BREAKING NEWSVu à la tv par Arinaina | Presentation par Arinaina | Jumelle [carpentier] modifiée par André GD | Introduction par Jacques Bratieres | Signaler les erreurs des page... par Eric Borel | Détective inconnu par André GD | Visionneuse [hanimex] par Claude Marius | Demande d'adhesion par ROCHEVALIER Michel |
Agfa Parat I favori envoyer Print
Photos by JCB text by JCB. From the collection of JCB
France Version française

Chronology of the Agfa brand  New window

Manufactured in Germany from 1963 until (After) 1968.
Index of rarity in France : Infrequent (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 13044

See the complete technical specifications New window
Agfa Parat I

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Identique en forme et en dimensions à l’Agfa Paramat, le Parat I est une version un peu moins évoluée puisqu’il ne possède pas de cellule, ni de cadre de viseur collimaté. L’obturateur propose trois vitesses instantanées et la pose B. Les valeurs du diaphragme et de la vitesse sont affichées dans deux petites fenêtres sur la couronne entourant l’objectif.
Le réglage de la mise au point, par rotation de la lentille frontale, est indiqué :
soit par trois pictogrammes (portrait, groupe, paysage) placés au dessus de l’objectif,
 soit par des échelles en mètres et en pieds placées en dessous.
 Pour cela la collerette de mise au point porte deux repères ; il faut donc retourner l’appareil pour voir l’affichage du réglage en distances.

L’objectif est un Color Apotar de 30 mm de focale, ouvrant à f:2,8.
Le bouton de débrayage pour le rembobinage est placé sur le dessus du capot. La griffe porte-accessoires comporte un contact de synchro flash.
Le déclencheur, placé en façade à gauche de l’objectif (donc à main droite de l’opérateur) comporte pour le déclencheur souple un filetage... bien caché en dessous !
Le dos, entièrement démontable, est verrouillé par un levier placé sous la semelle. Juste à côté se trouve le compteur de vues, dégressif et à remise à zéro manuelle. Une particularité de celui-ci est qu’il n’avance qu’une fois toutes les deux vues (mais il avance bien de deux graduations).


C'est un petit appareil très simple, mais de belle fabrication, bien fini, peu encombrant et grâce aux 72 vues permises par le demi-format, parfait comme « bloc-notes ». Il fut présenté lors de la Photokina de 1963, en plein renouveau du demi-format .