Règle d'inscription : Votre NOM d'UTILISATEUR DOIT COMMENCER PAR VOTRE PRENOM REEL, en entier.
Derrière celui-ci, vous pouvez mettre ce que vous voulez.

Votre premier message devra être une petite présentation perso, dans Présentation des nouveaux membres, afin que nous fassions connaissance.

Cyanotype négatif

Toutes les questions sur le labo à l'ancienne : le traitement des négatifs, des positifs, de tous les procédés, même les plus anciens (ferrotypie, cyanotypie etc..), le tirage etc....
Avatar du membre
Rémi Cornu
Messages : 12
Enregistré le : lun. 15 janv. 2024 17:41
Contact :

Cyanotype négatif

Message non lu par Rémi Cornu »

:Hello:
J'ai évoqué dans plusieures publications ce que j'appelle le cyanotype négatif, je voulais approfondir un peu ce sujet, alors voici quelques précisions :

Tout a commencé en 2019, je faisais mon stage d’observation de 3e à l’école d’art « Les Arcades » d’Issy-lès-Moulineaux (92), et on m’a présenté la technique du cyanotype. Pour rappel, un tirage dit cyanotype est réalisé avec un papier sur lequel on couche un mélange de ferricyanure de potassium (8g dans 100ml d’eau) et de citrate d’ammonium ferrique (20g dans 100ml d’eau) dilués. Le mélange ainsi couché est légèrement photosensible (aux UVA en particulier). On expose alors le papier en insoleuse sous vide ou à la lumière du soleil, et après un développement/fixage à l’eau (chassant le fer jaune/orange du papier), on découvre une épreuve monochrome caractérisée par sa couleur bleu foncé, le « Bleu de prusse ».
Cette technique a été développée par le scientifique John Herschel au début des années 1840, et servait au début en particulier à la création de photogrammes, les négatifs transparents n’étant pas encore très répandus à cette époque. :Asterix:

À la suite de ces balbutiements dans l’univers du cyanotype, et après la découverte du musée de Saint-Bonnet et de la photographie argentique et aux procédés anciens, une idée ne m’a jamais lâchée : serait-il intéressant de placer ce papier devenu photosensible directement dans un appareil photo pour en faire des négatifs ? :gratgrat:

Bon, pas de suspens : j’ai essayé. Et le 28 juin 2021, après un papier à aquarelle laissé dans un petit [Zeiss Ikon] Nettar 515/2 pendant près de 47 heures (soit 3 jours de soleil), m’est parvenue cette image :
1er essai sur papier - 47 heures
1er essai sur papier - 47 heures
Cyano-papier1.jpg (42.6 Kio) Vu 485 fois

Alors ni le papier, ni l’appareil, ni l’émulsion n’étaient bons, mais je voyais distinctement mon sujet, et le ciel, les arbres, la réponse à ma question était devant mes yeux : il est possible de faire d’un papier enduit de cyanotype un négatif photographique. Ça sonne certes un peu naïf, quand on sait que toute surface photosensible peut en théorie être mise dans un appareil et donner un négatif, mais je n’y connaissais alors pas grand-chose…
Cet essai n’a été que le premier de beaucoup, souvent infructueux (pose trop courte, émulsion mal couchée, essais sur d’autres supports), et puis le 2 septembre 2021, j’essaie de mettre un de ces papiers dans une petite chambre folding [Voigtländer] récemment achetée, et le résultat, avec un temps de pose d’une vigtaine d’heures seulement, m’a montré l’importance de l’appareil utilisé :
Essai sur Papier avec la chambre Voigtländer, et en bonus une jolie vue de ma balustrade - 20 heures
Essai sur Papier avec la chambre Voigtländer, et en bonus une jolie vue de ma balustrade - 20 heures
Cyano-papier2.png (280.43 Kio) Vu 485 fois


J’ai ensuite essayé beaucoup de petites choses, comme comparer plusieurs sujet et leur réflexion des lumières ultraviolettes, ou essayer de faire une photo en cyanotype avec une boite à café, je me suis en bref bien amusé.
Essai de cyanotype négatif face au soleil, Zeiss Ikon 515/2 - 35 heures
Essai de cyanotype négatif face au soleil, Zeiss Ikon 515/2 - 35 heures
Cyano-papier3.png (277.83 Kio) Vu 485 fois


Seulement, j’ai fait l’acquisition en septembre 2022, à la foire du musée de Saint-Bonnet, d’une jolie chambre toute en bois, avec un [Carl Zeiss] Jena Tessar 300m f/4,5. A ce moment, j’avais le matériel nécessaire pour pousser un peu l’expérience, et ayant reçu une formation pour le Collodion et procédés de tirages anciens par Michelangelo Bertani, je me suis décidé à couler une émulsion de cyanotype sur du verre.

Côté technique, ce n’est pas sorcier, j’ai fait fondre une feuille de gélatine dans une coupelle en terre chauffée dans un bain marie à 45°C, puis y ai ajouté mon mélange de cyanotype d’entre 15 et 30ml. J’ai ensuite sorti le mélange du bain marie afin que la gélatine perde un peu de sa fluidité, pour éviter un écoulement trop liquide de la solution sur la plaque, et donc une émulsion trop fine (elle le fut au final ce qui m'obligea à exposer la plaque plus longtemps). Le mélange prêt, je l’ai coulé sur une plaque de verre préalablement nettoyée et dégraissée, puis ai mit le tout dans le chassis pour collodion de ma chambre.
J’ai repris pour cette vue le même sujet que la première fois, et le 25 février 2023, après 44h de soleil (sans compter la nuit donc), en voici le résultat :
Essai sur verre avant développement
Essai sur verre avant développement
Cyano-verre.2.1.jpg (81.37 Kio) Vu 485 fois
Essai sur verre après développement
Essai sur verre après développement
Cyano-verreNB.jpg (82.48 Kio) Vu 485 fois

L’émulsion n’est pas parfaitement couchée (plus concentrée en bas à droite, et moins sur la partie gauche, et des poussières se sont déposées avant et après cette dernière. Enfin, il me reste encore quelques plaques à exposer et du temps devant moi pour le faire, cela s’améliorera petit à petit. Mais j’espère avoir pu clarifier mes parallèles évoqués dans d’anciennes publications avec ces quelques bafouilles. :Tchin:
Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 7064
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Re: Cyanotype négatif

Message non lu par Arnaud SAUDAX »

:Hello: La sensibilité semble être du même ordre de grandeur que dans les essais de notre ami da Cunha avec le bitume de Judée... :Tchin:
Mais pourquoi appeler cela "cyanotype négatif" puisque l'image est positive ? Les jeunes de maintenant me surprendront toujours... :gratgrat:
Les verres ordinaires absorbent une partie des UV, et on a fait des objectifs en quartz pour usages scientifiques. (et ils n'ont pas besoin d'être achromatiques...) :turlututu:
Iconomécanophile chauvin...
Avatar du membre
Jacques Bratieres
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 7596
Enregistré le : ven. 20 mai 2011 09:58
Contact :

Re: Cyanotype négatif

Message non lu par Jacques Bratieres »

Merci des explications et pour la beauté des résultats.
J.Bratières
https://www.qobra.fr
Avatar du membre
Rémi Cornu
Messages : 12
Enregistré le : lun. 15 janv. 2024 17:41
Contact :

Re: Cyanotype négatif

Message non lu par Rémi Cornu »

:Hello: Arnaud,
Arnaud SAUDAX a écrit : mer. 8 mai 2024 16:49 Mais pourquoi appeler cela "cyanotype négatif" puisque l'image est positive ? Les jeunes de maintenant me surprendront toujours... :gratgrat:

La réponse à ta question est simple, mais tu as bien fait de le remarquer car j'ai oublié de le spécifier :turlututu:
En réalité toutes les photos de ma publications sont des scans inversés des véritables "négatifs"

Voici par exemple à quoi ressemble réellement la dernière vue sans traitement par ordinateur !
Plaque négative cyanotype
Plaque négative cyanotype
20230224_210749. C.jpg (19.78 Kio) Vu 453 fois
Avatar du membre
Sylvain Halgand
Administrateur du site
Administrateur du site
Messages : 17978
Enregistré le : mer. 3 déc. 2003 17:41
Contact :

Re: Cyanotype négatif

Message non lu par Sylvain Halgand »

:respect
-
Avatar du membre
Arnaud SAUDAX
Membre des Amis du Site et du Forum
Membre des Amis du Site et du Forum
Messages : 7064
Enregistré le : lun. 14 mai 2007 17:41
Contact :

Re: Cyanotype négatif

Message non lu par Arnaud SAUDAX »

:Hello: La réponse est simple, mais elle nous cache des choses... La photo "Cyano-verre.2.1.jpg" est positive et bleue. Or un cyanotype sur papier est bleu et négatif. Les logiciels de traitement d'image que je connais, pour une "inversion" négatif - positif changent à la fois les densités et les couleurs.
Et sur la dernière image que tu montres, il n'y a aucune trace de couleur... Qand on pense que les caricaturistes se moquaient des daguerréotypistes à cause des quelques minutes de poses, on est loin de la cyanotypie négative !
Iconomécanophile chauvin...
Avatar du membre
Rémi Cornu
Messages : 12
Enregistré le : lun. 15 janv. 2024 17:41
Contact :

Re: Cyanotype négatif

Message non lu par Rémi Cornu »

:Hello:
Arnaud SAUDAX a écrit : jeu. 9 mai 2024 11:12 La photo "Cyano-verre.2.1.jpg" est positive et bleue. Or un cyanotype sur papier est bleu et négatif.

Tu relèves encore un point intéressant :prosterne:
Pour le cas de la "Cyano-verre.2.1.jpg", c'est un scan inversé de la plaque avant développement. Or les fers encore présents dans la gélatine avant développement donnent à l'émulsion une couleur jaune/orange (comme évoqué plus haut). Ce qui donne au scan inversé cette couleur bleue-violette, car le négatif est encore jaune sur les parties les moins exposées. Les parties plus exposées, elles, ont reçu plus de lumière et je suppose que le bleu domine alors sur le jaune sur le négatif, ce qui donne leur teinte jaune au ciel et à la maison...

Quant au "Cyano-verreNB", c'est un peu de ma faute car je m'ai pas scanné l'image en couleur après le développement, mais une version colorée serait jaune, le négatif étant bleu :D

J'ai procédé à ces pré-scans pour prévenir une éventuelle disparition de l'image au développement, ce qui m'est arrivé plusieurs fois lors de mes essais précédents... Je ne me permettrai pas de faire ça avec du papier, bien trop sensible, mais avec le cyanotype c'est faisable (pas idéal cependant). :Tchin:
Répondre

Retourner vers « Labo à l'ancienne »