BREAKING NEWSPresentation par Arinaina | Jumelle [carpentier] modifiée par André GD | Introduction par Jacques Bratieres | Signaler les erreurs des page... par Eric Borel | Détective inconnu par André GD | Visionneuse [hanimex] par Claude Marius | Demande d'adhesion par ROCHEVALIER Michel | Présentation par Sylvain Halgand |
Nikon Nikonos V favori envoyer Print
Photos by FC text by FC. From the collection of FC
France Version française

Chronology of the Nikon brand  New window

Manufactured in Japon from 1984 until 0.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 12766

See the complete technical specifications New window
Nikon Nikonos V

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Ce 24 x 36 est le dernier modèle fabriqué dans la longue série des célèbres Nikonos dont la production a cessé au début des années 2000.


Le Nikonos V est fabriqué en alliage d'aluminium. C'est un automatique à priorité à l'ouverture. Lorsque le choix de l'ouverture est fait, une diode indique dans le viseur la vitesse choisie par l'automatisme.
Les vitesses peuvent être contrôlées électroniquement ou manuellement de 1/30 au 1/1000 de seconde. Il est possible de le faire fonctionner mécaniquement au 1/90.
Il est doté d'une mesure d'exposition TTL, y compris au flash sous l’eau avec toute une gamme de flash dédiés.
Comme ces prédécesseurs, l’appareil est spécialement étudié pour faciliter son utilisation par les plongeurs (commandes et viseur surdimensionnés, accessoires spécifiques pour une utilisation en plongée : objectifs spéciaux, flashs dédiés, piges, …). 
 
C’est en quelque sorte l’aboutissement d’un concept (appareil étanche par construction par opposition aux appareils utilisables en plongée à l’intérieur d’un caisson dédié)  qui débuta en France avec la création du Calypso développé avec la participation du Commandant Cousteau à la fin des années cinquante.
Nikon développera à la suite un reflex étanche par construction (le Nikonos RD AF) mais qui rencontra un succès mitigé suite à des problèmes d’étanchéité à l’eau… L’obligation, après toute « noyade »  d’un retour en SAV, ne permettait pas toujours des miracles.
Nikon avait racheté la licence à une société de Levallois-Perret (la Spirotechnique) pour faire évoluer le concept en créant la série des Nikonos. Cet appareil étanche jusqu’à 50 m grâce à l’utilisation de joints toriques est à objectif interchangeable, la gamme se compose de :

· 15 mm f/2,8
· 20 mm
· 28 mm f/3,5 ou f/2,8
· 35 mm ouvrant à 2,5, considéré comme l'objectif standard.
· 80 mm f/4.

Seuls les objectifs de 35 et 80 mm de focale sont à utilisation mixte à la fois terrestre et aquatique. Pour une utilisation sous-marine, il faut multiplier par un coefficient de 1,5 pour avoir l’équivalent en focale terrestre (pour illustrer, un 35 mm se comporte sous l’eau comme un 50 mm). Ceci explique pourquoi la gamme des objectifs des Nikonos est prépondérante du côté des grands angulaires, objectifs difficiles à construire et particulièrement coûteux à l’achat les réservant à une clientèle aisée. Pour ceux qui avaient des moyens financiers plus limités, des constructeurs indépendants ont proposé des additifs venant coiffer le 35 mm, le transformant, en utilisation aquatique seulement, en objectif de 16 mm de focale soit l’équivalent d’un 24 mm en utilisation terrestre.
La photo du bas montre un Nikonos V équipé d’un accessoire de ce type (ici de marque « Sea and Sea ») avec son viseur associé.


Il existe avec deux livrées différentes : orange ou vert bouteille.

La sortie de cette nouvelle version du Nikonos s'accompagna de celle d'un nouveau flash sous-marin, le SB-102, permettant la mesure TTL sous l'eau. Ce flash avait un nombre guide de 32 (dans l'air).

Nikon Nikonos V