BREAKING NEWS[foca] standard par Michel mangocan | Second td 2020 par Jacques Bratieres | [rolleiflex] quel modèle et ... par Jean-Michel C | [canon] 7 et objectifs russes par Jean-Michel C | [houghton] ensign commando par Jacques Bratieres | Praktiflex par Patrice R | Signaler les erreurs des page... par Sylvain Halgand | [foca] urc marine nationale par Jean-Pierre Fantone |
Photo-Hall Perfect Détective N° 3 Carré à décentrement
English version English version
Photo(s) de AS et texte de AS. Propriété de Maison de la photo de St-Bonnet. Dernière modification le 2019-05-04 par Eric Borel.

Fabriqué ou assemblé en France de (Circa) 1902 à (Circa) 1903.
Rareté en France : Peu courant (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 7219

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre

Chronologie des appareils Photo-Hall Nouvelle fenêtre

Les détectives en format "paysage" ne sont pas courants, et si en plus ils disposent du décentrement, ils sont plutôt rares... On peut voir un de ses frères, en format "portrait", à la marque Henri Barby qui en est le constructeur.

Il est identifié par un embossage dans le maroquin de la porte arrière : "PERFECT DETECTIVE * MARQUE DÉPOSÉE * PHOTO-HALL. PARIS". On le trouve comme variante du Perfect Détective N° 3 dans le catalogue d'avril 1903. Comme cette date correspond à la liquidation de la société Barby, sa période de diffusion a dû être très brève.

Les catalogues signalent que l'objectif est amovible, et qu'avec la bague vendue en option on peut le monter sur une chambre 13 x 18, avec une couverture complète en diaphragmant suffisamment. La numérotation des diaphragmes, de 2 à 162, correspond à la numérotation Zeiss Ancienne. (En numérotation moderne, environ de 7,7 à 64.) La mise au point, qui descend à 150 cm, se fait grâce à une monture hélicoïdale. Cet objectif, un anastigmat rapide, porte une signature illustre : "F. L. Chevalier"... mais qui n'a rien à voir avec Charles, Vincent ou Arthur...

L'anneau sur le haut sert à l'escamotage des plaques. Bien que le mécanisme de tous ses détectives soit sur le même principe, Barby avait de nombreuses façons de faire tomber les plaques. Le mécanisme d'armement est tout à fait original et permet de reconnaître la fabrication de Barby, et de plus, sur cet exemplaire, le monogramme formé des lettres H et B entrelacées est frappé sur la pièce assurant l'armement de la guillotine.

Comme les autres fabrications de Barby,  ce détective est d'une très bonne fabrication et jouit d'une bonne finition. 

Photo-Hall Perfect Détective N° 3
Cet exemplaire porte le N° 2598 gravé sur le compteur de vues.


Photo-Hall Perfect Détective N° 3
La porte avant permet l’accès au mécanisme pour nettoyage et entretien. Les deux volets de la guillotine sont mis en mouvement par la pièce en demie-lune, sans ressort de rappel. Le disque du bas cache la tétine du déclencheur pneumatique. La barre oblique est le frein qui permet de changer la vitesse par rotation du bouton externe.
Photo-Hall Perfect Détective N° 3
Les plaques sont poussées par un ressort porté par une cloison pivotante qui ferme par un petit verrou.
Photo-Hall Perfect Détective N° 3
L'Anastigmat Rapide est de François Léon Chevalier (~ 1890 - 1910) à Paris. Diaphragme gradué en Zeiss ancien, mise au point jusqu'à un mètre cinquante.
Photo-Hall Perfect Détective N° 3
Marque de fabrique de Barby Henri, constructeur.


Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced