 200), par contre celle des ouvertures est plus exotique : 4,5 – 6,3 – 9 - 12,5 – 18 – 25 !
Les repères de mise au point, sans doute en mètres, sont 1 – 1 1/2 – 2 – 3 – 4 – 7 et Infini.

Minolta Happy-S
La mention "Happy" que l'on voit ici se retrouve en façade, tournée d'un quart de tour.





Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Minolta sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Minolta sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Minolta sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Minolta sur EBAY ETATS-UNIS USA