Historique de Tougodo favori envoyer

Créée en 1930, dans le quartier Kanga de Tokyo, par Masamori Nagatsuka et ses deux frères, Tanaka Koichi et Toyota Yoshio, la marque Tougodo a été nommée ainsi pour honorer l'Amiral Tougo qui avait battu la flotte russe de la Baltique lors de la bataille de Tsushima en 1905.
Masamori et l'Amiral étaient tous deux originaires de la ville de Kagoshima. Masami décida donc d'appeler ses appareils "Tougo".
C'était au début des appareils de construction simpliste et même rudimentaire : corps en bois recouvert de papier, obturateur à une seule vitesse. On appelait alors ces appareils simplistes, les « Yen cameras ». Les revendeurs ne voyant dans ces objets que des jouets refusaient souvent de les vendre et la firme a été obligée d'acheter des magasins.
Ces appareils photos utilisaient un tout nouveau système avec un film pour des images de 3 x 4 cm, n'ayant pas besoin de chambre noire pour être développés. Le processus aurait fait l'objet d'un dépôt de brevet, mais il n'a pas été retrouvé. Cette caractéristique eu beaucoup de succès auprès des clients et les ventes augmentèrent considérablement. C'est ce moment que la Marine Impériale japonaise, choisit pour se montrer hostile à l'utilisation du nom de « leur » amiral pour baptiser les appareils photo « Yen ». Sachant qu'un changement de nom de ses appareils, mettrait en danger sa firme, Masami décida de rendre une visite à l'amiral, accompagné de ses cadres dirigeants, afin de tenter d'obtenir son autorisation.
Certainement flatté et ayant sûrement sympathisé avec Masamori en se rappelant leurs souvenirs d'enfance dans la bonne ville de Kagoshima, l'Amiral Tougo donna non seulement son autorisation à Masamori, mais aussi une licence officielle. La Marine Impériale dut alors s'incliner.
En 1934, la compagnie pris le nom de Togodo Shashin Kogyo-sha. C'est à cette période que la firme produisit ses fameux TLR Meikai.
A la fin des années trente, la compagnie changea encore de nom pour : Togodo Sangyo dont le nom complet était Togodo Shashin Kogyo K.K.
La gamme Meikai fut remplacée par un format 2.8 × 4 cm et en 1937 fut commercialisé ce qui fut le sommet de la production, le très beau Melsipu, un TLR au viseur décentré à gauche du capot.
Pendant la seconde guerre mondiale, la compagnie participa à l'effort de guerre en produisant des pièces d'avions. Masamori décida de séparer les activités de sa compagnie sur trois sites éloignés, afin de sauvegarder au moins une partie de son activité en cas de bombardements.
Il garda la direction de l'usine principale, toujours à Tokyo et confia à ses frères les directions des deux usines délocalisées. L'usine de Tokyo fut complètement détruite par un bombardement américain en février 1944.
En 1945, les trois frères décidèrent de dissoudre la compagnie Togodo Sangyo et Masamori Nagatsuka décida de quitter la compagnie et de ne plus s'intéresser aux appareils photo. Après la guerre il resta alors deux compagnies exsangues qui reprirent la marque initiale de Tougodo.
La première, dirigée par Tanaka Koichi a réussi à survivre, en faisant des briquets et l'emballage de cigarettes. Vers 1947, Tanaka décida de continuer à produire des appareils photo, utilisant le même système de film. Ne pouvant surmonter de nombreux problèmes commerciaux dans le Japon occupé, accentués par le procédé unique de ses appareils, il se résigna alors de fabriquer des appareils photo techniquement « ordinaires ». Acceptés par les distributeurs et les importateurs, ses appareils subminiatures eurent un grand succès. Plusieurs appareils furent alors produits, jusqu'au Hobix à film Bolta en 1948. En 1949, la compagnie a encore changé de nom pour Togodo Seisakusho et transféra son siège social à Tokyo. Le logo de la compagnie fut alors « TG », la lettre « G » incluse dans un grand « T », au dessus d'un schéma d'une double lentille optique, collée. Le nom de la compagnie changea encore en 1952 pour : Togodo Sangyo Y.K, quelques fois nommée Y.K. Togodo ou simplement Togodo. Ces noms étaient parfois précédés du nom de la ville de Toyohashi. L'adresse du siège social de la société fut transférée en 1957 dans la ville de Toyohashi, province de Komoguchi, Le nom de la compagnie devint alors Toyohashi Togodo Koki K.K. qui fabriqua sous de très nombreuses marques, dont : Hobix, Hobiflex , Homer et Toyoca. Le Toyocaflex TLR 6x6 doit posséder le record de noms utilisés en fonction des marchés, distributeurs et même magasins. La compagnie arrêta la production d'appareils photos dans le milieu des années 60.
La seconde compagnie, dirigée par le plus jeune des trois frères, Toyota Yoshio a recommencé la fabrication d'appareil-photo. Cet autre compagnie Togodo a été appelée K.K. Togodo en 1953. Cette compagnie a réutilisée la marque Meikai pour son Meikaiflex, un faux TLR et a fabriquée plusieurs autres modèles. Une compagnie commerciale de distribution, associée et appelé Togodo Shoji K.K. aurait été créée en 1954 à Tokyo. Cette compagnie semble avoir été prospère.et une toute nouvelle compagnie fut alors créée : Yamanashi. Cette compagnie a encore utilisée d'anciennes marques Togodo, en particulier pour sa série de modèles nommés Meisupii. La compagnie a ensuite changée de nom pour : Meikai Sangyo et produisit enfin les basiques Meikai EL et ELX.





Nouveaux objets Tougodo sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Tougodo sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Tougodo sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Tougodo sur EBAY ETATS-UNIS USA