BREAKING NEWS[konica] ff-88 par Laurent Th | Model shop (jacques demy 1969... par Jose PP | Quatrième td 2019 par Laurent Th | Monture [minolta] par Jean-Pierre Fantone | Sur quel appareil? par Arnaud SAUDAX | Champignons et contamination par ROCHEVALIER Michel | Demain c'est cormeilles par Joël M-B | Presentation par Jacques Bratieres |
Fujica AX-1 favori envoyer Print
Photos by Sylvain Halgand text by Sylvain Halgand. From the collection of Sylvain Halgand
France Version française

Chronology of the Fujica brand  New window

Manufactured in Japon from 1979 until 0.
Index of rarity in France : Peu courant (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 10270

See the complete technical specifications New window
Fujica AX-1

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Lors du Salon de la Photo de Paris, en 1979, Fujica présenta la gamme X, baptisée ainsi pour faire référence à la nouvelle monture baïonnette X.
Le fabricant proposait alors une gamme de quatre nouveaux appareils : AX-1, AX-3, AX-5 et STX-1. Cette nouvelle série remplaçait entièrement l'ancienne gamme.

Les appareils de cette nouvelle gamme sont légers et petits. le STX-1 est un peu plus lourd que les autres. Sur le marché, seul le Pentax ME est un peu plus petit. Bien que léger, les matériaux restent traditionnels : fûts en aluminium, capot et semelle métalliques.
Ces appareils adoptent la nouvelle monture "maison", appelée X. Il existe des bagues permettant d'adapter les anciens objectifs à vis, mais le double-automatisme rend obligatoire l'usage de la baïonnette X.

Les trois premiers modèles sont des automatiques, mais le STX-1 est un semi-automatique. Cette différence explique vraisemblablement celle de la dénomination.
Pour les trois AX, la mesure de l'exposition est faite par deux cellules au silicium positionnées de part et d'autre de l'oculaire. La mesure est centrale pondérée. Il y a un correcteur volontaire d'exposition, par 1/3, mais il n'est marqué que +1 et -1. Ils utilisent une pile à l'oxyde d'argent logée dans la face avant. Attention, la porte de ce logement n'est pas montée sur charnière. Ne la perdez pas en l'ouvrant. Le déclencheur électromagnétique est très doux et réagit à 100 grammes de pression. Le viseur est très lumineux car le prisme argenté et le miroir sont traités. Le verre est très bon. Les trois boîtiers ont un testeur de profondeur de champ. Le retardateur électronique est à signal audio, non doublé d'une LED, ce qui s'avère gênant dans un contexte bruyant ou très silencieux.

L'AX-1 est un automatique avec priorité à l'ouverture. Le barillet n'indique que Off, AE, 60x et B. Dans le viseur il n'y a pas de rappel de l'ouverture. Les vitesses sont indiquées deux par deux avec une LED pour chaque couple : 1000 et 500, 250 et 125, 60 et 30, 15 et 8, 4 et 2. Une LED en léger décalage gauche à côté de celle du 1000/500 est celle du testeur de pile. La sur et sous-exposition sont indiquées par les deux Led des extrêmes.
Il est visiblement très inspiré du AZ-1.