BREAKING NEWSSignaler les erreurs des page... par Daniel C | Cortamatic 126 par Deroeux Marie Astrid | Présentation de berto par Frédéric SEC | Présentation d'une nouvelle ... par Frédéric SEC | Bon anniversaire stephan par Bernard Muraccioli | [kalimar 44] complément pour... par Sylvain Halgand | [suter] détective magazine m... par Sylvain Halgand | Publicité étonnante. par Michel Perie |
Nimslo Nimslo 3D
English version English version
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Sylvain Halgand. Dernière modification le 2013-07-18 par Francois Landais.

Fabriqué ou assemblé en Japon de 1982 à 0.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 351

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Nimslo 

Voici un appareil peu banal ! Il s'agit d'un des rares appareils destinés à faire de la photo lenticulaire.

Qu'est ce que la photo lenticulaire ?

Souvenez-vous de la mode des portes-clef dans les années soixante. Certains présentaient une vue qui s'animait dès que l'on faisait pivoter une petite plaquette en plastique transparent, striée et assez épaisse. Pour simplifier, les stries de la plaquette agissaient comme des prismes. L'angle du prisme ne permettait de voir qu'une partie de la photo ou du dessin inséré sous la plaque de plastique. Donc à supposer que plusieurs photos d'un objet en déplacement (ou pris simultanément sous plusieurs angles) soient imbriquées les unes dans les autres verticalement sous forme de bandes, le fait de bouger la plaquette, donc de changer l'angle de vision, vous fera voir ces bandes les unes après les autres, créant ainsi le mouvement.

En 1980, lors de la Photokina, les docteurs Nims et Lo présentèrent le Nimslo. Pendant les deux années qui suivirent il ne fut plus question de l'appareil. Il fut relancé en 1982, lors de la PMA (Photo Marketing Association), mais toujours avec des interrogations sur le réseau de laboratoires aptes à développer les photos et à "fabriquer" les vues. L'appareil utilise une pellicule 35 mm, mais chaque photo ne fait que 17.50 x 21.90 mm. A chaque déclenchement, les quatre objectifs (f 5,6/30 mm) prennent une photo, donc le nombre de poses avec une pellicule 35 mm est limité à 18 (donc 72 photos). Il s'agit d'un demi-format.

Il semble que le concept ne rencontra pas le succès escompté. Les difficultés liées au développement des pellicules n'y furent sans doute pas pour rien.

Fin 1982, il fut même question que cet appareil soit fabriqué en France, dans l'ancienne usine Kelton-Timex de Besançon. Aidé par la DATAR, dans le cadre d'un plan de redéploiement industriel, le groupe FRASEN HOLDING devait déplacer une grande partie de son centre de recherche des USA à Besançon et implanter une nouvelle unité de fabrication, générant de nombreux emplois. Sans suite !



Reçu le 24 novembre 2005, de MP :

" juste une info a propos du Nimslo...je l'ai eu et le j'ai encore, c'est à Besançon que je l'ai acheté et là aussi que je faisais developper les pellicules. La griffe porte flash ne supportant pas le poids du flash fourni, j'ai plusieurs fois envoyé mon appareil à réparer et j'en ai reçu un neuf à chaque fois (sur plusieurs années) alors il y avait bien un site FRALSEN à Besançon. Aujourd'hui je cherche ou faire developper une pellicule qui me reste...;-((
(cela revenait cher - 10 F la photo environ mais effet superbe)"

Nimslo Nimslo 3D





Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced