BREAKING NEWS[foca] standard par Michel mangocan | Second td 2020 par Jacques Bratieres | [rolleiflex] quel modèle et ... par Jean-Michel C | [canon] 7 et objectifs russes par Jean-Michel C | [houghton] ensign commando par Jacques Bratieres | Praktiflex par Patrice R | Signaler les erreurs des page... par Sylvain Halgand | [foca] urc marine nationale par Jean-Pierre Fantone |
Voigtlander Vito C
English version English version
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de Sylvain Halgand. Propriété de Musée de la photo de Graçay. Dernière modification le 2014-12-26 par Michel Rochevalier.

Fabriqué ou assemblé en Allemagne de 1980 à 1988.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 5663

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre

Chronologie des appareils Voigtlander Nouvelle fenêtre

Malgré une ressemblance évidente avec les Minox 35, cet appareil ne sort pas des bureaux d'étude et encore moins des usines Minox. Il est à un autre fabricant allemand, Balda, chez lequel un ancien ingénieur de Minox travaillait désormais. Quel hasard !

L'abattant sert d'interrupteur général. Le testeur de piles est tout simplement la présence de l'affichage dans le viseur. Ce modèle possède deux cellules ; la première commande l’obturateur/diaphragme, la seconde ne sert qu’à l’affichage d’informations dans le viseur ( OK ou un symbole de flash pour les vitesses lentes). Ces informations sont éclairées par une diode. D'autres informations apparaissent aussi dans le viseur ; en particulier une échelle de distance de mise au point illustrée par une montagne, un groupe de personnes, deux personnages.

L'ensemble est fabriqué en Makrolon. Il est plus léger que le Minox 35 GT qui pèse 190 g.

Un flash dédié peut se fixer sur le côté de l'appareil.

Voigtlander Vito C





Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced