BREAKING NEWS[derogy] objectif complet ou ... par Arnaud SAUDAX | Quiz à six ou à dix vis par Jacques Bratieres | Bonjour! par Jacques Bratieres | [canon] ae1 pb obturateur ? par Thierry Sbg | Quel comédien ? quel film ? ... par Claude Marius | Présentation par VéroniqueetISIS | Présentation et proposition par Eric Carlhan | [canon] a1 pb réarmement / d... par Jean-Pierre Fantone |
Myriaflex Myriaflex favori envoyer Print
Photos by AS text by AS. From the collection of Maison de la photo de St-Bonnet
France Version française

Chronology of the Myriaflex brand  New window

Manufactured in France from 1949 until 0.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 11589

See the complete technical specifications New window
Myriaflex Myriaflex

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Le Myriaflex est sans doute le plus gros des mini-formats !

C’est essentiellement un reflex bi-objectif disposant d’un chargeur de trente mètres de film ciné, pour fournir des images 24x36, 24x24 ou 18x24 au choix. Evidemment une telle longueur de film pour des négatifs de cette taille permet de nombreuses, très nombreuses vues sans changer le film. En 24 x 36 mm, cela permet de faire 750 vues, en 24 x 24, 1200 vues et en 18 x 24, 1500 vues.
Le changement de taille du négatif est possible grâce à un volet externe, un avancement réglable (par une simple goupille) et un cache pivotant dans le viseur.

Cet appareil fut conçu par MM. G. Bennet et P. Bish en 1947. Il était destiné aux photographes qui opéraient dans les écoles. Après avoir fait la photo de la classe à la chambre 13x18 ou 18x24, l’opérateur faisait des séries de photos individuelles en petit format (ce qui était pourtant interdit). Le Myriaflex dispose d’un dispositif permettant d’encocher le film pour séparer les clichés d’une classe à l’autre.

L’équipement optique est fait de pièces de récupération... Les derniers auront des obturateurs Orec dont la marque est grattée (mais aussi des IPO de Kinax). Ici, l'objectif est un Saphir Boyer Paris 1:4,5  F=75mm (N° 236200 et 236187), probablement un objectif d’agrandisseur, sur obturateur Compur.

Le boîtier est une caisse en plaques d’alu assemblées par des petites vis.

Une trentaine de Myriaflex ont été fabriqués.

Myriaflex Myriaflex