BREAKING NEWSUn [kodak] 1a folding pocket ... par Weber jean francois | Petit nouveau par Jacques Bratieres | [auzoux & français] par André GD | Le stéréopole par Arnaud SAUDAX | Divers catalogues par Sylvain Halgand | [traid] fotron accessoires par Jacques Bratieres | Pages au garage à sortir par Jacques Bratieres | Second td 2020 par Jose PP |
Coronet Midget
English version English version
Photo(s) de BP et texte de BP. Propriété de BP. Dernière modification le 2018-05-18 par Sylvain Halgand.

Fabriqué ou assemblé en Grande-Bretagne de (Circa) 1934 à 0.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 10672

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Coronet 

Coronet est créée en 1926 à Birmingham (GB) par Frederik John Pettifer qui en mars 1932 s'installe au 308/310 Summer Lane dans le quartier d'Aston. Beaucoup des appareils photo produits ont été des "objet cadeau" ou vendus par des sociétés de vente par correspondance. Coronet a établi après 1945 des accords pour permettre à Tiranty (Paris) de produire en France en raison des restrictions sur les importations. Ces appareils, par exemple le Rapide, le Polo, le Week-end et le Fildia  portent "Made in France", mode d'emploi et indications sont en français. FJ Pettifer se spécialisa dans les appareils utilisant la Bakélite colorée et moulée, aidé en cela par une entreprise, sa voisine dans Summer Lane, dirigée par un entrepreneur Edwin Elliott. Ce dernier effectuait les moulages des boîtiers et de lentilles pour Coronet. Coronet a cessé toute production en 1967.

Le Midget a été introduit sur le marché en 1934-35 au prix 5 shillings 6 pence (35 francs dans l'Annuaire Tiranty de 1935, soit 23,80 euros de 2005) et lancé comme objet cadeau dans des paquets de céréales pour le petit déjeuner. Il a été présenté en noir uni, marron (noyer), citron vert, vert olive, rose (+orange), rouge (+orange ou +noir), le modèle est apparu en 1937 et considéré le moins fréquent. Cependant, le procédé de mélange du polymère et de la/des couleur(s) n'est pas hautement reproductible et les couleurs se fanent au cours du temps. Si bien que les "vrais fanatiques" de la collection de Midget recherchent toutes les sous variantes possibles...

L'appareil a été équipé avec un simple ménisque de f/11 fourni par Taylor, Taylor et Hobson, hyperfocale de 1,5 m à l'infini, obturateur simple 1/30, film spécifique de 16mm en bobine de 6 vues de 13x18mm, poids environ 60g, selon les variantes de modèle. Il existe un étui en "cuir marocain" de couleur assorti à l'appareil, mais il pouvait être acheté séparément ce qui fait que le panachage est fréquent.
Le Midget a eu beaucoup de succès bien que la qualité des résultats ait été "moyenne".
Après la guerre, Coronet a lancé le Caméo dans un format identique.

 

 

Compte tenu de leur taille et de leur format de film, les Midget sont parfois placés par des auteurs aux idées larges dans les spy cameras / appareils d'espionnage. Je ne voudrais pas voyager dans un avion dont les plans auraient été copiés avec cet appareil photo...Les appareils photo 16mm ont souffert de l'absence de normalisation du film (un type par marque...) et n'ont jamais eu une grande place chez les "subminiatures".

Bibliographie :

Channing, N, Dunn, M. British Camera Makers. An A-Z guide to companies and products. Esher (UK), Parkland Designs, 1996. pp 36-37
British Journal of Photography Almanac, London, Greenwood Ltd, 1935. p 628
Annuaire Tiranty, Paris, 1935.
Pritchard, M, Saint Denny, D. Spy cameras. London, Classic Collection, 1993, pp 19-20
Le site www.submin.com

Coronet Midget



Coronet Midget



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced