BREAKING NEWSNouveau membre yagoub par Jean-Paul H | Piges macro pour aquamatic 2 par Sylvain Halgand | Année fabrication ou modèle... par Sylvain Halgand | Pentacon praktica bx20 par Aurelien Lrb | Bon anniversaire eric (carlhan) par jean paul henri bernard | Expo à samoreau (77) - 25/02... par Bernard Ladroue | Noveau sur le forum par Jacques Bratieres | Pages au garage à sortir par Sylvain Halgand |
Yamamoto Camera Co. Kinka Hand Camera favori envoyer Print
Photos by RL text by RL. From the collection of Renaud Laemmli
France Version française

Chronology of the Yamamoto Camera Co. brand  New window

Manufactured in Japon from 1932 until after 1932.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 7101

See the complete technical specifications New window
Yamamoto Camera Co. Kinka Hand Camera

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Cette version de Kinka Hand Camera paraît plutôt atypique à côté de celles rencontrées habituellement : le gainage en cuir de qualité pourtant comparable, ne possède aucun décor à base de lignes marquées à chaud, la poignée n'est pas cousue mais juste collée, tout indique une finition simplifiée. En outre, le système de verrouillage des châssis est plutôt inhabituel : sur la quasi-totalité des chambres de cette époque il s'agit d'un verrou dont la forme peut varier, mais invariablement fixé par des vis et, soit coulissant, soit pivotant , pour venir empêcher le châssis en place de coulisser tout seul. Ici, une petite entaille est pratiquée dans le métal du dessus, laissant sortir un verrou monté sur un ressort logé dans le boîtier. La mise en place d'un châssis est donc plus simple, et il ne faut plus penser à refermer le verrou puisque celui-ci s'enclenche seul. Par contre, la manœuvre inverse est peut-être plus délicate puisqu'il faut maintenir le verrou dégagé tout en poussant le châssis sans le laisser échapper au sol...
Pour finir, l’œilleton du viseur est d'un type différent, plus fin et sans doute plus fragile.

L'équipement optique est assez curieux : un Anastigmat Vidar de Kenngott monté sur un obturateur de Neumann & Heilemann nommé Crite-Z. Sachant que l'entreprise Kenngott a été liquidée en 1932 et que par ailleurs Neumann & Heilemann ont débuté cette même année, on a une indication pour situer le début de la fabrication de cette curieuse Kinka après 1932, peut-être avec des objectifs rachetés à bas pris au moment de la liquidation. Par contre on ne sait pas quand N&H a produit le Crite-Z qui semble inconnu pour le moment.

Comme aucune publicité, ni catalogue, ne montre cette configuration particulière, on ne peut que conjecturer... S'agit-il d'une série à bas prix pour un distributeur ? L'obturateur Crite-Z fait penser à Ueda-Shashinki-Ten qui distribuait dans les années '30 des chambres sous ce nom. On constate que dans un catalogue de 1935, une Crite-L était ainsi proposée avec un objectif Vidar f/4,5 sur un obturateur Crite-Z... simple coïncidence ? Malheureusement, le catalogue montre peu d'illustrations des modèles en vente.

Pour son utilisation, mis à part pour le verrouillage des châssis comme on l'a vu, cette variante est similaire au modèle standard.

Yamamoto Camera Co. Kinka Hand Camera