BREAKING NEWS[berthiot c.] objectif à i... par Jacques Bratieres | Abbas by abbas par Jacques Bratieres | [canon] ae1 pb obturateur ? par Sylvain Halgand | Erreur d'identification par Sylvain Halgand | Signaler les erreurs des page... par Sylvain Halgand | [derogy] objectif complet ou ... par Weber jean francois | Noveau sur le forum par ROCHEVALIER Michel | Folding kodak par Sylvain Halgand |
Mollier Micro-copie 24 x 32 favori envoyer Print
Photos by AS text by AS.France Version française

Chronology of the Mollier brand  New window

Manufactured in France from 0 until 0.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 4200

See the complete technical specifications New window
Mollier Micro-copie

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Je pensais cet étrange appareil destiné à faire du microfilmage d'archives, mais les caractéristiques techniques me laissent supposer une utilisation plus spécialisée, peut-être dans l'animation cinématographique.
Cet appareil accepte la cartouche 135 classique, dont il reçoit le film sur une grosse bobine qui pourrait en prendre cinq mètres, et n'a pas de possibilité de rembobinage. Il ne peut donc être déchargé que dans une chambre noire. Nul doute que le concepteur avait fait un appareil avec deux bobines de grande capacité.
La mise au point se fait par la grosse monture de l'objectif, permettant de passer de l'infini au rapport grandeur nature en une dizaine de tours. La couronne comporte des graduations entre 1 et 40, mais la correspondance avec des distances n'est pas évidente. De toute façon, l'utilisation se faisait sur un statif, comme le prouvent les deux boulons pour la fixation.
La molette d'avance du film est crantée par demi-tour, et un seul demi-tour suffit à armer l'obturateur, ce qui pourrait permettre une utilisation en demi-format. (7 perforations par tour complet.)
L'obturateur est du genre à guillotine, avec une fenêtre supportée par un chariot tracté par un très long ressort dont la tirette latérale permet de faire varier un peu la tension.
La partie la plus curieuse de l'obturateur est le régulateur de vitesse, qui est un véritable régulateur de Watt. Un disque est percé radialement et dans ces trous sont logées des masselottes qui freinent sur le tambour dans lequel tourne ce disque. Une telle complication devait avoir sa justification.
Le sélecteur en façade permet la double pose. Le déclenchement se fait au doigt ou avec un déclencheur souple.
Un petit palpeur permet de savoir s'il y a du film dans l'appareil.
La réalisation mécanique est sans reproche. Comme certaines pièces portent le N° 10, on peut penser que cet appareil n'est pas un "home made", et les traces d'usure montrent qu'il a beaucoup servi.
 

Mollier Micro-copie

Mollier Micro-copie

Mollier Micro-copie