BREAKING NEWS[alibert] chambre 13x18, obje... par Bernard Muraccioli | On n'a rien inventé par fabien d | Antiquités brocante de chatou par Jacques Bratieres | Magasin [gaumont] bloc note par Jean-Pierre S | [herbert george] provenance m... par Eric Borel | Divers catalogues par Eric Borel | Présentation franck-camu par Jacques Bratieres | Clic clac par Jacques Bratieres |
Minolta Dynax 9xi
France Version française
Photos by JPF text by JPF. From the collection of JPF. Last update 2017-07-09 par Eric Borel.

Manufactured or assembled in Japan from 1992 to 0.
Index of rarity in France: Rare (among non-specialized garage sales)
Inventory number: 5982

See the complete technical specifications
Chronology of cameras Minolta 
History of the brand Minolta New window

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Sorti un an après le Dynax 7xi, le 9xi lui emprunte son style avec des lignes douces et arrondies. Aucun angle vif ne vient heurter le regard ; ce qui contraste avec son prédécesseur de même catégorie, l'AF 9000.

Par sa conception et ses possibilités, le 9xi est un boîtier expert destiné aux professionnels et amateurs avertis :

 

  • Capot en polycarbonate pour absorber les chocs mais ossature et semelle en alliage moulé.
  • Mécaniques internes et électroniques renforcées.
  • Protections des commandes contre l’eau et les poussières.
  • Viseur lumineux de type HP avec correcteur dioptrique intégré. Toutes les informations de réglages et de fonctions sont affichables ; seules, celles qui sont utiles au mode utilisé apparaissent.
  • Obturateur grimpant jusqu’à la vitesse de 1/12000 de seconde.
  • Vitesse maximun de la synchronisation du flash à 1/300 de seconde.
  • Mise au point autofocus par quatre capteurs avec anticipation multidimensionnelle. Si le sujet est en mouvement, le 9xi fait le point en mode continu. En revanche, il mémorise le réglage quand le sujet est immobile.
  • La mesure de la lumière se fait sur 14 plages en nid d’abeille, elle tient compte de la position du sujet. A peine a t’on porté l’ œil au viseur que l’appareil a fait la mesure de la lumière, la mise au point et détecté le mouvement directionnel du sujet ; cela grâce au système « Eye-Start » apparu sur le 7xi et à son intelligence artificielle gérée par microprocesseur.
  • Aides à l’exposition avec correction par demi-valeurs de +/- 4 IL, bracketing automatique, bracketing au flash.
  • Le 9xi n’a pas de flash intégré, mais possède un système d’exposition au flash TTL sans cordon avec des flashes dédiés. Une prise synchro se trouve sur le côté pour les flashes classiques ou studio.
  • Verres de visée interchangeables.
  • Contrôle de la profondeur de champ sur tous les modes.
  • Personnalisation du boîtier par cartes logicielles.

 

Le seul reproche qui pouvait être fait au Dynax 9xi lors de sa sortie, était l'utilisation de la seule pile lithium 2CR5. Cette bévue à été corrigée par la création d’une poignée carter contenant quatre piles bâton classiques de type AA. Ce carter se fixe sous la semelle et une partie avec les contacts pénètre dans le logement de la pile 2CR5. La conception du boîtier n’a pas permis d’y ajouter un déclencheur et roues codeuses afin de faciliter la prise en main pour les vues verticale;, cependant on peut y fixer une sangle qui permet de tenir l’appareil d’une seule main.

 

A sa sortie, le Dynax 9xi coûtait environ 7500 francs. Il sera remplacé par le Dynax 9, Minolta ayant fait l’impasse sur un 900si lors de la série suivante comme il l’avait fait précédemment avec la série du 7000i.

Minolta Dynax 9xi