BREAKING NEWSNouvelle fonctionnalité du site par Bernard Ladroue | Bon anniversaire jean paul (j... par Jean-Francois LEC | [sem] semflex oto par Didier marc_laurent | Plaque 6x13cm oui, mais quel ... par Renaud LAEMMLI | [minolta] tlr par Renaud LAEMMLI | [ihagee] exakta varex iia: ve... par Jean-Pierre Fantone | Coucou me (re)voilà ;o) et q... par AlainOR | Réadresser une image prise a... par Christian R |
Yamamoto Camera Co. Worth favori envoyer Print
Photos by RL text by RL. From the collection of Renaud Laemmli
France Version française

Chronology of the Yamamoto Camera Co. brand  New window

Manufactured in Japon from Circa 1930 until after 1935.
Index of rarity in France : Rare (among non-specialized garage sales)
Sold listing on Ebay.com New window
Inventory number: 7102

See the complete technical specifications New window
Yamamoto Camera Co. Worth

However, this document is not translated in english. We only have a French version.
Would you be able to help us translate it in english please?

Voici encore une énigme japonaise : cette petite chambre (6,5 x 9 cm) ressemble à plusieurs autres de la même époque, sans rien présenter de réellement caractéristique...
Le système de mise au point par vis d'Archimède semble réservé à quelques appareils japonais des années '30 : le Minolta Sirius / Lomax, le Konica Ohca, les Kuribayashi (Petri) First Hand et Kokka ou le Yamamoto Kinka Hand Camera, auxquels on peut rajouter les Need et Weha Light B de fabrication inconnue. Deux petites poignées parmi une production assez pléthorique !
Pas plus McKeown que Sugiyama ne mentionnent de Worth Camera, et même camera-wiki est muet sur le sujet !

Les ciseaux ont un air de famille avec ceux utilisés en général par Yamamoto Camera Co., mais la forme est différente. On retrouve aussi des ciseaux en arc de cercle chez Kuribayashi, mais de forme plus régulière.
La comparaison étant possible avec un Kinka Hand Camera, on constate certaines concordances troublantes... Le corps arrière notamment, en métal plié, est monté exactement de la même façon avec des cotes identiques, le verrou de fermeture est le même. Par contre l'abattant est conçu différemment avec cependant une plaquette ovale comparable sertie au centre. Elle est gravée en relief, avec ici l'inscription "Worth". Il s'agit sans doute du nom de modèle, mais aucune publicité d'époque y faisant référence n'est connue.
Une autre plaquette est comparable à celle des Kinka : l'échelle de mise au point, bien que d'une couleur et de montage différents, possède les mêmes dimensions avec la même gravure en relief.
La vis sans fin, légèrement plus courte, est au même pas. Tout ceci donne de bons arguments pour attribuer à Yamamoto Camera Co. La fabrication de cette chambre, sans doute pour un distributeur, en attendant une confirmation par une page de catalogue ou une publicité.

Le couple Koilos / Heliostar n'est pas déterminant, plusieurs constructeurs ont utilisé ces éléments d'importation pour leurs fabrications. Notons qu'ici, la mention Steinheil, que l'on trouve souvent associée à l'Heliostar, a disparu. Il s'agit donc de la fin de la période d'importation de ces ensembles, dont l'origine exacte n'est pas claire. On peut situer cette période vers le début des années '30. A partir de 1931 des objectifs et des obturateurs seront produits au Japon et remplaceront progressivement les pièces importées.

A la prise en main, on constate une petite différence par rapport à la grosse majorité des chambres similaires : le bouton d'ouverture, chromé est apparent sur le dessus. Les ciseaux étant poussés par des ressorts dans le bas de la boîte, l'ouverture est très facile. La mise en place du chariot est plus délicate, surtout avec des gros doigts occidentaux !
Une butée sur une lamelle le long de la plaquette des distances cale l'infini. Il faut donc penser à appuyer sur cette languette pour que le chariot puisse passer par dessus et ainsi régler une distance plus courte.
Il doit être possible de descendre à moins de 50 cm, la course de la coulisse étant de plus de 6 cm, donnant ainsi un tirage de presque 19 cm ; la fragilité du soufflet aujourd'hui empêche de vérifier en pratique...

C'est au moment de rentrer le soufflet pour revenir à des allongements plus modestes que l'on constate un grave défaut : la fameuse lamelle servant de butée étant dépassée depuis longtemps, si on cherche à reculer le bloc optique on constate que l'index passe sous la lamelle jusqu'à bloquer le tout... il faut donc tout ressortir, pousser à fond la lamelle sur l'abattant en veillant bien à ce que l'index passe par dessus lors du recul.
Ce n'est pas le seul inconvénient de cette lamelle : lors d'une mise au point rapprochée, et donc hors butée, le soufflet exerce toujours une tension vers l'arrière ; le chariot ne possédant pas de blocage, et puisque la vis d'Archimède est insensible par définition à une force longitudinale, c'est donc lui qui glisse sur sa coulisse, rendant de ce fait la manœuvre peu précise.

Heureusement, les deux écrous de pied (petit pas) sont idéalement placés au centre de chaque dimension !

Yamamoto Camera Co. Worth