BREAKING NEWS[canon] ae1 pb obturateur ? par Thierry Sbg | Bonjour! par talibator | [derogy] objectif complet ou ... par Weber jean francois | Quiz à six ou à dix vis par Jacques Bratieres | Quel comédien ? quel film ? ... par Claude Marius | Présentation par VéroniqueetISIS | Présentation et proposition par Eric Carlhan | [canon] a1 pb réarmement / d... par Jean-Pierre Fantone |
Galileo Condor I favori envoyer Print
Photos by JCB text by JCB. From the collection of JCB
France Version française

Chronology of the Galileo brand  New window

Manufactured in Italie from Circa 1950 until 0.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 15426

See the complete technical specifications New window
Galileo Condor I

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Cet appareil est une variante du Condor I. Mais pour moi il reste le premier appareil que j'avais acheté, en 1956, avec mes premières économies : environ 1 mois de mon salaire de l'époque (40 000 anciens francs) ! Je n'avais pas alors les moyens d'acheter un "vrai" Leica, et le look de celui ci m'avait, je dois le dire, séduit. Et je n'avais pas été déçu par ses performances.

Ce modèle est équipé d'un objectif ouvrant à 2,8, sur un obturateur Aplon Rapid. La différence la plus visible entre les modèles d'obturateurs est que, si on lit les vitesses dans le sens d'une horloge les graduations vont en croissant sur le Aplon Rapid, et en décroissant sur le Iscus Rapid. Les performances sont les mêmes (pose B et de 1 seconde à 1/500) sauf pour une vitesse : 1/300 sur le Aplon, et 1/250 sur le Iscus. Il n'y a pas de filetage standard pour monter un déclencheur souple, mais un filetage autour du bouton comme sur les Leica anciens ou les Nikon F. Enfin il possède un retardateur mécanique, absent sur l'obturateur Iscus.

Une autre différence avec l'appareil précédemment présenté est la présence d'un pied repliable sous la semelle (visible sur la photo, à droite), permettant de conserver l'équilibre de l'appareil quand il est posé sur une table et que l'objectif est sorti.

Une particularité d'utilisation : l'appareil ne peut déclencher que si un film est présent, en effet c'est le film qui entraîne le cabestan et donc qui débloque la sécurité contre les doubles expositions. Toutefois il reste possible de déclencher volontairement en poussant le petit levier externe de commande de l'obturateur situé au dessus du bloc optique.