BREAKING NEWSNos "vieux" objecti... par Jacques MAR | Bonjour par johnbee | Presentation de marie agnes par marie-agnes | Les 100 ans de nikon - docume... par Jacques MAR | Erreur 404 par Jean-Paul H | Les yeux des photographes - m... par Jacques MAR | [leica] m3 par Jacques MAR | Renversant ! par paul duflot |
Yashica Flash-O-Set favori envoyer imprimer
Photo(s) de Sylvain Halgand et texte de JPG. Propriété de Sylvain Halgand
UK English version

Chronologie de la marque Yashica Nouvelle fenêtre

Historique de la marque Yashica Nouvelle fenêtre

Pays de fabrication : Japon
Fabriqué de 1961 à 0.
Indice de rareté en France : Rare (dans les vide-greniers non spécialisés)
Dernières ventes sur Ebay France Nouvelle fenêtre
N° inventaire : 11880

Voir la fiche technique complète Nouvelle fenêtre
Yashica Flash-O-Set



A première vue, cet appareil lourd et improbable peut laisser croire à un télémétrique…Il n’en est rien, mais tout est étrange chez lui. Même son immense verre moiré, de viseur, va dans ce sens.
On a vraiment le sentiment que cet appareil a été conçu par une toute nouvelle firme. Rien dans cet appareil, que ce soit par la technique ou l’esthétique, ne peut laisser penser qu’il ait été fabriqué par une marque aussi expérimentée que Yashica.   

En sortant ce modèle, Yashica avait, semble t-il, la volonté de proposer à sa clientèle amateur, un appareil très simple d’utilisation, en particulier pour les photos au flash, lesquelles, à cette époque ( seulement ? ) se gardaient bien de dévoiler tous leurs  mystères aux profanes.

Le blason de noblesse « Yashica » est aussi des plus étranges. Il arrivait que des marques européennes, comme Alpa, fassent figurer un blason sur leurs appareils destinés au marché nord américain…Cela marquait sa différence face aux productions Japonaises…mais un tel blason sur cet appareil japonais est très drôle.
Je pense que c’est le seul modèle Yashica qui l’arbore.

Il s’agit donc bien d’un 135, pour photos 24x36 mm sur film 35mm.
L’exposition automatique, est contrôlée par la grande cellule au sélénium. Etonnant pour l’époque, le réglage de la sensibilité va de 10 à 160 Asa. Au dos de l’appareil, juste à gauche du viseur, est placé un contrôle d’exposition à aiguille. Un rappel est visible à droite et en bas du viseur.
Son obturateur central à deux lames est situé derrière le diaphragme, lequel en possède 4. La vitesse d’obturation est calée sur le 1/60ème de seconde, afin d’assurer la meilleure synchro flash « M » - magnésique -  possible. Avec cette vitesse maxi très limitée, il était proposé comme accessoire, une sorte de « close-up » gris neutre, indispensable à la plage ou à la mer.

Une synchro « X » est disponible en façade. Les ampoules flash magnésiques utilisables étaient de type AG-1. Un abaque de contrôle de distance flash-sujet est présent au dos de l’appareil. En plus du réglage de la sensibilité du film utilisé, il prend aussi en compte le type d’ampoule flash > Bleue pour lumière du jour ou blanche pour lumière tungstène. Les concepteurs de cet appareil ont voulu proposer une rapidité maximale d’utilisation au flash magnésique. Pour ce faire et afin d’assurer une charge électrique constante et toujours disponible, il ont pourvu ce boîtier d’une énorme pile 15V, cachée dans son logement sous la semelle. De plus, ils ont imaginé un éjecteur d’ampoule…Ce qui pourrait être pris pour le déclencheur, à droite sur le capot, est la commande «  EJECTOR » de ce système. Le déclencheur est sur la face avant, en bas et à droite. 
L’objectif semble de la même veine que les beaux et rapides Yashinon. Il n'en est rien. Cette optique, fix focus, est une f 4.0 de 40mm, à 3 éléments séparés. Elle permet, à pleine ouverture, une mise au point de 4 pieds ( 1.22 mètres ) à l’infini.

Même la présentation de cet engin est unique. Il possède une superbe chaîne chromée ainsi qu’un sac-coffret rigide en cuir, fixé à l’écrou de pied par une languette terminée par une immense molette.

Il s’agit là d’un des appareils les plus étranges et hors normes, que j’ai pu rencontré dans ce format.
Cette réelle « étrangeté », est beaucoup plus rarement rencontrée que le II, qui le remplacera en 1962. Sa fabrication ne durera pas un an.

Le numéro de série est précédé d’un T. L’exemplaire que je présente ici est le n° : T 1101481 



Liens extérieurs Ajouter un lien extérieur en rapport avec ce modèle d'appareil Nouvelle fenêtre
Pour éviter les spams, vous devez être inscrit au forum



Sur camerapedia.wikia.com Nouvelle fenêtre. suggéré par Sylvain Halgand
Sur Camera-wiki.org Nouvelle fenêtre. suggéré par Sylvain Halgand



Photos de boîtes de ce modèle : Ajouter une photo Nouvelle fenêtre


Anciennes publicités au sujet de ce modèle : Ajouter publicité Nouvelle fenêtre


Vidéo pour ce modèle (me contacter pour un ajout éventuel)





En savoir plus
Vos photos prises avec le même appareil Nouvelle fenêtre

Avis d'utilisateurs Nouvelle fenêtre

Relevés de prix d'achats Nouvelle fenêtre

Test Phot'Argus Nouvelle fenêtre

Présence dans les catalogues de distributeurs Nouvelle fenêtre

Appareils de la marque Nouvelle fenêtre

Accessoires de la marque Nouvelle fenêtre

Objectifs de la marque Nouvelle fenêtre

Notices de la marque Nouvelle fenêtre

Les messages du forum au sujet de la marque Nouvelle fenêtre



Si Ebay ne trouve pas de correspondance, il vous affichera une liste aléatoire d'objets. Si le nombre de résultats est faible, alors, il complète automatiquement l'affichage. Les voies d'Ebay sont (parfois) impénétrables.


Nouveaux objets Yashica sur EBAY FRANCE France

Nouveaux objets Yashica sur EBAY ROYAUME-UNI UK
Nouveaux objets Yashica sur EBAY ALLEMAGNE Allemagne
Nouveaux objets Yashica sur EBAY ETATS-UNIS USA