BREAKING NEWSEstang gers [pontiac lynx ii] par jean-pierre ver | Sancé, 71... par Jean Paul P | Nouveaux catalogues par Eric Borel | Un quizz classique ... comme ... par Jacques MAR | Bièvres 3 juin 2017 --- apéro... par Sylvain Halgand | [gitzo]le centenaire de la ma... par didier rob | [canon] 50mm f1.2 et f0.95 en... par Olivier Guyonnet | [agfa] mise au point isolette 1 par Ethan Casanova |
Kodak World's Fair Flash favori envoyer imprimer
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Sylvain Halgand
UK English version

Chronologie de la marque Kodak Nouvelle fenêtre

Historique de la marque Kodak Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Etats-Unis
Fabriqué de 1964 à 1966.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 806

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Kodak World's Fair Flash



En 1964, débuta à New-York une exposition universelle. Pour l'occasion, Kodak qui y participait sortit un modèle spécifique commémorant l'événement. Ce modèle est extrapolé des Hawkeye Flash Fun et Flash Fun II.Mis à part la décoration, la seule différence est l'ajout d'une "casquette" au-dessus de l'objectif, vraisemblablement pour faire pare-soleil. Dans ce 127, on reconnaît le descendant des Starflash et le cousin des Starlet II et des Fiesta.
Pour en savoir plus sur cette exposition, veuillez lire, ci-dessous, la traduction d'une partie du site de Jeffrey Stanton.

New-York World's Fair 1964-1965 : traduit de Jeffrey Stanton- Les droits (y compris pour les photographies) sont réservés. N'ayant pas eu de réponse à mes messages demandant son autorisation pour la traduction, ce texte peut disparaître à tout moment.

La foire internationale de 1964, à Flushing Meadows dans le Queens, à New-York, a duré deux ans du 22 avril au 18 octobre 1964 et du 21 avril au 17 octobre 1965, soit un total de 360 jours. Elle se tenait en même temps que le 300ème anniversaire de la prise de la ville hollandaise de New Amsterdam par les troupes anglaises commandées par le Duc d'York, en 1664. (Note de traduction: New Amsterdam est devenue par la suite New York).

La foire de 1964-64 présentait 140 pavillons sur 261 hectares, sur l'ancien site de l'exposition new-yorkaise de 1939-40. Bien que la majorité des pavillons furent ceux d'entreprises américaines, il y avait aussi 21 pavillons d'états et 36 pavillons étrangers.

C'était le début de l'ère spatiale et le thème de la foire était "L'homme dans un monde se rétrécissant dans un univers s'agrandissant". Le problème est que l'exposition n'a pas été reconnue par le bureau des Expositions Universelles car ces foires ne doivent durer qu'un an. De plus, le bureau avait déjà donné son aval pour l'exposition de Seattle en 1962 (une seule exposition américaine par décennie). En conséquence, la plupart des pays européens et le bloc communiste boycottèrent l'exposition. Certains pays, pas des moindres, principalement situés en Asie, en Amérique du sud, au Moyen-Orient et en Afrique étaient représentés. Mais c'était l'industrie américaine, menée par General Electric, Ford, General Motors, Chrysler, I.B.M., Bell Telephone, U.S. Steel, Pepsi Cola, Dupont, RCA et Westinghouse, qui dépensa généreusement, construisant de beaux pavillons et les remplissant d'amusements qui devaient améliorer leur image auprès des clients. En tout, plus d'un milliard de dollars fut investi. Par certains côtés, l'exposition fut un succès, mais pas financièrement. Il avait été prévu que l'exposition attirerait 70 millions de visiteurs sur 2 ans, mais au bout de la première saison, les prévisions furent revues de 25 % à la baisse, avec un déficit de 10 millions de dollars.

Au total 51 millions de personnes visitèrent l'exposition, établissant un nouveau record pour les expositions internationales, mais cela ne généra pas assez d'argent pour payer les factures et pour finir le parc de Flushing Meadows dans le style ambitieux que Robert Moses espérait.
 

Kodak World's Fair Flash

Kodak World's Fair Flash

Kodak World's Fair Flash
Le pavillon Kodak, qui affichait les cinq plus grandes photos couleurs du monde sur une tour de 4 mètres située sur son toit, attirait l'attention. Le pavillon qui avait 15 sections d'exposition et deux salles de spectacle avait un triple usage ; présenter énormément d'expériences acquises de la photographie, fournir des scènes sur sa terrasse pour la prise de vue et montrer l'influence de la photographie dans des aspects variés de la vie moderne (science, loisirs, médecine,
Kodak World's Fair Flash
La terrasse Kodak proposait d'inhabituelles mise en scène pour les visiteurs photographiant sur place. Cet endroit simulait la surface lunaire. En dessous, dans une salle de spectacle construite à la base de la tour aux images, était présenté un film de 23 minutes utilisant un nouveau procédé de projection multi-images en 70 mm. "Searching Eye", réalisé par Saul Bass, donnait la vision enfantine de lieux communs ou d'endroits extraordinaires du monde.
Kodak World's Fair Flash
Les énormes photographies (9 mètres sur 11) de Kodak pouvaient être vues du bas.





Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Kodak sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Kodak sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Kodak sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Kodak sur EBAY ETATS-UNIS USA