BREAKING NEWSUn [kodak] 1a folding pocket ... par Weber jean francois | Bon anniversaire reginald par Gérard EVEN | [gitzo]les catalogues anciens... par didier rob | [auzoux & français] par Philippe Grunchec | Petit nouveau par Jacques Bratieres | Le stéréopole par Arnaud SAUDAX | Divers catalogues par Sylvain Halgand | [traid] fotron accessoires par Jacques Bratieres |
Minolta Minoltaflex III
English version English version
Photo(s) de RL et texte de RL. Propriété de Renaud Laemmli. Dernière modification le 2016-12-19 par Michel Rochevalier.

Fabriqué ou assemblé en Japon de 1954 à (Postérieur à) 1955.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 6670

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Minolta 
Historique de la marque Minolta

Cette année 1954 verra la sortie du dernier représentant de la famille Minoltaflex, un an après le premier Minoltacord. Ces deux familles ont deux différences essentielles : au niveau du système de mise au point, et de l'avancement de la pellicule. En effet le Minoltaflex conserve l'avancement semi-automatique et la mise au point par avancement du bloc avant, chacun commandé par sa grosse molette à main droite. Le Minoltacord adopte pour cette dernière fonction une hélicoïde en bronze commandée par un levier (fragile...) en bas de la façade et manoeuvrable avec un seul doigt, une configuration jugée comme bien meilleure par de nombreux photographes. L'armement est alors assuré par un mouvement de manivelle sur le côté droit. Le Minoltaflex III garde cependant un avantage : l'obturateur est armé automatiquement avec l'avance de la pellicule et il y a même une protection contre les doubles expositions involontaires !

Par rapport au Minoltaflex IIb, les changements les plus significatifs se remarquent au niveau de l'obturateur, et autour des objectifs avec l'ajout d'un système à baïonnette permettant le montage rapide de filtres et de pare-soleils : seul le modèle "haut de gamme" du Minoltacord (Citizen Express) était déjà équipé de ce système, comparable aux Rollei Bays, et à priori compatible, en tout cas avec le pare-soleil.
Les vitesses et ouvertures, sélectionnées grâce aux deux boutons crantés de part et d'autre de l'objectif de prise de vue, s'affichent dans deux fenêtres au dessus de l'objectif de visée, clairement lisibles par dessus. Il s'agit d'une première mondiale qui sera reprise plus tard sur les Minolta Autocord.
Quelques petites améliorations peuvent encore être citées : le rajout d'attaches de sangle, ou la simplification de l'ouverture du capuchon de visée. Le Minoltaflex IIb, bien que considérablement amélioré par rapport au Minoltaflex I comportait encore pas moins de trois verrous commandant les différentes ouvertures ! Désormais, tout se manœuvre de façon intuitive, sans verrou.
On remarquera enfin l'ajout de lignes fines, en bordure du verre de visée, facilitant le cadrage. Il est fort possible aussi que ces lignes servaient à délimiter le format des diapositives 4 x 4, en vogue à cette époque car pouvant être visionnées avec un projecteur 24 x 36 moyennant l'utilisation de caches spéciaux. Quelques années plus tard sortira d'ailleurs le Miniflex, un superbe appareil 4 x 4 mais n'ayant rien à voir avec le tout-terrain...

Finalement, le Minoltaflex III n'a pas à rougir face à ses contemporains, doté d'un obturateur plus rapide que celui des premiers Minoltacord et comparable à celui des Autocord qui viendront plus tard.

Minolta Minoltaflex III
On remarque le système de fixation à baïonnettes autour des objectifs.


Minolta Minoltaflex III



Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced