BREAKING NEWS[lumière] lumireflex par Françoise | Bon anniversaire renaud (laem... par Weber jean francois | Bon anniversaire bernard(ladr... par Bernard Ladroue | Second td 2020 par Matthieu F | Praktiflex par Michel-DK | Wedena par Sylvain Halgand | [canon] 7 et objectifs russes par Jean-Pierre Fantone | [foca] standard par Michel mangocan |
Fujifilm FinePix S9500 favori envoyer Print
Photos by text by Sylvain Halgand. From the collection of -
France Version française

Chronology of the Fujifilm brand  New window

Manufactured in from 2005 until (After) 2006.
Index of rarity in France : Frequent (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 9161

See the complete technical specifications New window
Fujifilm FinePix S9500

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Fuji, pour ce S9500, fait le choix d'un capteur de petite taille, moins cher à fabriquer, permettant d'avoir un zoom de grande amplitude, tout en restant dans un encombrement et un poids raisonnables. Le zoom de ce modèle équivaut à un 28 - 300 mm, ce qui a de quoi combler à peu près toutes les catégories de photographes amateurs. La contrepartie est que la petite surface de ce capteur supporte 9 millions de photosites, ce qui rend chacun d'entre eux minuscule, donc recevant très peu de lumière. C'est pas franchement bon pour le résultat final.. habituellement. Fuji utilise donc une technologie CCD qui augmente le rendement de chacun des photosites par rapport au capteur de génération et de technologie antérieures. La gestion du bruit est meilleure, ce qui permet à ce modèle de proposer une sensibilité atteignant les 1600 ISO.

L'appareil ressemble à un petit reflex. Les habitués des reflex ne seront pas désorientés car la disposition des boutons de commande est celle qu'on retrouve sur les SLR. La commande de la focale se fait manuellement, en tournant une bague autour de l'objectif. Voilà de quoi satisfaire les réfractaires au numérique. Seul le viseur électronique les déconcertera, du fait des défauts inhérents à la technologie des viseurs de bridge.

Les résultats, grâce à la qualité de l'optique et du traitement des images, sont très bons.