BREAKING NEWSLyon lumière, c'est ce weeke... par Arnaud SAUDAX | [kodak] mise au point pour ko... par Arnaud SAUDAX | [richard jules] verascope mod... par Arnaud SAUDAX | Ringfoto 1971 par Sylvain Halgand | Foto-quelle 1970 par Sylvain Halgand | Numériser ses négatifs arge... par Nicolas S | Du neuf, neuf, neuf! par Bernard Muraccioli | Sortie des vieux appareils 2019 par Jacques Bratieres |
Mackenstein Compact-Camera favori envoyer Print
Photos by - text by AS. From the collection of -
France Version française

Chronology of the Mackenstein brand  New window

Manufactured in France from 1895 until 1895.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 7010

See the complete technical specifications New window
Mackenstein Compact-Camera

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Cet appareil a été présenté à la SFP lors de la séance du 3 mai 1895, avec un compte-rendu très succinct paru dans le bulletin N° 13, 2e série, Tome XI. L'Annuaire de la Photographie de 1895 est plus explicite et nous apprend que pour la stéréoscopie, l'appareil était livré avec une cloison mobile intérieure, une planchette équipée de deux objectifs jumeaux et surtout que cette planchette était muni d'un rideau permettant de centrer un des objectifs afin de faire une photo plein plaque. (Toutes ses complications, jointes à un fini exemplaire et destiné à une clientèle bourgeoise, indique une fabrication par Mackenstein lui-même, contrairement aux chambres Touristes fabriquées en province et diffusées par de nombreux revendeurs.)

Ce genre de chambre à coffret va avoir une très nombreuse descendance, en général au format 9 x 12, avec les foldings.

La disposition horizontale est mise à profit pour proposer la stéréoscopie. On pouvait obtenir deux vues 9 x 12 sur la plaque 13 x 18, mais avec des intermédiaires, il devait bien sûr être possible de faire des formats plus conventionnels...

La mise au point est automatique, au sens où on peut faire le réglage en se fiant aux repères gravés sur l'abattant et indiquant les distances. L'utilisateur pouvait faire adapter des objectifs de focales différentes, mais comme l'échelle de mise au point est unique, on ne peut pas vraiment parler d'interchangeabilité.

Il est signalé aussi la possibilité d'utiliser un châssis pour rouleau de pellicule, et la bobine devait être impressionnante par sa taille !