BREAKING NEWSAuch le 15 septembre 2019 par Jose PP | Visioneuse bakélite pour vue... par Daniel C | [coronet] / [tiranty] luxibox... par Thierry LHERBIER | [ernemann] quel modèle ? par André GD | Marc par Eric Carlhan | Appareil non identifié agc par André GD | Salutations par Frédéric SEC | Bonjour de gilus : nouveau ve... par Frédéric SEC |
Myriaflex Myriaflex
English version English version
Photo(s) de AS et texte de AS. Propriété de Maison de la photo de St-Bonnet. Dernière modification le 2013-07-14 par Francois Landais.

Fabriqué ou assemblé en France de 1949 à 0.
Rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
N° inventaire : 11589

Fiche technique complète

Chronologie des appareils Myriaflex 

Le Myriaflex est sans doute le plus gros des mini-formats !

C’est essentiellement un reflex bi-objectif disposant d’un chargeur de trente mètres de film ciné, pour fournir des images 24x36, 24x24 ou 18x24 au choix. Evidemment une telle longueur de film pour des négatifs de cette taille permet de nombreuses, très nombreuses vues sans changer le film. En 24 x 36 mm, cela permet de faire 750 vues, en 24 x 24, 1200 vues et en 18 x 24, 1500 vues.
Le changement de taille du négatif est possible grâce à un volet externe, un avancement réglable (par une simple goupille) et un cache pivotant dans le viseur.

Cet appareil fut conçu par MM. G. Bennet et P. Bish en 1947. Il était destiné aux photographes qui opéraient dans les écoles. Après avoir fait la photo de la classe à la chambre 13x18 ou 18x24, l’opérateur faisait des séries de photos individuelles en petit format (ce qui était pourtant interdit). Le Myriaflex dispose d’un dispositif permettant d’encocher le film pour séparer les clichés d’une classe à l’autre.

L’équipement optique est fait de pièces de récupération... Les derniers auront des obturateurs Orec dont la marque est grattée (mais aussi des IPO de Kinax). Ici, l'objectif est un Saphir Boyer Paris 1:4,5  F=75mm (N° 236200 et 236187), probablement un objectif d’agrandisseur, sur obturateur Compur.

Le boîtier est une caisse en plaques d’alu assemblées par des petites vis.

Une trentaine de Myriaflex ont été fabriqués.

Myriaflex Myriaflex



Myriaflex Myriaflex
Vue arrière, montrant le levier d’avancement (ici réglé en 24x24 par la goupille), le gros compteur de vues et le bouton pour l’encochage.


Objets de même marque en vente sur Ebay France

findItemsAdvanced