BREAKING NEWS[unicum] [rodenstock] hemi-an... par Frédéric Math | [zeiss ikon] ikonta 521/2 par Frédéric Math | Td 2021-01 par Sylvain Halgand | Photo d'obturateurs par Sylvain Halgand | Bon anniversaire eric (carlhan) par Eric Carlhan | [ica], un début compliqué. par Renaud LAEMMLI | [gitzo]les salons de la photo par didier rob | [zeiss ikon] symbolica ii par Sylvain Halgand |
Bell and Howell Stereo Vivid
France Version française
Photos by RL text by RL. From the collection of Renaud Laemmli. Last update 2013-04-30 par Eric Borel.

Manufactured or assembled in USA from (Circa) 1954 to (After) 1954.
Index of rarity in France: Rare (among non-specialized garage sales)
Inventory number: 2917

See the complete technical specifications
Chronology of cameras Bell and Howell 
However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Voilà un appareil comme on les aime ! Un concentré d'efficacité, un petit côté "usine à gaz" avec ses molettes dans tous les coins, mais au final un appareil plus simple à utiliser que ce qu'on pense au premier abord.

Il est basé sur le concept "realist" de la firme White (images de 24 x 23 mm), avec cependant une différence de taille : l'écartement entre les objectifs est de 65 mm contre 70 mm sur les Stereo Realist, sans doute dans le but d'obtenir un relief plus... réaliste. Il faut savoir que l'écartement moyen des yeux, en tout cas chez les humains, est de 63 à 65 mm.

Comme 65 mm correspondent à 14 perforations du film 135, que chaque image fait 5 perforations de large et qu'il faut intercaler les vues droites et gauches sans perdre de film, se pose un problème ardu ! Je relève les copies dans un quart d'heure...

En fait, c'est le trajet du film qui est artificiellement rallongé au moyen d'un chemin en "S" passant sous le galet d'entraînement. On retrouve ainsi 15 perforations entre chaque série de 3 vues, compatible avec le format Realist. Ceux d'entre vous qui n'ont pas apporté la réponse seront collés pour les vacances...

Les deux grosses molettes crantées, bien visibles sur le dessus et qui donnent au Stereo Vivid ce côté très "temps modernes", permettent les réglages de diaphragme et de vitesse. Elles sont toutes les deux couplées au système "Expo-Sure", une sorte de calculateur d'exposition basé sur les conditions atmosphériques, mais aussi selon la saison ! On obtient un couple de valeurs que l'on peut adapter aux hautes ou aux basses lumières, ou encore à la moyenne des deux. Le même calculateur est utilisé pour les photos au flash.

La mise-au-point est réglée par la molette (encore une...) située à main droite en façade, commandant le déplacement du plan du film plutôt que les objectifs comme on en a l'habitude. La plupart des appareils Stereo Realist ont cette particularité, que l'on retrouvera bien plus tard (1996) sur le génial Contax AX, autofocus avec n'importe quel objectif, même en 42 à vis ! Cette molette étant transparente, on peut lire les limites de la profondeur de champ grâce à des flèches rouges mobiles situées dessous et couplées elles aussi à la valeur du diaphragme.

Un viseur unique regroupe cadrage et télémètre couplé, et un minuscule niveau à bulle, sous l'image secondaire du télémètre nous indique si l'horizon sera droit.

Dernière particularité : le déclencheur est à l'horizontale, justement, en façade, une disposition supposée garantir plus de stabilité, mais plutôt déconcertante.

Bell and Howell Stereo Vivid