BREAKING NEWS[don] [kodak] ek 160 (instant... par Stéphane G | [ernemann] quel modèle ? par marc-nancy | Christine b par Arnaud SAUDAX | [kw] kw pilot 6 par Lucie Espinasse | Olympus ne fera plus d'appare... par Jean-Michel C | Lucie par Jean-Michel C | Second td 2020 par jean paul henri bernard | Klapp folding pocket [kodak] ... par André GD |
Zeiss Ikon Tenax II (580/27) favori envoyer Print
Photos by TB text by TB. From the collection of TB
France Version française

Chronology of the Zeiss Ikon brand  New window

Manufactured in Germany from 1938 until 1943.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 12088

See the complete technical specifications New window
Zeiss Ikon Tenax II

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Voila un très curieux et très beau boîtier mis sur le marché par Zeiss Ikon en 1938.


Curieux, il l'est d'abord par son format "24 x 24" pour bobines de 35 mm qui permet environ 36 poses avec un film de 24 poses 24 x 36 et 48 poses environ avec un film de 36 poses. Il l'est aussi par son grand levier d'armement monté coaxialement à la monture de l'objectif et qui permet un réarment rapide avec l'index, tout en gardant le boîtier bien en main.

Judicieux, ce souci de rapidité recherché par son concepteur Otto Berning. Berning voulait que l'index ayant manoeuvré le levier d'armement vienne naturellement se replacer sur le déclencheur, laissant le soin à l'index gauche de régler la vitesse et de faire la mise au point.

Déconcertant d'ingéniosité aussi ce télémètre en 3 parties, destiné à rester précis quelque soit l'objectif monté sur la platine. Ce télémètre comprend deux micro prismes rotatifs pris en sandwich dans une fenêtre circulaire propre à chaque objectif.
Les micro-prismes sont mis en mouvement par le mécanisme de focalisation du barillet de l'objectif. Cette fenêtre "objectif" est en face d'une fenêtre "boîtier" vue directement par le photographe, en superposition au centre du viseur, à travers un prisme principal situé sous le capot supérieur. Il suffit de mettre les deux images en "concordance" avec le levier de focalisation pour que la mise au point soit faite.

Franchement, Zeiss-Ikon n'a rien à envier à Leica et échappe ainsi aux brevets déposés par la marque !

Etonnant aussi, ce premier modèle de 1938, code produit 580/27, rapidement appelé Tenax Mark II ou simplement Tenax II. En effet, il est distribué un an avant son petit frère de 1939 aux caractéristiques simplifiés et à l'apparence très différente que l'on appelera le Tenax I code produit 570/27. Fallait-il accélérer la sortie de ce modèle très perfectionné au détriment de l'autre ? Mystère.

A l'origine le nom Tenax a été utilisé en 1926 pour un appareil photo à plaques de la marque Goerz, qui était l'une des entreprises qui en fusionnant ont donné naissance à qui Zeiss Ikon. De même, le nom réapparaitra 20 ans après la sortie du Tenax II, pour un appareil qui ne ressemblera en rien à son illustre prédécesseur.

Tout aussi bluffant, l'obturateur central "Compur Rapid" à Iris qui fonctionne comme une horloge plus de 80 ans après sa sortie d'usine à toutes les vitesses : 1 s au 1/400 s + Pose B Le bruit de cet obturateur au déclencheur est une musique aussi envoutante que celle des leica ! Quelle merveille !


Comme beaucoup d'autres appareils Zeiss Ikon, le Tenax II est très bien conçu et d'une finition exemplaire. Le choix des matériaux est de premier ordre, tandis que le cuir lui donne une certaine élégance.

L'oeilleton de visée est un tout petit peu trop petit à mon goût, mais c'est assez typique des appareils de cette époque.
Le télémètre est d'une utilisation très simple, même si la manette de focalisation est un peu "dure", sans doute à cause de l'âge respectable de cet ancêtre !
L'appareil photo est petit et facile à glisser dans une poche de manteau ou de sac. Attention, il pèse quand même ses 600 g avec le 40 mm.

Tandis que la guerre commençe à se répandre à travers l'Europe, les articles de luxe tels que les appareils photos ont été écartés de l'effort de guerre. La production du II Tenax a donc pris fin après une très courte période de deux ans et n'a pas été redémarrée à la fin de la Seconde Guerre mondiale. Cet appareil est donc relativement rare sur le marché et en possèder un exemplaire, qui plus est avec un Sonnar 1:2 est une véritable chance.

La gamme d'objectif n'est malheureusement pas très étendue :
 

  • Carl Zeiss Jena 40 mm 1:2 Sonnar, objectif standard, une petite merveille de piqué pour l'époque. C'est l'objectif monté sur le modèle présenté ici.
  • Carl Zeiss Jena 40 mm 1:2,8 Tessar, objectif standard
  • Carl Zeiss Jena 27 mm 1:4,5 Orthometar, objectif grand-angle
  • Carl Zeiss Jena 75 mm 1:4 Sonnar, téléobjectif


Le petit bouton sur le dessus de l'appareil, maintenu enfoncé sert au rembobinage de l'appareil photo avec la molette située à gauche du capot. Le chargement et le retrait du film est très classique, même si le retrait total du dos est un peu déroutant pour le chargement.
Il suffit pour retirer le dos de faire tourner les deux «clés» sur la plaque inférieure, et de le faire glisser vers le bas. Attention à ne pas oublier de réinitialiser le compteur de vues manuellement après le chargement.

Certains Tenax II, fabriqués pour l'armée de l'air allemande porte la gravure "Luftwaffeneingentum".